Interrogations sur la montée de l'islamisme radical?

Au Québec et en occident

5a9854b1ff48be8c69cfb60524aa78f4

Tribune libre

Une bonne partie de la population se pose actuellement des questions fort pertinentes à propos de la montée envahissante de l'islamisme telle que nous la subissons actuellement dans notre province même, un phénomène inquiétant de déferlement qui se produit dans l'occident tout entier qui en ressent la menace insidieuse, indisposant à juste titre les populations en place qui en sont la cible visée.

Se poser les bonnes questions à propos des divers groupes concernés est déjà un pas dans la bonne direction. Il revient à chacun de nous d'avoir le courage de s'interroger lucidement et sans détour:

- Qui veut toujours plus d'islamistes revendicateurs au Québec?

- Qui veut toujours plus d'intégristes au discours haineux au Québec?

- Qui veut toujours plus de musulmans aux valeurs conflictuelles dans un Québec de tradition catholique?

- Qui veut toujours plus de femmes voilées, symbole de la domination de l'homme sur la femme, au Québec? (Le mâle musulman dominant la femme, la femme musulmane soumise acceptant l'infériorisation, le tout produisant une distorsion malsaine des rapports homme-femme)

- Qui veut toujours plus de la mentalité arabe au Québec?

- Qui veut toujours plus d'imams radicaux provocateurs au Québec?

- Qui veut toujours plus d'extrémistes radicalisés susceptibles d'attentats au Québec?

- Qui veut toujours plus de jeunes désorientés fanatisables au Québec?

À noter que toutes ces catégories sont en augmentation continue, grâce aux critères de sélection des immigrants qui les favorisent. Je ne serais même pas surpris que M. Trudeau fils offre l'asile politique aux pauvres terroristes persécutés à l'étranger et leur accorde la nationalité canadienne irrévocable pour les protéger.

Les 8 catégories décrites ci-dessus se recoupent toutes dans une certaine mesure autour d'un même dénominateur commun, en l’occurrence la volonté de répandre une idéologie inappropriée en occident, bien qu'elles ne soient pas toutes synonymes d'une même dangerosité, faut-il le préciser aux plus sourcilleux.

Mais toutes sans exception sont par ailleurs favorables à l'idée de la propagation en tache d'huile de leur religion et de l'application croissante de ses préceptes coraniques rétrogrades dans toutes les sphères de nos sociétés modernes (mais modernes pour combien de temps encore si on les laisse s'imposer sans leur opposer une saine et ferme résistance?)

Avez-vous déjà entendu parler en bien de l'islam? Jamais! Chaque fois qu'on en parle, le poil nous hérisse sur les bras tellement cela nous heurte. Négliger de réagir, abdiquer devant la fâcheuse tendance revient à faciliter, voire accélérer leur projet de domination mondiale. Jamais l'Islam n'ira dans le sens d'un Québec moderne tel que souhaité par la population.

Toutes les catégories énumérées plus haut ont un point en commun qui les solidarise à nos dépens: aucun de ses membres ne lèvera jamais le petit doigt pour limiter l'expansion et l'implantation de la loi coranique partout sur la planète. Ils sont tous sans exception en faveur de l'instauration d'un régime islamique universel pour asservir et dominer les populations.

Devant la conscientisation accrue de cette problématique hautement préoccupante, la population a le droit de se prononcer dans quelle direction elle désire voir évoluer la société. Qu'on lui demande ce qu'elle désire, et qu'on l'applique. Ce que le peuple veut, Dieu le veut, pas Allah.

Il est tout à fait hors de question de baisser les bras et de subir passivement une situation indésirée qui va à l'encontre de nos valeurs les plus fondamentales, allant jusqu'à mettre en péril les fondements mêmes de la société démocratique occidentale à laquelle nous avons la chance insigne d'appartenir. À nous de la défendre par l'affirmation de nos certitudes et de nos convictions les plus chères et les plus durement acquises.

Nous avons dû lutter pour les faire triompher, luttons tous ensemble pour les maintenir.

Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie691 articles

  • 1 218 704

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Près de 700 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 12 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



3 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    25 mars 2016

    "Avez-vous déjà entendu parler en bien de l’islam ? Jamais !"
    Le plus ironique, c'est que même les textes fondateurs de l'islam, (qu'on peut difficilement accuser d'islamophobie), contribuent directement au sentiment de répulsion qu'inspire cette idéologie!
    Bien sûr, le Coran, les hadiths* et la Sira** louangent Allah et Muhammad (Mahomet) et présentent l'islam comme la seule vérité mais ils véhiculent la haine envers les non-musulmans et font la promotion de nombreux crimes (esclavage, esclavage sexuel, mariage avec des fillettes, violence conjugale, guerre de vengeance ou de conversion, viol de guerre, flagellation, amputation, crucifixion, lapidation, etc).
    Après avoir lu le Coran et encore plus après avoir lu les hadiths sur les non-musulmans, la guerre ou les femmes, il est impossible de croire encore au mythe de l'islam de paix et d'amour dont les intégristes auraient mal interprété les enseignements. Même lorsqu'on s'interdit de juger trop vite et qu'on décortique soigneusement le contexte des versets et hadiths les plus inquiétants, la vérité nous apparaît crue et sans fard: l'islam est une idéologie intolérante.
    Il y a certes des versets tolérants mais soit ils ont une action limitée à la communauté musulmane, soit ils sont abrogés par des versets plus récents (les versets ne sont pas classés par ordre chronologique mais par ordre inverse approximatif de longueur).
    Les musulmans ne sont pas tous conscients de l'intolérance de leur religion et je crois que plusieurs d'entre eux sont sincèrement persuadés qu'elle est pacifique. À l'échelle mondiale, une (faible) majorité des musulmans est analphabète, selon une étude de l’Islamic Educational, Scientific and Cultural Organisation (ISESCO). Ceux qui peuvent lire le Coran et les hadiths ne le font nécessairement en profondeur et tentent de se convaincre que la violence de certains versets s'explique par le contexte historique, que tout en question d'interprétation, etc.
    Pour connaître les textes fondateurs de l'islam:
    http://textup.fr/81394LX
    *Les hadiths sont des récits d'actes ou de parole attribuées à Muhammad et qui servent à préciser le sens de plusieurs versets et à codifier la totalité des gestes de la vie courante. L'ensemble des hadiths dits "sahih" (authentiques) constituent la Sunna (tradition) d'où est tiré le mot "sunnisme", le courant majoritaire de l'islam.
    **Le mot "Sira" (biographie) désigne dans l'islam la biographie de Muhammad. Elle n'est toutefois pas considérée comme une source officielle de législation comme la Sunna.

  • Archives de Vigile Répondre

    25 mars 2016

    "Qui veut toujours plus de la mentalité arabe au Québec ?"
    Précisions: on peut parler de culture musulmane mais il n'y a pas de "mentalité arabe". La majorité des musulmans ne sont pas de type arabe, la plus grande communauté musulmane étant celle de l'Indonésie (les indonésiens sont de type asiatique).
    On colle constamment l'étiquette "arabe" sur tout les peuples du proche et du moyen-orient comme les perses, les amazighs, les coptes ou les kurdes mais ce sont des groupes distincts composés de gens qui ne sont pas nécessairement musulmans.
    Cela dit, même chez les musulmans, il y a des athées, des déistes et des apostats. Toute personne née de musulmans est considérée comme musulmane quelles que soient ses croyances. Étant donné ce que l'islam condamne à mort les apostats, ceux-ci n'ont pas tendance à le crier sur les toits.

  • Carole Jean Répondre

    25 mars 2016


    M. Labrie, vos interrogations rejoignent les préoccupations d’une large majorité de la population. La population du Québec ne veut pas se faire imposer les taux d’immigration les plus élevés au monde.
    Mais le gouvernement libéral de Couillard n’a aucun respect pour ce que pense et souhaite la population. Il est enfermé dans sa bulle idéologique d’extrême droite, laquelle vise à terme la disparition des peuples et des nations pour les fusionner dans un melting-pot mondialiste. Ce gouvernement veut notre perte et nous devons réagir et, comme vous le dites, nous devons « lutter tous ensemble ».