Hydro-Québec à vendre?

Tribune libre

http://argent.canoe.ca/nouvelles/pylones-dhydro-letranger-couillard-nest-pas-convaincu-30012015?fb_action_ids=555632417907685&fb_action_types=og.comments&fb_source=other_multiline&action_object_map=%5B761333557295233%5D&action_type_map=%5B%22og.comments%22%5D&action_ref_map=%5B%5D
Lâchez-moi avec la concurrence internationale. Les emplois doivent se créer ici par nos sociétés d’État. Traiter avec la Turquie, c’est traiter avec les terroristes que ce pays voyou soutient, comme l’Arabie saoudite, le Katar et le Yémen. Réveillez-vous peuple québécois !

Featured 8c0f59ed26d0671347255ad7ccf3e7ea

Marius Morin130 articles

  • 112 024

Citoyen du Québec, Laval, Formation universitaire, Retraité toujours
interpellé par l'actualité socio-politique

Laval





Laissez un commentaire



12 commentaires

  • Serge Jean Répondre

    6 février 2015

    La responsabilité est un attribut parfaitement humain inhérent à chaque individu; là est la richesse efficace d'une véritable nation exempte d'endoctrinement.
    Qui ose présumer d'entrée de notre supposée déficience?
    Ceux qui recherchent le pouvoir, et ceux qui croient que nous sommes perdus et incapables de décider quoi que ce soit sans une autorité dans les parages.
    Levez-vous équipage, vous êtes intelligents réveillez-vous, c'est de vous que nous avons tous besoin, n'attendez pas un milliard d'années avant de réaliser qui vous êtes réellement.
    Serge Jean

  • Archives de Vigile Répondre

    3 février 2015

    @ M. Morin,
    Je suis bien d'accord avec vous sur votre dernier commentaire sur l'idée de faire affaire avec les bonnes entreprises par un processus rigoureux pour éviter les petits amis habituels du pouvoir.
    @ François A. Lachapelle,
    Je sais que je pourrais pas vous convaincre n'étant moi-même pas un socialiste comme vous semblez l'être mais je suis au fond un souverainiste progressiste-conservateur. L'État donne à ses fonctionnaires l'argent des taxes venant de l'économie privée. Je suis certes d'accord qu'il nous faut routes, aqueduc, pompier, police, école, prison, musée, aréna, bibliothèque, hôpitaux, chsld, hlm, société d'état de service publique mais le reste doit relever essentiellement du privé. L'état fédéral ou provincial en intervenant dans l'économie crée trop souvent toutes sortes de distorsions malsaines et du favoritisme auprès de clientèle qui font du lobbying.
    Une politique comme l'abolition des taxes foncières résidentielles viendrait confirmer nos droits de propriété alors que le peuple doit payer un loyer (taxes municipales et scolaires ) à vie sur sa maison ou condo, une aberration et un frein à nos libertés individuelles. Hydro-Québec doit mieux gérer notre propriété collective sur l'énergie en cessant de gaspiller notre patrimoine avec les éoliennes qui coûtent trop cher dans le modèle actuel. Je pense que l'énergie éolienne est une belle idée d'avenir mais pas au prix exorbitant actuel de 0.12-0.13$ le kwh.

  • Marius Morin Répondre

    2 février 2015

    Merci pour tous vos commentaires judicieux. Pour moi, il y a trop d’employés à Hydro et dans nos sociétés d’État. Construire des pylônes n’est pas la tâche ni la mission d’Hydro-Québec. Ce chantier doit être confié à des entreprises privées d’ici qui en ont l’expertise, mais attention, non aux petits-amis du pouvoir qui sont aussi dangereux que les entreprises étrangères ne visant que le profit, sans égard à l’enrichissement de la population.

  • Gilles Verrier Répondre

    1 février 2015

    Jean-Claude Michaud écrit :
    «En tout respect, je crois pas qu’il soit bon de se fier sur les sociétés d’état pour créer des emplois. L’État selon moi, doit seulement créer des conditions favorables. Certes, vendre notre électricité ici pas cher pour aider les manufacturières à réindustrialiser le Québec serait je pense une bonne chose…»
    Ce n'est pas tout ce qu'il faut, mais si Hydro Québec ne faisait que cela, elle cesserait de nuire à notre développement pour y contribuer. Elle pourrait faire encore plus, nous sommes d'accord. Mais la mission mondialiste d'Hydro-Québec est une mission inventée, construite sur des fondements idéologiques qui sont contraires aux intérêts du Québec.

  • François A. Lachapelle Répondre

    1 février 2015

    @ Jean-Claude Michaud
    Vous écrivez "L'État ne crée pas la richesse". Mais, la création de richesse est impossible sans État. Pas de routes, pas de municipalités, par d'aqueduc, pas d'écoles OU, des mauvaises routes, des municipalités disfonctionnelles, corrompues, des aqueducs qui fuient, des écoles occupationnelles avec des professeurs démotivés(Es), ce chaos ne favorise pas la création de richesse par le privé.
    Savez-vous que près de 95% des salaires des 500 000 fonctionnaires du Québec, composés de 60% de femmes, 95% de leurs salaires reviennent presqu'immédiatement dans l'économie du Québec pour alimenter de leurs dépenses les tiroirs caisses des entreprises privées installées au Québec.
    Vous affirmez: "Hydro-Québec a déjà trop d'employés". Lesquels sont de trop ? La Grèce a pratiqué depuis 5 ans des mesures d'austérité imposées par les créanciers de la Grèce. Ces mesures d'austérité ont produit de la récession, du chômage: comment voulez-vous payer vos dettes avec un taux de chômage de 25%, pire chez les jeunes.
    Le PM Couillard ne connaît rien à l'austérité, ni sur le plan personnel, ni sur le plan d'un pays. Comme écrivait l'éditorialiste Antoine Robitaille, devant le "trop d'État", la solution n'est pas dans le "moins d'État" mais se trouve dans le "mieux d'État". Et cela s'applique aussi aux entreprises privées.
    Écrire "L'État ne crée pas la richesse" est un sophisme de trop.

  • Archives de Vigile Répondre

    1 février 2015

    Monsieur Morin,
    Je vous remercie de souveler cette question très importante, surtout que Michael D. Penner est un grand spécialiste de la délocalisation des emplois hors Québec. Il s'agit d'ailleurs de la seule compétence (non-requise) qui le démarque pour le poste qu'il occupe. Aucune qualification pertinente à ce poste est attribuable à Penner. On peut dire assurément que cette nomination fut simplement scandaleuse.
    Une autre question se pose donc impérativement. Quel est le mandat réel de Couillard et pour qui travaille-t-il ? Je présume que Porter, son grand ami et partenaire d'affaires, pourrait sûrement répondre clairement à cette question.
    Espérons qu'un Québec indépendant reversera la vapeur.

  • Archives de Vigile Répondre

    1 février 2015

    Monsieur Morin,
    En tout respect, je crois pas qu'il soit bon de se fier sur les sociétés d'état pour créer des emplois. L'État selon moi, doit seulement créer des conditions favorables. Certes, vendre notre électricité ici pas cher pour aider les manufacturières à réindustrialiser le Québec serait je pense une bonne chose mais je pense qu'il faut pas aller plus loin que cela­. Hydro-Québec a déjà trop d'employés, tout comme d'autres sociétés d'états.
    C'est la même chose dans la fonction publique fédérale et en plus les salaires sont encore plus élevés.
    L'État ne crée pas la richesse, il doit surtout éviter de nuire en limitant la paperasse et la bureaucratie et favoriser la décentralisation des pouvoirs et des services.
    Le défi selon moi est de réformer le système fiscal pour abolir les impôts fonciers pour les particuliers et la remplacer par un financement de l'État du Québec vers les villes et une tarification locale des services à la carte. Je pense également que l'État devrait transférer énormément de pouvoir vers le palier municipal après avoir réformer les fonds de pensions des fonctionnaires et éliminer la corruption qui gangrène nos villes. Il faut plus de place aux citoyens à la table de décision des politiques publiques locales.

  • Marius Morin Répondre

    1 février 2015

    Hydro doit acheter des pylônes fabriqués au Québec, même si le prix de détail est plus élevé, car on s’entend que ça génère des retombées en emplois, (pour un milliard de dollars = 1000 emplois pour 5 ans), en taxes, en impôts et en expertise. Les entreprises étrangères ne génèrent pas ça. Si c’est une stratégie pour mieux négocier avec les entrepreneurs québécois dans le but de faire baisser les prix, o.k.

  • François A. Lachapelle Répondre

    1 février 2015

    Créer des emplois en Turquie ou en Inde avec des contrats d'Hydro-Québec, c'est un autre dossier qui démontre l'absurdité des politiques d'austérité de Philippe Couillard, des ses apprentis sorciers en économie et des "chambreux" de commerce.
    Le panier de crabes que tient Philippe Couillard dans ses mains démontre l'insensibilité des idéologues du néolibéralisme, système économique de dépossession qui a créé de toutes pièces la crise économique de 2008.
    Plus récemment, c'est la Grèce qui démontre durant les cinq dernières années que les politiques d'austérité décrétées par le triumvirat européen, la banque centrale européenne (BCE), le FMI avec son siège à Washington et l'UE, l'Union européenne ont créé les conditions contraires à une reprise économique en Grèce.
    Philippe Coullard, coincé dans les griffes des "chambreux" de commerce, tient à gérer les finances publiques du Québec comme un membre de "chambre de commerce" fait avec son entreprise. Le "chambreux" ne pense qu'à sa poche, fait du chantage parce qu'il crée quelques emplois et quémande un tas de subventions et de crédits d'impôts pour se remplir la poche. Ceux qui ne sont pas aussi doués que lui sont des paresseux, des "B.S." qu'il rejette loin de ses yeux.
    Dans le plus fort de la fermeture de la centrale Gentilly-2, je me souviens de la suave proposition de la président de la Fédération des Chambres de commerce, Françoise Bertrand, qui demandait à Mme Marois de confier la réfection de la centrale en fin de vie à l'entreprise privée. Quelle preuve de dégénérescense !
    Le peuple du Québec doit dénoncer les gros sabots de notre PM.

  • Gilles Paquin Répondre

    1 février 2015

    Mettre la Turquie et l'Arabie Saoudite dans le même sac est une grossière erreur. La Turquie a un régime démocratique - imparfait j'en conviens - mais un gouvernement élu et une opposition légitime qui s'exprime sur la place publique ainsi qu'au parlement. La Turquie est plus proche de l'Europe que ne le sera jamais la dictature au pouvoir à Ryad.
    L'Arabie Saoudite propage le wahhabisme, le courant le plus intolérant de l'islam et finance des groupes terroristes à la face même des occidentaux qui s'agenouillent devant ces rois du pétrole.

  • Archives de Vigile Répondre

    1 février 2015

    vendredi 30 janvier 2015
    Le PDG d'Hydro-Québec Thierry Vandal démissionne
    http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/politique/2015/01/30/004-pdg-hydro-quebec-thierry-vandal-demissionne.shtml
    dimanche 12 octobre 2014
    Le choix de Philippe Couillard est un affront aux Québécois
    Michael D. Penner n’est pas à la hauteur du poste de président du CA d’Hydro Québec
    Récompense à un avocat libéral pour services rendus.
    De Bonnetterie Richelieu à Hydro-Québec, une nomination libérale
    http://www.vigile.net/De-Bonnetterie-Richelieu-a-Hydro-65099
    Il ne reste maintenant aucun obstacle à Philippe Couillard pour prendre le contrôle d'Hydro-Québec en nommant une autre marionnette parmi ses proches qu'il pourra manipuler à sa guise comme ses ministres dociles et incompétents.
    P.S Avez-vous entendu un ministre libéral ou conservateur manifester la moindre satisfaction au sujet de l'extradition d'Arthur Porter pour être jugé par nos tribunaux?
    Au contraire, c'est le silence plat. Le vide sidéral.

  • Archives de Vigile Répondre

    1 février 2015

    Pendant que les américains, encore une grande puissance économique, se donne comme politique Bye America, Hydro Québec se donne la possibilité semble-t-il de faire fabriquer ses pylones en Espagne et en Inde alors que l'expertise serait présente au Québec mais que l'emploie stagne notamment dans les régions. M.Couillard semble hésitant au nom de la mondialisation si je comprends.
    Je me demande si le peuple Québécois n'aurait pas comme peuple un grave problème de santé mentale avec un goût tenace pour le suicide