Père Noël, les Québécois veulent…

Tribune libre

Père Noël, les Québécois veulent une augmentation salariale dans tous les domaines, au diable les coupures, l’austérité, le déficit zéro, car ils en ont assez avec le salaire minimum.
Ils veulent maintenir leurs acquis sociaux et leurs régimes de retraite, en réclamant une diminution des allègements fiscaux et énergétiques consentis aux grandes entreprises.
Ils veulent des emplois de qualité à temps plein de vingt à quarante dollars l’heure. Ils veulent que la Caisse de dépôts et placements, au lieu de jouer avec l’argent des Québécois au casino de la bourse, investisse dans les entreprises d’ici pour créer des emplois de qualité et de la richesse.
Ils veulent que le français soit la langue officielle dans les milieux publics, au travail, en éducation, dans les commerces, dans la fonction publique, et que l’anglais soit maintenu comme langue seconde favorisant les emplois et les échanges internationaux.
Ils veulent une charte des valeurs communes qui unisse la population et a contrario, ils sont prêts à rejeter toute charte qui la diviserait et qui mettrait en péril la paix sociale.
Ils ne veulent plus de référendum porté par un seul parti politique. Ils veulent avant tout s’affirmer comme société distincte sans se séparer et consolider leur destinée en se refondant dans leur continuité historique. Ils l’ont fait avec la « révolution tranquille » dans les années soixante et ils ne sont pas prêts à s’engager dans une guerre d’indépendance qui n’offrirait rien de révolutionnaire.
Père Noël, si tu leur accorde cela en 2015, les Québécois n’auront plus à te de demander chaque année !

Featured 8c0f59ed26d0671347255ad7ccf3e7ea

Marius Morin130 articles

  • 123 260

Citoyen du Québec, Laval, Formation universitaire, Retraité toujours
interpellé par l'actualité socio-politique

Laval





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre Répondre

    17 décembre 2014

    Ils veulent du pain et des jeux! Ils sont même prêts à troquer leur langue pour qu'on arrête de les achaler avec le reste. Fuck le pétrole des autres! En voie d'assimilation.