Fumer la cigarette ou le cannabis triplerait le risque de psychose chez les adolescents

73f868a7a63fb78b2bf52da4a46249b6

Un problème de santé publique


Deux nouvelles études réalisées auprès de jeunes Finlandais tendent à démontrer que fumer la cigarette ou du cannabis pendant l'adolescence triple le risque de souffrir de troubles psychotiques, comme la schizophrénie.


Selon les travaux de recherche menés à l'université d'Oulu, en Finlande, les adolescents qui fument au moins 10 cigarettes par jour sont 2,87 fois plus à risque que leurs pairs de développer des problèmes psychotiques avant l'âge de 30 ans.


En parallèle, les chercheurs ont déterminé que les adolescents qui ont déjà fumé au moins cinq fois du cannabis triplent le risque de développer des problèmes psychotiques.


Les chercheurs sont parvenus à ces conclusions en se basant sur des données récoltées auprès de milliers de jeunes Finlandais il y a plus de 15 ans. Les informations concernant 6081 jeunes ont été retenues pour l'étude sur la cigarette et celles de 6534 jeunes ont été utilisées pour celle sur le cannabis.


Les deux études ont été publiées, respectivement, dans les revues spécialisées Acta Psychiatrica Scandinavica et The British Journal of Psychiatry.


Ce n'est pas la première fois qu'une étude met en lumière le lien entre psychose et cannabis. Notamment, des chercheurs britanniques de l'université de Bristol étaient parvenus à une conclusion similaire en se penchant sur les cas d'environ 5300 adolescents.


« Les adolescents s’avèrent particulièrement vulnérables au cannabis, car leur cerveau est alors en plein remodelage neuronal et hormonal avec la puberté », a expliqué le professeur Franck Schürhoff, un spécialiste de la schizophrénie, au Figaro.


Les risques associés à la consommation de cannabis chez les jeunes interpellent l'Association des médecins psychiatres du Québec, qui sonne l'alarme depuis le début du processus de légalisation de cette drogue par le gouvernement fédéral.