Église catholique

François, l'homme seul

43c3e65ac16ad6685e4e17e8948f3f31

Tribune libre

Je regardais les rangées de calottes violette et rouges assises devant François s’adressant à eux lors de la première journée du sommet sur les abus sexuels du clergé, et j’avais l’impression que les paroles du pape résonnaient comme une voix dans le désert.


Après des siècles de cover up de la part de plusieurs cardinaux et évêques à travers le monde sur les scandales sexuels qui ont empoisonné la vie de nombreux jeunes pris au piège dans l’engrenage perfide de plusieurs membres du clergé, la route que vient d’emprunter François est très abrupte et jonchée d’écueils.


On ne peut qu’admirer le courage de l’homme en blanc s’adresser aux évêques et aux cardinaux en les invitant à utiliser des « mesures concrètes » pour pallier les abus sexuels du clergé.


Par ailleurs, c’est un secret de polichinelle que François est contesté par plusieurs hauts placés dans l’Église dans les officines du Vatican. Dans ces circonstances plutôt troublantes, j’émets de sérieux doutes sur la concrétisation des intentions fort louables du pape François qui se retrouve de plus en plus isolé dans sa propre Église!



Des dossiers détruits sciemment :




Denise Bombardier réagit à la lecture de "Sodoma" :





* * * 



Le célibat chez les prêtres 


En étant ordonné prêtre, celui-ci s’engage à respecter le « vœu de chasteté » et à consacrer toute sa vie à Dieu, renonçant ainsi à toute autre forme d’engagement, notamment le mariage.


En cette période de grands bouleversements dans l’Église eu égard aux scandales d’abus sexuels auprès des jeunes de la part du clergé, la problématique soulevée par l’obligation de célibat des prêtres refait surface avec véhémence lors du sommet sur les abus sexuels du clergé convoqué par le pape François.


Or, à mes yeux, les cardinaux et évêques présents à ce sommet auront beau mettre sur pied toutes sortes de démarches visant à condamner la pédophilie chez les prêtres, il n’en demeure pas moins que le véritable problème se situe en amont, à savoir le célibat des prêtres.


En bref, le renoncement obligatoire de la vie à deux oblige les prêtres à vivre avec une sexualité refoulée les conduisant vers une satisfaction morbide de leur sexualité avec les enfants, se libérant ainsi de leur compulsion devenue insupportable…





Les jeunes Québécois ne sont pas épargnés :





 


Henri Marineau, Québec


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1271 articles

  • 1 167 692

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



1 commentaire