La persévérance au tableau d'honneur (prise 2)

Demeurer vigilants et rassembleurs!

Place aux sympathisants de Vigile!

Tribune libre


Le 23 janvier 2011, paraissait sur cette tribune un article signé de ma main, intitulé « La persévérance au tableau d’honneur », dans lequel je relatais les parcours de vie de trois jeunes qui ne l’avaient pas eu facile, mais qui, à force de détermination, avaient réussi à sortir du ghetto de l’exclusion dans lequel la société les avait enfermés !
Depuis quelques jours, pas moins d’une douzaine d’articles ont été publiés sur Vigile relativement aux propos de certains bonzes de cette tribune jugés antisémites par quelques vils démagogues! À cet effet, je rejoins d’emblée le contenu des réactions qui ont suivi! Et, ce n’est pas la première fois, vous le savez fort bien, que ce site subit les attaques de ces empêcheurs de tourner en rond!
Dans ce contexte, au-delà de ces assauts de bas étage, j’incite fortement les plus anciens de cette tribune libre et les nouveaux arrivés à persévérer dans leurs convictions et à utiliser tous les moyens pour les mettre de l’avant… tout en étant conscients que leurs propos continueront de déranger! De toute façon, la seule manière de fuir la critique, c’est de ne rien dire… et je ne crois pas que le silence fera avancer notre cause qui a bien besoin de croisés pour la défendre!
En ce sens, je rejoins les propos de Richard Le Hir, parus sur cette tribune le 19 mars, dans un article intitulé [« À la défense de Vigile »->36157] :

« Ça, c’est l’essentiel. Le reste est accessoire. Que la « tribune libre » de Vigile soit à l’occasion, et même souvent, le théâtre de certains débordements maladroits est une évidence qui saute aux yeux, mais qui tient à la nature même de l’exercice. Cependant, une chose est certaine, tous les points de vue y sont représentés, même certains qui à l’occasion peuvent faire grincer. »

La flotte souverainiste doit continuer son périple vers sa destination et ce, malgré les attaques répétées des corsaires fédéralistes. C’est pourquoi, je me fais un plaisir d’accorder toute la place aussi bien aux auteurs qu’aux lecteurs de Vigile à ce tableau d’honneur qui vient couronner leur persévérance tout en les incitant à continuer de demeurer vigilants certes, mais aussi rassembleurs!
Henri Marineau
Québec


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1330 articles

  • 1 167 897

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé