Cinq blessés dans une attaque terroriste au Royaume-Uni

B9db1adafe4172f8b27d5ef83ee5ef32

Les joies du multiculturalisme britannique


Un homme d'une quarantaine d'années a été arrêté pour terrorisme à la suite de l'attaque à l'arme blanche qui a fait plusieurs blessés vendredi matin dans un centre commercial de Manchester, a annoncé la police britannique.




L'assaillant a agi seul et sa motivation n'est pas connue pour le moment, a précisé en conférence de presse le chef de police adjoint de la police de Manchester, Russ Jackson.


Armé d'un long couteau, il est entré dans le centre commercial Arndale à 11 h 15 heure locale et a commencé à attaquer des gens. Deux agents communautaires de la police – qui n'étaient pas armés – ont confronté l'assaillant, qui s'est mis à leur poursuite alors qu'ils appelaient des renforts.


Des policiers – certains armés, d'autres non – sont vite intervenu, selon le chef adjoint. En cinq minutes, le suspect était immobilisé par deux agents armés à l'extérieur du centre commercial. Il a d'abord été arrêté pour plusieurs agressions graves, amené au poste de police et interrogé. Il est maintenant suspecté de commission, de préparation, d'incitation à commettre un acte terroriste.



Le nombre de blessés fourni par la police a varié plusieurs fois : elle avait dans un premier temps évoqué cinq blessés, avant de ramener le bilan à trois, puis d'évoquer à nouveau cinq blessés un peu plus tard. De ce nombre, trois personnes ont été transportées à l'hôpital, mais on ne craint pas pour leur vie.


Les victimes, qui ont été poignardées vendredi matin dans le centre commercial Arndale à Manchester, ont été transportées à l'hôpital : deux femmes, dont une de 19 ans, sont dans un état stable, alors que l'état d'un homme dans la cinquantaine demeure inconnu pour le moment.


Bien qu'il s'agisse de vilaines blessures [...] aucune ne met heureusement leur vie en danger, a indiqué Russ Jackson.


Le centre commercial d'Arndale, où se sont déroulés les faits, a été évacué et un large dispositif de sécurité a été mis en place.


La police augmentera ses effectifs dans le secteur en fin de semaine pour rassurer la population, mais rien ne porte à croire qu'une autre menace se profile.


Un policier retient un homme contre le sol, un deuxième policier pointe un pistolet paralysant dans sa direction.

Un homme dans la quarantaine a été appréhendé à l'extérieur du centre commercial Arndale, à Manchester.


Photo : Reuters / john greenhalgh




Il frappait au hasard


Un employé d’un des commerces qui a été témoin de la scène, prénommé Jordan, a raconté à l’agence de presse PA avoir vu un homme muni d’un couteau se précipiter vers plusieurs personnes.



Peu après, les agents de sécurité ont ordonné au personnel des magasins de fermer boutique et de diriger les clients vers le fond des magasins, a ajouté le jeune homme de 23 ans.


Freddie Houlder, 22 ans, affirme quant à lui avoir entendu des cris juste à l’extérieur du magasin dans lequel il se trouvait. Une femme est alors entrée dans la boutique en expliquant qu’un homme venait tout juste de tenter de la poignarder.


Heureusement elle avait une veste épaisse, a-t-il ajouté, expliquant que cette femme avait cru dans un premier temps qu’il s’agissait d’un faux couteau, mais qu’elle s’est effondrée en larmes lorsque la police lui a dit qu’il s’agissait d’un vrai.


Selon le jeune homme, l’assaillant essayait de frapper des gens « au hasard ».


Sur Twitter, le premier ministre britannique Boris Johnson s'est dit « choqué » et a offert ses « pensées » aux victimes, remerciant les services de secours et les enquêteurs.


En mai 2017, un attentat-suicide avait fait 22 morts à Manchester à la fin d'un concert de la chanteuse Ariana Grande.