Qui sera le prochain ? L'Algérie ou le Québec ?

Charest ! DÉGAGE !

Les peuples sont en mouvement.

PLQ de JJC - Confiscation de l'État

Algérie
Janvier 2009
http://www.youtube.com/watch?v=X8R75ZSHqQA
http://www.dailymotion.com/video/x8084d_repression-a-alger-lors-de-manifest_news
Janvier 2011
http://www.youtube.com/watch?v=uohatuCsnEw
http://www.youtube.com/watch?v=a50gg_-BKV8
http://fr.euronews.net/2011/01/23/algerie-la-police-empeche-la-tenue-d-une-marche-pacifique/
L'Algérie est riche. Le gouvernement est corrompu. La jeunesse, très scolarisée, est en chômage. Le peuple est pauvre et en a raz-le-bol.
D'après les informations que j'ai reçus d'amis algériens, ça va repartir en Algérie le 12 février. Le 11, vendredi, c'est le jour de la prière. Tout le monde va à la mosquée. Ça va s'agiter. Le lendemain, le samedi, je crois bien que c'est congé de travail.
Alors, il n'y aura pas de manif à Québec le 12 février, à cause du Carnaval ( ???? ) mais le peuple arabe est en mouvement et il dit à ses dirigeants : DÉGAGE!
-* Tunisie x
-* Égypte x
-* Algérie ?
-*.
-*

Québec Charest! DÉGAGE!


Première vigile à Montréal au bureau de JJ Charest.

Rhéal Mathieu.

Squared

Rhéal Mathieu73 articles

  • 103 379

Ex-felquiste.

Accusé faussement des attentats de la BAF. (Voir Le Journal le Québécois, numéro 3, 2008).





Laissez un commentaire



9 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    16 février 2011

    N'oublions jamais que comme Bouchard ce pantin Charest demeure un ex Conservateur alors donc une bonne graine de dictateur.
    Toujours se méfier d'eux, même en en état de minoritaire ils sont très très démagogues et prêt à tout pour avoir le pouvoir.

  • Archives de Vigile Répondre

    2 février 2011

    J'ai beaucoup d'estime pour ceux qui sortent sur la place publique pour dire tout haut ce que d'autres pensent tout bas. Il faut beaucoup de motivation pour le faire. Pour ma part, comme je le disais dans mon commentaire précédent, ces actions sont justifiées. Je ne peux toutefois y aller avec enthousiasme sans renier mes propres convictions. Je suis plus ou moins intéressé à donner du grain à moudre au PQ.
    Je sais que la politique d'envergure est dévalorisée au sein de nombreux groupements (Le Credo du RIN ne commence-t-il pas par se défendre de vouloir prendre le pouvoir un jour ? Le RRQ exprime lui aussi avec quelques différences sa modestie politique, etc.) Bref, il ne suffit pas de multiplier les heures dans la rue et de braver le mauvais temps (Même si j'en ai déjà pas mal au compteur !) pour incarner une politique audacieuse. La rue n'a jamais pris le pouvoir. Ceux qui finissent par imposer leur vision se donnent pour objectif d'arriver aux commandes de l'État. Ils se regroupent au sein de structures politiques et se donnent un programme politique. Le discrédit auquel on associe la politique d'envergure, la politique visant à occuper les hautes fonctions du pouvoir de l'État ne cesse de m'étonner chez les indépendantistes.
    Chez les indépendantistes, la timidité politique est une tradition. Elle porte à sous-contracter ses ambitions politiques à d'autres et de se dédouaner en disant : gare, nous les «militants», on ne se laissera pas faire. Or, les mouvements d'activistes aux assises politiques floues sont connus pour être les premiers à se faire rouler. Ils sont facilement manipulables et leur cohésion facilement fractionnée dans les moments critiques. Suffit de penser qu'un parti supposément aguerri comme le PQ, (bien au-delà d'un mouvement en termes d'organisation) a pu mettre un parfait «outsider» à sa tête par acclamation en la personne de Lucien Bouchard. Ce qui n'est pas rien, et il l'a gardé des années ! Pour le remplacer ensuite par qui ? ... de toute façon, le Parti québécois au pouvoir ne se laissera pas dicter sa politique par la rue et il saura utiliser les mots et le ton qu'il faut pour désamorcer tout ça.
    Québec solidaire a su faire. Il a par des processus délibératoires, souvent laborieux et pas toujours réussi d'ailleurs, à devenir un parti politique. C'est grâce à une telle organisation derrière qu'une surprise comme l'élection et les faits d'arme politiques d'Amir Khadir ont pu émarger. C'est un exemple à suivre pour la méthode.
    Un programme politique indépendantiste devrait être élaboré. C'est à cette tâche que, très humblement j'essaie de me préparer. Une politique d'immigration, une politique extérieure, une politique de la défense, une politique monétaire, une politique économique et ainsi de suite. Il faut dire finalement ce que nous voulons faire et le synthétiser dans un programme.
    Sans faire l'effort d'élaborer des politiques nationales d'État et de couler ces politiques dans une organisation qui se destine à occuper le pouvoir d'État, l'avenir du Québec restera entre les mains de ceux qui ont d'autres programmes. Les indépendantistes, que certains estiment à
    60 % oh la la ! auront-ils enfin la force de se représenter politiquement pour eux-mêmes ? Telle est la question.
    GV

  • Archives de Vigile Répondre

    2 février 2011

    Vous avez raison monsieur Taillon. On va devoir fesser très fort et tout le monde ensemble.
    BLOC-PQ-RIN-PI-QS-Les VIGILES de tous les jours-VIGILE.org-et tous les autres que vous m'excuserez de ne pas nommer.
    Il est urgent de sortir la racaille libérale du Québec et l'élection du PQ est la première étape.Ce qui n'empêche pas les mouvements citoyens de la base de faire leur travail sur le terrain.
    Charest est le virus, la bactérie qu'il faut éradiquer.Son gouvernement est un parasite qu'il faut détruire avant qu'il ne fasse trop de dégât.

  • André Taillon Répondre

    2 février 2011

    M. Julien ce n’est pas que vous êtes con, vous avez seulement été dépossédé de votre sens de la liberté et ils ont réussi.
    Pour dire encore en 2011 et je vous cite « Ils vont devoir me convaincre avec des arguments solides et un projet de société précis »
    Dans mon livre cela veut dire que la porte n’est pas fermée.
    Il y a là des questions à vous poser sur la pertinence d’être convaincu sur ce qui n’est plus convaincant !
    Nous sommes devant un dictateur à la Québécoise perspicace intelligent et bien organisé.

    Sont équipe réunit hommes d’affaires, politiciens et magistrats, syndicalistes et médias. Leur complicité n’a d’égale que leur hypocrisie! Comme Desmarais/Gesca et sa Presse, Bastarache et ses toges gouvernemental, le pantin de Maire Tremblay ses compteur d’eau et la gare Viger, ou Accurso et le TOUCH pour accueillir ces élites à nos frais.
    Et la liste est longue :
    Fava,Arcand,Caillé,Normandeau,MacMillan,Sam Hamad,St-Pierre, Simard et Beaudry, Lucien Bouchard, Chrétien et les commandites. Sabia, Pratte, Dubuc,Martineau, Luc Lavoie au CRTC et la cerise sur le gâteau Lucien Bouchard au gaz de schiste et la lionne de Bourget Monique Simard à la CCQ etc,etc,etc.

    Je ne sais pas si je suis dans le champ, mais avec cette organisation je pense que nous sommes dû pour un criss de ménage.
    Libéré nos esprits de ce carcan Gesca Dieu du ciel.
    Il nous faudra se reprogrammer et devenir un seul corps pour le bien de nos enfants et de la Nation.
    Merci.
    André Taillon

  • Archives de Vigile Répondre

    2 février 2011

    Si j'ai appris une chose en 40 ans de militance, c'est de ne plus jamais donner de chèque en blanc aux politiciens.Ils vont devoir me convaincre avec des arguments solides et un projet de société précis parce que je n'ai plus le goût qu'on me prenne pour un maudit con!

  • Rhéal Mathieu Répondre

    1 février 2011

    Cette personnalisation est nécessaire pour le moment.
    Dans Kamouraska-Témiscouata, on a écrit sur nos affiches "LE PREMIER MINISTRE A VOTÉ CONTRE UNE ENQUÊTE SUR LA CORRUPTION LIBÉRALE! EXIGEZ SA DÉMISSION". France Dionne a été battue et le PLQ a perdu le comté.
    Si on avait écrit un "Manifeste sur la lutte de libération nationale du peuple québécois" ou une "Thèse sur l'oppression nationale du prolétariat par l'impérialisme canadian et américain", France Dionne aurait été élue.
    C'est pas compliqué à comprendre ça. Il faut partir des préoccupations du peuple. Pas de nos fantasmes idéologiques. Et la population n'en a rien à foutre des grands parleurs et des petits faiseurs. Il faut agir, pas juste critiquer.
    La population veut une enquête sur la corruption et un moratoire sur les gaz de schiste. On a commencé à faire des vigiles devant le bureau de JJ Charest pour obtenir cela.
    Il y a même un FÉDÉRALISTE canadien d'origine colombienne, monsieur Pablo Lugo Herrera, qui commence une grève de la faim demain matin, 8h, tellement il est écoeuré de JJ Charest et du PLQ. Je le sais qu'il est fédéraliste, je lui ai parlé. Et je l'ai même aidé à organiser sa publicité.
    Il y a combien de Québécois qui ont ce courage. Venez donc faire du piquetage samedi prochain, pour voir. Ça nous donnera l'occasion de parler d’indépendance, d'exploitation et de spoliation des peuples et se gelant les couilles.
    Au printemps, on verra ce que ça aura donné.
    Si Charest tombe, le reste va suivre, comme en Tunisie.
    Rhéal Mathieu.

  • Nosco Répondre

    1 février 2011

    @ Denis Julien de Lotbinière
    Il est vrai qu’en Algérie les islamistes sont relativement populaires par rapport aux autres pays comme la Tunisie, mais tout de même plusieurs analystes s’entendent pour dire que cette révolution ne vient pas de ce mouvement. Je vous laisse le lien d’un article de William Maclean de Reuters à Londres à ce sujet. Dans le contexte de cette révolution populaire, c’est à se demander si le mouvement islamiste n’y perdra pas des plumes, il semble que plusieurs en ont marre de cette vision d’intolérance.
    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20110131.REU0798/les-revoltes-arabes-...2011-01-31
    Nosco

  • Archives de Vigile Répondre

    1 février 2011

    Le fanatisme islamique est une création étatsunienne pour mettre fin au Bloc soviétique. Le créateur a quelque peu perdu contrôle sur son «oeuvre», normal si vous examinez en général ce que touchent les USA... rien ne marche plus. J'en veux pour preuve le dernier avion dernier cri, le JSF que le Canada vient de s'engager à acheter, l'invité du dîner de cons.
    Bon, nous avons au départ des madrassas (écoles coraniques) peuplées de talibans (étudiants). Le financement en est assuré par les USA, via les services secrets pakistanais ou directement par l'Arabie saoudite (je résume). On en est encore à l'époque du «anything but Soviets». On admettra qu'il est rare que des étudiants soient armés jusqu'aux dents et entraînés pour le «changement de régime». Seule l'intervention étrangère peut rendre possible un tel enchaînement d'évènements...et ce fut le cas.
    Donnez leur la liberté. Qu'on les laisse libre de manipulation et libre tout court et ils ne causeront pas de problème et, devinez quoi ? Une fois libre, ils ne voudront pas plus émigrer au Québec que nous voudrons émigrer chez eux. Ils auront déjà tant à faire chez eux et c'est ce que nous pouvons leur souhaiter de mieux si on est pas raciste.
    Ne voyez vous pas dans notre actualité que tant qu'il s'agit de «changement de régime» en Tunisie et en Égypte tout se fait sous la main invisible de vous devinez qui. Heureusement, on peut espérer qu'il y ait perte de contrôle et c'est encore notre seul espoir. Heureusement.
    Qui a transporté Jean-Bertrand Aristide, le président élu pour une fois, en lieu sûr en le sortant de son sommeil au mépris de la Constitution haïtienne, ...et pour faire quoi de mieux ? Qui a transporté Ben Ali en lieu sûr ? Qui vient d'arriver en Égypte pour voir à ce que les débordements ne débordent pas au-delà du cadre autorisé ? Plusieurs réponses.
    L'émigration et l'immigration en équilibre, c'est ce qu'il nous faut viser au Québec et partout. Impossible de réaliser ce juste objectif sans l'indépendance. La nôtre et la leur. L'immigration de masse est un sous-produit de l'exploitation et de la spoliation des peuples, ce n'est pas un phénomène naturellement désiré. Désirer cette anomalie est une forme d'adaptation bien pensante au racisme ordinaire.
    Que Charest dégage, oui. C'est une revendication légitime, mais ça reste un peu court cette personnalisation, il y en a trop pour le remplacer autant sous son drapeau que sous de faux drapeaux. Rhéal Mathieu, approfondissons la lutte pour ne pas se faire flouer !
    GV

  • Archives de Vigile Répondre

    1 février 2011

    Bonjour monsieur Mathieu!
    Ce que je crainds le plus dans ce réveil des pays arabes, c'est que tout cela risque d'être récupéré par les islamistes et ce risque est très élevé. Vous savez, même si les jeunes sont instruits dans ces pays, la religion y occupe une place très importante.
    N'oublions pas que ce sont des gars hyper-scolarisés dont plusieurs ingénieurs qui sont allés se crisser sur les tours à New-York. Je souhaite que ces pays s'enlignent dans la démocratie mais demeure quand même très inquite.