Coup de pied sur le trône des «monarques» de la finance»

Amir Khadir donne la «volée» à Henri-Paul Rousseau !

Une gauche ! Une droite ! : Un duel qui ne manquait pas de «punch !»

Tribune libre

Coup de pied sur le trône des «monarques» de la finance»
Amir Khadir donne la «volée» à Henri-Paul Rousseau !
Une gauche ! Une droite !
Un duel qui ne manquait pas de punch...
Paul Cliche, ex-candidat de Mercier et un des principaux fondateurs de Québec Solidaire m'a fait parvenir hier soir une lettre dont le titre, pour le moins qu'on puisse dire, ne manquait pas de «punch» :
«Amir Khadir donne la «volée» à Henri-Paul Rousseau »
Une première ligne assassine toutefois assez inhabituelle venant de la part de cet ancien journaliste du Devoir au style généralement plus réservé.
Mais un tel changement de rhétorique allait rapidement s’expliquer, lorsqu’on s’aperçoit que le titre n’avait rien de gratuit…
- En effet !
Cette lettre révèle c'est l'ex-patron de la Caisse de dépôt «lui-même !» lorsqu’il avait comparu en commission parlementaire en 2007, qui avait dit aux députés, que s'ils n'étaient pas contents de sa gestion, ils n'auraient qu'à le «reconvoquer» pour lui «donner une volée» !
Or, cette volée, Henri-Paul Rousseau l'a bel et bien reçue et c'est le député de Québec solidaire de Mercier, Amir Khadir, qui lui a donnée, au grand soulagement de plusieurs citoyens qui sont indignés par le comportement inadmissible de ces «monarques de la finance, affirme Paul Cliche dans sa dépêche.
Il est possible de prendre directement connaissance de ce duel «Khadir-Rousseau» dans la transcription du «Journal des débats» de l'Assemblée nationale ; la première partie de la transcription écrite est consacrée aux questions du député adéquiste Bonnardel.
Bon spectacle...
______________________
Christian Montmarquette
Membre et militant de Québec Solidaire
Références :
«Échange «Khadir-Rousseau»: Débats de la Commission parlementaire sur la Caisse de dépôt et de placement du Québec
Anne-Marie Provost, la responsable à la stratégie web de Québec solidaire, m'a aussi fait parvenir la version écourtée diffusée sur Youtube de cet échange «Khadir-Rousseau».
Caisse de dépôt et placement : « Une commission d’enquête publique est plus que jamais nécessaire » – Amir Khadir
QS

Featured 56599d2190662f65fbfa0affdabd4b20

Christian Montmarquette55 articles

  • 92 287

Membre fondateur de Québec solidaire

Militant pour l'éradication de la pauvreté et l'indépendance du Québec

Site officiel : [www.quebecsolidaire.net->www.quebecsolidaire.net]

Courriel de Québec solidaire info@quebecsolidaire.net

Programme : [http://quebecsolidaire.net/engagements_2008->http://quebecsolidaire.net/engagements_2008]

Téléphone : (514) 278-9014





Laissez un commentaire



9 commentaires

  • Jean-François-le-Québécois Répondre

    25 mai 2009

    @ Sophie Guillot:
    Merci pour votre intervention, Sophie. Mais en ce qui concerne les alternatives qui s'offraient à moi, ou sur mon bulletin de vote (dans ma circonscription) j'avais le choix entre un candidat péquiste, une candidate libérale, et un troisième candidat, adéquiste celui-là...
    Disons que dans de telles circonstances, le meilleur choix que je pouvais inscrire, concrètement, c'était pour le PQ. Oui, car entre un parti qui a quand même fait beaucoup, oui, pour le Québec, et le destructeur de la culture et du peuple québécois qu'est le PLQ actuel, et enfin le parti de pseudo-droitistes incultes qu'est l'ADQ, le choix me semblait clair.
    Le meilleur choix comme vous dites, n'était en pratique pas disponible, en l'occurence.
    Maintenant, pour ce qui est des autres partis, je dois avouer que je n'ai pas encore fait mon choix définitif. Il y a bien sûr QS; il n'y a pas que QS, cependant.
    Pour ce qui est des gens qui ont une approche «Coke ou Pepsi», je crois qu'il y aurait un travail d'éducation à faire, auprès d'eux. Notamment auprès de ceux qui n'écoutent que les radios-poubelles et en ont après les séparatisss(sic) sans trop savoir de qui ou quoi ils parlent. Et surtout, sans avoir la moindre idée qu'on les manipule de façon à les faire voter contre leurs propres intérêts, les pauvres simples d'esprit!
    Car, s'il est vrai que certaines personnes faisant carrière au sein du PQ auraient besoin d'un coup de pied au derrière (sans méchanceté), cela est d'autant plus vrai (beaucoup plus!) pour ces Québécois qui ne comprennent rien aux enjeux face auxquels nous nous trouvons, et qui vouent une véritable haine, parfois, à ceux qui ne font pourtant que lutter pour leur propre peuple!

  • Archives de Vigile Répondre

    25 mai 2009

    Monsieur Jean-François le Québécois,
    Il ne tient qu'à des électeurs comme vous pour que les petits partis deviennent plus gros... Le PQ en son temps a aussi été un "petit parti" non ?
    Vous dites vous même, le PQ était sans doute la "moins mauvaise alternative" pour voter. Quelle était donc la meilleur ?
    Et si plutôt que de voter contre quelqu'un ou pour le moins pire, on votait vraiment pour ceux qui défendent réellement sur le terrain les choses qui nous tiennent à coeur ?
    Qs a eu suffisamment de voix dans Mercier pour qu'Amir soit élu, ce qui donne à ce parti une tribune bien plus importante. Depuis les intentions de vote pour Qs sont passées de 4 à 8% en quelques mois à peine. Le dernier coup de maître d'Amir à contre Rousseau pourrait bien rapporter plus de voix encore à ce parti qui commence à émerger, cela ne tient qu'aux votes de ceux qui se reconnaissent dans le discours de ce parti .

  • Jean-François-le-Québécois Répondre

    24 mai 2009

    @ Christian Montmarquette:
    C'est quand même dommage: au PQ, Amir aurait pu distribuer quelques bons coups de pied au cul de certains souverainistes mous; plus encore au derrière de ceux qui ne se soucient plus vraiment de la cause, et jouent le jeu électoraliste...
    J'aurais peut-être voté QS aux dernières élections, je ne sais trop... C'est que votre parti n'a pas présenté de candidat dans ma circonscription, de toute manière. Ni le Parti vert, d'ailleurs.
    Je ne suis pas très savant dans le domaine politique; j'essaie d'identifier les enjeux importants pour le peuple québécois, et d'agir en conséquence. Voter en conséquence, notamment.
    Pour ainsi dire, où finit la droite, où commence la gauche, théoriquement? Je ne sais trop; je suis de toute façon un gars un peu éclectique, et assez pragmatique. J'ai une approche du genre, «si cette façon de procéder fonctionne et nous permet d'atteindre notre objectif (la souveraineté, en l'occurence), alors pourquoi pas?».
    Le PQ, aux dernières élections, c'était le meilleur... ou peut-être, le moins pire choix qui s'offrait à moi.
    Vous empruntant votre expression, je dirais que la politique québécoise actuelle est devenue une bien triste affaire, parce que le PQ est devenu un parti qui ont dirait, fait de la politique POUR faire de la politique, jouant le jeu électoraliste... Quant aux Libéraux, sans commentaire, disons...
    Mais les partis qui nous offrent des alternatives (heureusement qu'ils existent, quand même!) ne sont pas encore de gros joueurs, sur l'échiquier politique.
    Je crois que la situation que nous connaissons, est dûe en partie au fait que les électeurs, au lieu de se renseigner sur les programmes des différentes formations politiques, et sur la façon dont ces programmes offrent des mesures répondant bien aux divers enjeux, préfèrent voter pour un parti déjà bien connu, bien établi. Ils ne croient pas vraiment, ou ne veulent pas donner sa chance, à un «petit parti»...
    C'est comme ça que les gens, pour beaucoup, semblent voter PQ ou PLQ, de la même façon que s'il s'agissait de choisir entre des «marques» connues d'un autre genre... Comme entre Coca Cola ou Pepsi.

  • Archives de Vigile Répondre

    22 mai 2009

    @ Jean-Francois
    Ton intension est fort louable mon cher Jean-Francois, mais pour être à QS depuis le début de l'histoire de Québec Solidaire - c'est à dire depuis 1998 - je puis te dire que QS a justement été créé à cause de l'impasse où le PQ à mené la gauche indépendantiste et tant qu'à y être, pourquoi pas l'impasse du Québec au grand complet... Une bien triste affaire.. je puis le reconnaître, surtout venant de la part des militants et des sympathisants de ton style...
    Au tout début de QS (alors l'UFP) je disais à peine en boutade, que «le véritable PQ», c'était « NOUS !» : Le PDS, le RAP, l'UFP et maintenant Québec Solidaire. Car c'est bien le PQ qui a déserté ses propres positions.
    Autre axiome d'un ami à moi et camarade de bataille ; un organisateur de haut niveau qui avait fait élire le ministre Robert Perrault et qui avait finalement traversé du côté de la gauche, affirmait à raison que : «l'indépendance passerait par la gauche ».
    Ce que résume maintenant par :
    «L'indépendance sera de gauche ou ne sera pas».
    Et pour une simple et bonne raison, qui est que l'indépendance du Québec apparaît comme bien futile, voire insipide, si elle n'est pas résolument lié à un projet de société progressiste.
    Ou alors, aussi bien resté dans le Canada… il est déjà bien assez à droite comme ça...
    Mais, malgré tes bons sentiments cher Jean-François, je ne crois pas que des centaines de gens qui militent depuis 10 ans accepteraient désormais de mettre leur projet au rancart… Je suis même convaincu que ce ne serait ni bon pour le Québec, pas plus que pour la démocratie, dont le rapport de force «gauche-droite » a beaucoup trop été délaissé au nom de la question nationale.
    Merci de ta contribution, car elle pose une question intelligente, pertiente et de fond.
    Solidairement,
    Christian

  • Jean-François-le-Québécois Répondre

    22 mai 2009

    Je dois admettre que je n,ai pas voté QS aux dernières élections provinciales, mais si j'avais pu voter pour Amir (je n'habite pas sa circonsciption), peut-être bien que je l'aurais fait.
    Je crois qu'Amir a beaucoup de potentiel, et qu'il fait ce qu'il faut pour remettre du punch, de la vie, carrément! , dans la politique québécoise.
    J'avoue que je trouverais fort séduisante l'idée que le Dr Khadir (oui, il est médecin, de profession) passe au PQ, et contribue à le revitaliser. Mais je ne sais pas si le principal intéressé serait d'accord...

  • Archives de Vigile Répondre

    22 mai 2009

    Je vous invite à lire les articles ci-dessous en complément d'information.
    David contre Goliath : D’Amir à Barack et d’Henri-Paul à Dick
    Serge CHARBONNEAU / Tribune libre de Vigile
    La Fronde d’Amir – Michel David / Le Devoir
    .

  • Archives de Vigile Répondre

    21 mai 2009

    Pour ceux et celles qui désirent voir l'intervention sans ambages d'Amir Khadir à la commission des finances publiques :
    http://www.youtube.com/watch?v=4yhgCyeLkyo
    ou
    http://www.tagtele.com/videos/voir/38121/

  • Archives de Vigile Répondre

    21 mai 2009

    Bonjour!
    Les mots de M.Montmarquette parle faux.Il fait beaucoup dans l'idolâtrie à propos de M.Kadir.
    Ce dernier n'a jamais donné de volé à M.Rousseau en 10 minutes de droit de parole dont quelques'une en procédures parlementaires sur les mots de respect.Sauf dans la Presse.
    Je rappelle qu'à la prochaine élection dans Mercier(le Plateau),le député Kadir ne pourra pas compter sur une alliance PLQ+PQ sacrifiant leurs candidats de parade pour le faire élire comme la dernière fois.

  • Archives de Vigile Répondre

    21 mai 2009

    Bravo! M. Amir Kadhir a fait ce que les électeurs attendent de leurs élus.