Accommodements: une mise au point s'impose

Par Lucie Chagnon

Accommodements raisonnables


Beaucoup de choses sont très confuses en ce qui concerne les accommodements raisonnables. Cette confusion est générée par l'illogisme qui sous-tend les récentes décisions prises pour accommoder... qui?
Pourquoi le fait de prononcer le mot Noël est-il potentiellement choquant alors que de faire ajourner une session municipale pour le sabbat ne l'est pas? Pourquoi faut-il cacher des femmes en tenue de sport dans un centre sportif mais accepter le foulard islamique et le kirpan dans des écoles laïques? Pourquoi est-il inacceptable de décorer un lieu public avec un sapin de Noël, alors que réserver un local universitaire pour la prière musulmane ne l'est pas? Comment se fait-il que nous ne soyons pas tous égaux dans une clinique médicale ou devant des policiers?
Nous avons des lois démocratiques, un système politique laïque, et l'égalité entre les femmes et les hommes est une valeur fondamentale de notre société. Je crois qu'à partir de ces prémisses une mise au point s'impose, et que c'est au gouvernement d'établir des balises claires avant que les errances et les abus ne stimulent une intolérance nocive.


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé