"La peur vous retient prisonnier, l'espoir vous libérera"

"À l'ombre de Shawshank"

Un film à revoir sous l'angle souverainiste

Tribune libre 2010


L'un des meilleurs films d'évasion de prison s'intitule "À l'ombre de Shawshank" ou "Les évadés", tourné en 1994 et mettant en vedette Tim Robbins, d'après une nouvelle de Stephen King.
Ce film, considéré par plusieurs comme l'un des meilleurs jamais réalisés, a beaucoup de similitudes avec la situation des Québécois qui désirent s'émanciper. On peut y appliquer une grille d'analyse indépendantiste avec bonheur.
Dans le film, le héros s'appelle Andy Dufresne et habite la Nouvelle-Angleterre. Avec un tel patronyme bien de chez nous, on peut supposer qu'il est l'un des descendants de nos nombreuses familles québécoises ayant émigré dans cette région au début du siècle passé pour échapper au chômage, un vrai mononcle des États quoi ! L'identification au personnage central se fait tout naturellement.
Victime d'une condamnation pour un crime qu'il n'a pas commis, il décide de prendre le temps qu'il lui faudra pour s'évader et met au point un plan précis qu'il accomplit étape par étape. C'est un peu comme les Québécois injustement enfermés dans le système fédéral depuis la Conquête et qui rêvent de s'émanciper malgré les obstacles qu'on leur oppose.
Sa détermination est inébranlable et sa conviction d'être dans son bon droit ne fléchit jamais. Il reste entièrement aligné sur le but à atteindre, sa libération du carcan carcéral. Il travaille patiemment et avance résolument afin de parvenir à la réussite de son entreprise. Et sans rien révéler du dénouement, disons que tous les espoirs sont permis.
Une réplique-clé : "La peur vous retient prisonnier, l'espoir vous libérera".
Vu sous cet angle, le film peut nous inspirer dans notre propre lutte pour atteindre le but que nous nous sommes fixés, la souveraineté du Québec. Libérons-nous de nos craintes et acquérons notre liberté légitime !
Réjean Labrie, de Québec, capitale nationale.
Synopsis du film

Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie528 articles

  • 987 560

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale à l’aide sociale.

Il est fier d’être un enraciné de la 10ème génération en sol natal.Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il est un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Tout près d'un million de lecteurs ont lu ses articles et partagé sa réflexion depuis plus de 10 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé