1,7 M$ pour le volet agroalimentaire des moines de St-Benoit-du-Lac

9fc0021c0c2d319c6f9841683e10a75e

Trudeau arrose le Québec juste avant les élections pour pallier la fin de la gestion de l'offre

Saint-Benoit-du-Lac reçoit un sérieux coup de pouce du gouvernement fédéral. La ministre du Développement international du Canada, Marie-Claude Bibeau, s’est en effet arrêtée à l’abbaye, mardi, afin d’annoncer l’octroi d’une somme de près de 1,7 million $ afin de développer le volet agroalimentaire des moines.


Les moines de Saint-Benoit-du-lac possèdent une nouvelle fromagerie dotée d’équipements modernes depuis environ un an. La construction a coûté 8,6 M$. Une partie importante de ce montant a été obtenue par la congrégation religieuse auprès de « donateurs anonymes ». 


À lire aussi: Joly évalue le potentiel touristique de la région


La somme offerte par Ottawa permet de compléter le montage financier élaboré en lien avec le projet réalisé.


L’argent accordé à la congrégation provient du Fonds d’investissement dans la transformation des produits laitiers, un programme de 100 M$ mis en place dans la foulée de la signature de l’entente de libre-échange entre le Canada et l’Europe.


Le père abbé de Saint-Benoit-du-Lac, Dom André Laberge, n’a pas caché sa joie lors de la visite de Marie-Claude Bibeau. « Ça marque le début de la nouvelle année pour toute la région. Merci de soutenir notre projet de fromagerie », a-t-il lancé.


L’abbaye produit du fromage depuis plus de 75 ans. Les moines ont commencé à réfléchir sérieusement à la construction d’une nouvelle fromagerie en 2015.


« Ça fait maintenant un peu plus d’un an que notre nouvelle fromagerie est en activité complète. Nos installations nous permettent de faire des fromages de qualité et de hausser la production », confie André Laberge.


Au cours des derniers mois, trois travailleurs supplémentaires se sont ajoutés au personnel de la fromagerie, qui emploie tout près de 20 personnes. Et deux postes additionnels seront normalement créés à court terme.


Actuellement, la production annuelle de fromage de l’abbaye s’élève à 300 000 kilogrammes. Il est question d’augmenter la production de 50 pour cent, si tout fonctionne bien. Les moines vendent beaucoup de fromages au Québec, en Ontario ainsi que dans l’Ouest canadien. Ils aimeraient maintenant effectuer une véritable percée aux États-Unis.


« NOTRE TOUR EIFFEL »


À l’occasion de sa visite à l’abbaye mardi, Marie-Claude Bibeau a parlé de la congrégation religieuse en des termes élogieux. « Saint-Benoit-du-lac est une institution reconnue pour son patrimoine exceptionnel. Le monastère est un peu notre tour Eiffel à nous dans les Cantons-de-l’Est », a-t-elle lancé.


Mme Bibeau par ailleurs a réitéré que son gouvernement souhaite continuer à soutenir les producteurs de lait et les transformateurs laitiers. Ces deux groupes auront plus de concurrence dans le futur en raison des nouveaux accords commerciaux liant le Canada.


« On comprend que des producteurs aient été déçus après la signature de l’entente avec les États-Unis parce qu’on ouvre une petite partie du marché du lait aux Américains. C’est à contrecœur qu’on a pris cette décision. Mais rien ne me laisse croire que la gestion de l’offre est menacée. On est prêt à travailler avec l’industrie pour limiter les impacts », a expliqué la ministre.