Laïcité - Débat québécois

Québec

Des islamistes se soumettent à la loi 21

Quatre enseignantes de la CSDM acceptent de retirer leur signe religieux



Depuis la rentrée, la Commission scolaire de Montréal (CSDM) a relevé cinq cas d’enseignantes nouvellement embauchées devant se conformer à la Loi sur la laïcité de l’État. Du nombre, quatre d’entre elles ont accepté d’enlever le symbole qu’elles portaient, selon le porte-parole de l&r...

Québec

Blanchet a raison : il faut enfoncer le clou contre la position multiculturaliste des partis fédéralistes

Laïcité: Blanchet plaide pour plus de cohérence



SAINT-JÉRÔME | Le bloquiste Yves-François Blanchet demande aux autres chefs de partis à Ottawa d’être plus cohérent sur la question de la laïcité, critiquant notamment les doubles discours.

«On va avoir une panoplie absolument incroyable d’affir...

Canada

Chronique de Jérôme Blanchet-Gravel

Élections fédérales 2019

Laïcité à la québécoise, l’épine électorale dans le pied de Justin Trudeau

La laïcité pourrait être la question de l'urne au Québec


L’opposition de Trudeau à la laïcité québécoise pourrait lui nuire lors du scrutin du 21 octobre. Dans la Belle Province, elle a déjà réduit l’avance des Libéraux sur les Conservateurs. Le conseiller du gouvernement Legault sur la laïcité, Guillaume Rousseau, analyse les impacts ...

Québec

Le Canada découvre qu'il n'est pas si en faveur que cela du multiculturalisme

La laïcité : un enjeu canadien



Les accusations de racisme et d’islamophobie dans les médias canadiens et québécois et la réaction d’une gauche islamo-racisée ont blessé et humilié les Québécois lors du débat sur la loi 21.

Grâce au sondage Léger publi...

Canada

Les chroniqueurs « conservateurs » du National Post hurlent au meurtre face à la laïcité québécoise

Andrew Coyne: Federal leaders have capitulated on Quebec's Bill 21, and to our shame we let them



Elections are defining moments for a nation: in deciding what it stands for, it also decides who and what it is. In the present election the issue on which we are being asked, most directly, to decide where we stand is Quebec’s Bill 21: the provincial law banning public servants “in positions of authority” from wearing religious symbols on the job...

Québec

« Chassez le christianisme et vous aurez l'islam »

Les crucifix du Salon bleu exposés à l’Assemblée nationale



Le sort des crucifix de l’Assemblée nationale du Québec est définitivement scellé. Ils sont maintenant suspendus, côte à côte, derrière une vitrine, entre les Salons bleu et rouge; un endroit communément appelé le « parquet ». Les travaux se sont terminés lundi, veille de r...

Québec

Trudeau chute dans les sondages : son ambiguïté sur la loi 21 pourrait lui coûter très cher

Sondage Léger-Le Journal: la laïcité devient un enjeu



Presque la moitié des Québécois pense que le gouvernement canadien n’a pas son mot à dire quant à la loi québécoise sur la laïcité, selon un sondage Léger-Le Journal.

Le parti qui formera le prochain gouverneme...

Québec

La question identitaire peut réveiller la nation

Attention de ne pas réveiller le «dragon souverainiste»



En annonçant qu’elle refusait de se mêler du dossier de la loi sur la laïcité québécoise lors du débat présenté jeudi soir, la c...

Canada

« Réjean Hébert ne s’est pas contenté de tourner le dos à l’indépendance et à la laïcité. Il a tourné le dos au Québec. »

Réjean Hébert le renégat



En politique, tout le monde peut changer d’idée. Mais il y a une différence entre évoluer d’une position à une autre (par exemple passer du souverainisme à l’autonomisme, par réalisme stratégique, ou de la gauche radicale à la gauche modérée dans l&rsquo...

Québec

« Ceux qui s’imaginent que le débat sur la laïcité est terminé se racontent des histoires. »

Appliquer la loi 21



Tout se passe comme on pouvait le prévoir. La loi 21, qui a suscité de grands débats ce printemps, et qui venait clore une décennie de controverses autour de la laïcité, commence à faire sentir ses effets avec la présente rentrée scolaire.

Canada

Trudeau laisse entendre qu'il contestera la laïcité québécoise s'il est réélu

Trudeau ne contestera pas la loi québécoise sur la laïcité « pour l'instant »



Justin Trudeau a refusé de dire mercredi, au moment de déclencher la campagne électorale fédérale, si un nouveau gouvernement libéral s’impliquerait dans la contestation judiciaire de la loi québécoise sur la laïcité de l’État.

Canada

« Le premier ministre du Canada a laissé entendre sans équivoque que l’argent des Québécois va être utilisée pour lutter et rendre inopérante une loi adoptée en toute légitimé et largement consensuelle au Québec »

Blanchet craint que Trudeau veuille contester la Loi sur la laïcité de l'État



Le chef du Bloc québécois craint de voir le gouvernement de Justin Trudeau appuyer la contestation de la Loi sur la laïcité de l’État devant les tribunaux.

Canada

La lettre de Lisée aux Anglais : Trudeau doit dévoiler s'il contestera la loi 21

The inconvenient truth about Quebec's secularism law Trudeau doesn't want to face: it's popular



"Unthinkable." That's how Prime Minister Justin Trudeau reacted when Quebec tabled a law that would ban religious symbols and clothing for its teachers, judges, police officers and other public sector workers.

Québec

Même le Canada anglais n'est pas si hostile qu'on le dit à l'encadrement des signes religieux

Les oubliés du débat sur la laïcité



J’ai reçu au cours des derniers jours un long message de la part d’une personne qui enseigne dans une école publique de la grande région de Montréal. Cette fois-ci, j’ai répondu. Vérification d’usage, cette personne existe. Mais tient à garder l’anonymat.  

Québec

« Ce n’est pas à des juges «nommés» à décider du bien-­fondé d’une loi votée à l’Assemblée nationale par des «élus» qui expriment la volonté de tout un peuple. »

Oui à la Loi 21



POINT DE VUE / Le combat de la laïcité et son corollaire le port de signes religieux ostentatoires a duré 175 ans. Il s’est terminé avec la loi 21 grâce à la lucidité et au courage de notre premier ministre François Legault, appuyé massivement par les Québécois de toutes les régions du Québec et de toutes les classes sociales.

Québec

Le Devoir, véritable relai de la propagande trudeauiste

Parce que la loi, c’est la loi



Le Devoir publiait hier un article proprement stupéfiant tant il était tendancieux. Il était tendancieux parce qu’il se présentait non pas comme une chronique d’opinion, orientée par définition, mais comme un reportage objectif. Permettez auparavant un mini-rappel.

Québec

Malgré sa mollesse, les Québécois sont majoritairement en faveur de la loi caquiste

Laïcité: la guerre de l’image



Ainsi, comme le rapportait Le Devoir hier, les premiers effets de la loi 21 se font déjà sentir dans les écoles. Une enseignante montréalaise qui porte le hijab s’est fait avertir de retirer son voile « avant le 10 septembre » et deux enseignantes voilées se sont fait refuser des contrats à cause de leur refus d’enlever leur signe religieux. « Au moment où la pénurie d’enseignants prend de l’ampleur », comme Le Devoir s’est fait un plaisir de le rappeler, histoire d’enfoncer la lame encore plus profondément dans le cœur de cette loi que la gauche qui s’autoproclame « inclusive » adore détester.

Québec

Comme à son habitude, Le Devoir fait sa propagande multiculturaliste

Premiers effets de la loi 21 dans les écoles de Montréal



La Loi sur la laïcité de l’État se fait déjà sentir dans les écoles. Une enseignante montréalaise portant le hidjab s’est fait avertir de retirer son voile avant le 10 septembre, a appris Le Devoir. Et deux enseignantes voilées se sont fait refuser des contrats à cause de leurs signes religieux, au moment où la pénurie d’enseignants prend de l’ampleur.

Québec

Le devoir de réserve est primordial pour les fonctionnaires

Le port du voile et la liberté de conscience



Dans le cadre du débat sur la laïcité de l’État à l’école, un argument est souvent réitéré : « personne n’a pu prouver jusqu’à présent que le port de symboles religieux portés par des enseignantes violerait la liberté de conscience des élèves » [« En attendant la prochaine dérive », Le Devoir, 30 août 2019]. Le gouvernement a en effet soutenu que la loi 21 avait notamment pour but de protéger la liberté de conscience des écoliers. La conclusion coule apparemment de source : la loi 21, jusqu’à preuve du contraire, non seulement perturbe inutilement l’harmonie sociale, mais le problème qu’elle veut régler est inexistant dans nos écoles publiques.

Québec

The Gazette déçue que la commission scolaire anglaise ne défie par la loi 21

Martin Patriquin: EMSB flip-flop on Bill 21 is a poor omen



The scene playing out in front of Westmount High School last spring was at once one of seething disdain and jolly pride. The protestors who gathered in front of the school, many defiantly wearing kippas, hijabs and the like, loudly decried Bill 21 and its prohibition on the wearing of religious clothing at work by teachers and certain staff. Though no doubt heartfelt, their anger was leavened by the English Montreal School Board’s decision, announced with great fanfare days before, to ignore the bill should it become law. Translation: EMSB teachers and principals were safe from this frankly egregious law. “We can never be afraid of saying and doing what is right, even if there’s going to be consequences,” EMSB vice-chair Joe Ortona told me at the time.

International

Elle devrait se trouver chanceuse qu'on ne la déporte pas pour cause de militantisme islamiste

Teacher says she feels 'betrayed' as classes start under Quebec's religious symbols law



Across the country, students and teachers are saying goodbye to summer and returning to their daily school routine. But in Quebec, the new school year is anything but routine since the passing of Bill 21 in June.  The controversial religious symbols law bans some public servants in the province — including teachers — from wearing kippahs, turbans, hijabs and the like.

Québec

C'est surtout le catholicisme qui fait partie intégrante de notre identité nationale

Identité et identité



Il y a quelque chose que je ne comprends pas concernant la gauche et sa relation avec le concept d’identité... Quand une loi affirme qu’un employé de l’État en position d’autorité ne peut porter un signe religieux ostentatoire pendant ses heures de travail, la gauche dit : « Mais c’est épouvantable, c’est raciste, on n’a pas le droit de demander à une femme sikhe d’enlever son turban, ce n’est pas un banal bout de tissu ou un simple accessoire­­­ de mode, c’est un signe qui fait partie intégrante de son identité ! »

Québec

Il n'aurait jamais fallu accorder cette clause de droit acquis : il fallait tout simplement congédier les enseignants fondamentalistes

Laïcité: en attendant la prochaine dérive



Le 18 avril dernier, lors de son point de presse annonçant les consultations au sujet du projet de loi 21 sur la « laïcité », le ministre Jolin-Barrette nous annonçait que ces dernières, d’une durée de six jours, « feraient le tour de la question ». Or, force est d’admettre que ce projet de loi causera bien plus de maux qu’il n’en réglera.

Québec

Les limites de la loi 21 : on ne peut pas purger la fonction publique des islamistes

Traiter de racistes les pro-laïcité ?



Vous avez entendu parler de cette histoire : Le Devoir révèle qu’un père de Rosemont a demandé que son enfant soit sorti d’une classe où enseigne une prof voilée, invoquant la loi 21 sur la laïcité qui prévoit que les Québécois ont droit à un enseignement laïc. 

Québec

Les islamistes et la gauche collabo pleurnichent contre la loi 21

Des enseignants dénoncent l'application de la loi sur la laïcité à la CSDM



Un groupe d’enseignants en colère a perturbé une réunion du conseil des commissaires de la CSDM, mercredi soir, à Montréal, pour dénoncer la décision de la commission scolaire d’appliquer la nouvelle loi sur la laïcité de l’État. Une dizaine d’enseignants ont déployé une banderole et scandé des slogans à l’entrée de la salle où les commissaires de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) se préparaient à adopter un rapport de son directeur général sur les modalités d’application de la Loi sur la laïcité de l'État.

Québec

Au revoir ! On ne s'ennuiera pas des fondamentalistes à turban, à hijab ou à kippa

Une enseignante sikhe quitte le Québec pour fuir la loi sur la laïcité



Assise au milieu de son nouvel appartement du Grand Vancouver, entourée des boîtes qu’elle n’a toujours pas eu le temps d’ouvrir, Amrit Kaur explique les raisons qui l’ont poussée à fuir le Québec et sa Loi sur la laïcité de l'État, et à commncer une nouvelle vie en Colombie-Britannique.

Québec

Enfin un peu de bon sens

Loi sur la laïcité: la CSDM fait volte-face



Pour le gouvernement Legault, c’est tout un soulagement. Après lui avoir demandé de suspendre l’application de la nouvelle loi sur la laïcité pendant un an pour tenir des consultations, la Commission scolaire de Montréal (CSDM) change d’idée et s’engage à appliquer la loi immédiatement.

Québec

Les Anglais devront un jour ou l'autre accepter le fait qu'ils vivent au Québec

Laïcité: la fronde des commissions scolaires anglophones désamorcée?



À une semaine de la rentrée scolaire, les deux commissions scolaires anglophones de l’île de Montréal hésitent encore à appliquer la Loi sur la laïcité de l’État, qui interdit aux enseignants et aux directions d’école de porter des signes religieux.

Québec

Identité nationale : le Québec est une terre chrétienne

Le crucifix de l’Assemblée nationale



Quelle tristesse que de lire récemment dans les journaux : «L’Assemblée nationale a procédé au retrait du crucifix présent dans la salle de l’Assemblée nationale», opération menée en douce le 9 juillet à la suite de l’adoption de la Loi sur la laïcité de l’État. Ce crucifix y était exposé depuis 1936 à l’initiative du gouvernement de Maurice Duplessis. Il témoignait à cette époque du lien établi entre l’État et l’Église ainsi que de l’appartenance catholique de la majorité de la population québécoise.

Québec

« C’est tout le personnel de l’école qui devrait être assujetti au devoir de neutralité religieuse de fait et d’apparence. »

Les signes religieux en service de garde, d'accord, mais pas en maternelle 4 ans



Québec est de nouveau critiqué pour son application de la loi sur la laïcité vu qu’il compte interdire le port de signes religieux aux éducatrices en service de garde qui feront le saut en maternelle 4 ans. « C’est vraiment le comble de l’absurdité », lance Violaine Cousineau, commissaire indépendante à la Commission scolaire de Montréal. Elle donne l’exemple d’une éducatrice portant le voile au service de garde, le matin et le soir, mais qui devra le retirer pendant les classes si elle a été embauchée comme enseignante de maternelle.