Un vent de fraîcheur sur le climat de morosité (prise 2)

Tribune libre


En ces temps où la tiédeur du discours semble devenir la marque de commerce de nos politiciens, particulièrement de ceux et celles qui devraient démontrer beaucoup plus de détermination, de courage et d’imagination dans la promotion de notre souveraineté, je vous invite à ce recevoir cet autre vent de fraîcheur!
La détermination d’Alex Harvey
Vingt-quatre ans après que Pierre Harvey ait remporté la Coupe du Monde de ski de fond à Falun en Suède et qu’une semaine plus tard il ait répété l’exploit à la prestigieuse Birkebeiner Rennet de la Norvège, son fils Alex décroche un titre mondial en remportant l’épreuve de 30 km duathlon des Championnats mondiaux des moins de 23 ans à Otepää en Estonie.
Dans son livre intitulé « Pierre Harvey, l’athlète des neiges », publié en 1991, Jean St-Hilaire qualifie Pierre Harvey d’être d’exception, de battant qui doit sa réussite à son courage, son bon jugement et sa ténacité.
La victoire d’Alex Harvey en Estonie vient tourner la page sur le chapitre de sa décevante saison de 2008 à sa dernière année chez les juniors. À preuve que le fils a probablement hérité de la détermination du père! Chapeau Alex, nous sommes très fiers de toi!
Le courage de Gabrielle Lavallée
À la suite de la parution de la première partie des confidences de son ancien gourou Roch « Moïse » Thériault, Gabrielle Lavallée est sortie de son antre. Celle qui a été sous le joug de Moïse pendant 12 ans et vécu l’humiliation, la torture, la mutilation d’un bras et les sévices sexuels n’en démord pas : Roch Thériault est un criminel, un homme narcissique qui n’a aucun remords pour ses victimes et qui ne changera jamais.
Aujourd’hui, Gabrielle Lavallée donne des conférences sur son expérience et souhaite empêcher d’autres personnes de tomber dans les griffes de gourous. Dans le même but, elle rencontre des jeunes d’écoles secondaires un peu partout au Québec. Gabrielle Lavallée, un exemple de courage mis au service de la communauté!
L’imagination d’Isabelle L’Italien-Savard
À une époque où un ouragan médiatique semble souffler en permanence sur les écoles du Québec, j’ai reçu comme une brise bienfaisante l’expérience pédagogique d’Isabelle L’Italien-Savard racontée dans un quotidien.
L’idée lumineuse de différencier l’analyse littéraire du commentaire en les apparentant au rôle que l’analyste sportif a à jouer par rapport à celui du commentateur a permis à cette enseignante de littérature d’« accrocher » bon nombre de ses élèves, pour la plupart des garçons, qui avaient déjà échoué le premier cours de français de niveau collégial.
Enfin, une expérience positive couverte par un média d’information dans notre monde de l’éducation qui en renferme sûrement plusieurs autres! À la presse de s’empresser de les découvrir!
Henri Marineau
Québec

Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1342 articles

  • 1 169 584

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé