La tribune libre de Vigile

Un forum d'échange et d'inspiration inégalé

Tribune libre

À la suite de l’article de Richard Le Hir publié sur cette tribune le 18 avril sous le titre « Vigile, plus que jamais! », j’ai d’abord envisagé écrire un commentaire à la suite de son billet pour lui manifester mon complet accord avec le contenu de sa chronique.
Puis, compte tenu de l’importance que revêt la tribune libre de Vigile à mes yeux, je me suis ravisé et j’ai plutôt décidé d’apporter mon petit grain de sel à l’argumentaire de M. Le Hir en y ajoutant une touche toute personnelle.
Avant que je connaisse l’existence de vigile.net, je dois d’abord vous avouer que j’étais devenu, à l’exemple de milliers de Québécois qui se sont vus rabroués lors des deux référendums, complètement désabusé de la chose politique que j’avais rangée depuis plus de quinze ans dans le placard de mes mauvais souvenirs.
Toutefois, en janvier 2011, encouragé par la publication de mes premiers articles sur cette tribune libre, une étincelle, que je croyais éteinte depuis longtemps, s’est mise à scintiller à nouveau et attiser le brasier de ses cendres.
Au fur et à mesure que je lisais les articles et les commentaires qui paraissaient sur le site de Vigile, je retrouvais petit à petit la flamme nationaliste de mes vingt ans, en cette période glorieuse de la naissance du mouvement souverainiste au Québec qui m’avait littéralement embarqué dans son sillon.
Je me suis mis alors à prendre la plume et à communiquer aux vigiliens mon cheminement et mes réflexions au gré de l’inspiration que suscitaient en moi les écrits de toutes ces personnes de bonne foi qui s’expriment sur cette tribune, tout en me faisant une idée personnelle des différents sujets qui y sont traités. Depuis janvier 2011, les responsables de Vigile ont accepté de publier quelque 280 articles que je leur ai proposés et, à ce sujet, je leur en suis extrêmement reconnaissant.
Conséquemment, je ne peux que souscrire entièrement à l’invitation de Richard Le Hir et vous inviter tous, autant auteurs de textes, participants aux échanges par vos commentaires que lecteurs assidus, à contribuer financièrement à l’essentielle survie de ce forum d’échange et d’inspiration inégalé qu’est la tribune libre de Vigile!
Henri Marineau
Québec

Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1768 articles

  • 1 204 171

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé