Un débat cacophonique

519e0f25dda15f714bf054d75fd7995b

« Une chose est sûre : le grand gagnant du débat d’hier est Justin Trudeau. »



Avant de parler du débat d’hier, parlons de la différence entre le Québec et le reste du Canada.




Comme vous vous rappelez, la première question du Face à Face de TVA concernait l’avortement.




« Êtes-vous pour ou contre l’avortement ? »




Ça appuyait sur le piton, comme on dit. Ça brassait la cage.




Impossible de se défiler.




Voici une question qui « rentrait au poste ».




LA MAUVAISE LOI 21




Or, la première question du débat d’hier concernait les relations internationales.




« Dans une ère de Brexit et de protectionnisme américain, comment allez-vous protéger les intérêts et les valeurs du Canada ? »




Zzzzzzzzz...




On entendait une mouche voler.




Tout de suite, on s’est dit : « Voici un débat totalement canadian, rien ne va dépasser, rien ne va choquer... »








Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.





Non seulement ça : mais au débat de TVA, diffusé mercredi dernier, les duels duraient trois minutes alors qu’hier, ils duraient... 40 secondes.




Qu’est-ce que vous pouvez dire en 40 secondes ? C’est ce que nous méritons, des déclarations de 40 secondes ?




Et des discussions cacophoniques ?




UN MÉPRIS DU QUÉBEC




Tous les commentateurs l’ont dit : Andrew Scheer devait livrer une performance extraordinaire, hier, pour faire oublier sa déconfiture du débat de TVA.




Or, ce ne fut pas le cas.




Oh, le chef du Parti conservateur a eu une excellente ligne concernant SNC-Lavallin (« Personne ne veut que le premier ministre se mêle d’une enquête judiciaire, vous ne voudriez pas vivre dans un pays qui permette ça »), mais ce n’était pas suffisant pour remonter la côte.




Quant à Jagmeet Singh, il était super sympathique, mais son sourire cachait un certain mépris du Québec.




« Toute ma vie, on m’a jugé sur mon apparence, a-t-il dit concernant la loi 21. Moi, ce que je veux faire, c’est rassembler plutôt que diviser... »




Or, que dit monsieur Singh ? Il affirme que la loi 21 est discriminatoire alors qu’elle est appuyée par 70 % des Québécois !




Qui divise ?




TRUDEAU GAGNANT




Le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet n’était visiblement pas aussi à l’aise en anglais qu’en français.




Mais il a eu une excellente ligne. Après une question d’une citoyenne autochtone qui demandait ce que le gouvernement ferait pour protéger sa culture, il a rappelé qu’aucune nation ne voulait laisser sa langue ou sa culture entre les mains d’une autre nation.




Et vlan dans les dents !




Pour ce qui est de Maxime Bernier, on peut être en désaccord avec ses prises de position, mais dire qu’il est d’extrême droite et anti immigrants est complètement faux. On peut critiquer les seuils d’immigration du gouvernement actuel sans être nécessairement un raciste.




Une chose est sûre : le grand gagnant du débat d’hier est Justin Trudeau. Il dit aux Canadiens ce que les Canadiens veulent entendre.




Mais est-ce dans ce pays que nous voulons vivre ?




C’est la question à 100 000 $ à laquelle nous devrons répondre le 21 octobre.