TUERIE D’ORLANDO

Un autre exemple des dérives de l’islam

Dde038282b277ec1c12d2e8613dda5f9

«L’homophobie haineuse propagée par l’islam est responsable de l’attentat d’Orlando»

En fin de semaine dernière, un Américain d’origine afghane de 29 ans a ouvert le feu dans un bar gai d’Orlando en Floride, faisant une cinquantaine de morts. Avant de commettre son horrible carnage, cet illuminé d’Allah avait prêté allégeance au groupe État islamique. Quelques mois auparavant, il avait été scandalisé de voir deux hommes s’embrasser à Miami. Manifestement imprégné des préjugés anti-gais de l’islam, il s’est autorisé à châtier lui-même ces êtres de « turpitude » que sont les homosexuels, comme les qualifie le Coran, le livre saint des musulmans.

Les réactions à cette tragédie s’avèrent d’une déplorable répétitivité, reproduisant ce qui a déjà été observé lors des attentats islamistes précédents et n’augurant rien de bien efficace pour la suite des choses. D’abord, dans un style sentimental fortement médiatisé, on assistera immanquablement aux mêmes gestes de commisération à travers le monde tels que les illuminations de monuments aux couleurs du drapeau gai ou le dépôt de lampions et de fleurs en place publique. Ensuite, on sera matraqué par les déclarations officielles des dirigeants politiques qui, en présentant leurs condoléances, appelleront, dans un langage lénifiant, la population à la solidarité et au courage devant la barbarie, mais surtout lui enjoindront de ne pas sombrer dans l’« amalgame » islam-terrorisme. Enfin, on aura droit aux discours victimaires des représentants de la communauté musulmane qui s’inquiéteront des risques d’islamophobie et qui se dissocieront de ce genre d’acte violent en invoquant le caractère pacifique de leur religion en dépit de certaines pratiques rétrogrades des pays arabo-musulmans, du caractère haineux et sectaire de plusieurs passages des textes sacrés de l’islam et des discours anti-gais violents de nombreux imams et d’ayatollahs.

Homophobie exacerbée

Avec de pareils faux-fuyants, le fond du problème lié à l’attentat d’Orlando a peu de chances d’être abordé lucidement. La religion musulmane est en fait profondément homophobe, cette homophobie devenant exacerbée chez les islamistes. Le Coran compte plusieurs versets décrivant l’homosexualité comme une « turpitude », comme un « grand péché » (cf. sourate VII, versets 80-81, XI, 78, XXVI, 165 à 167, XXVII, 54 à 56, XXIX, 28 à 31) ; certains hadiths de la Sunna, le second grand texte de référence de l’islam, réclament même la peine de mort pour ceux qui commettent l’acte débauché du « peuple de Loth » (cf. Sounan no 4462 rapporté par Abou Daoud et authentifié par Cheikh Albani).

Les autres religions monothéistes comme le catholicisme condamnent également l’homosexualité, mais avec cette différence qu’elles le font actuellement dans le cadre du débat démocratique sans jamais demander la persécution des homosexuels, ce qui est au contraire la règle dans de nombreux pays musulmans où l’homosexualité est passible d’emprisonnement et même d’exécution publique. Comme l’a soutenu l’écrivain algérien Kamel Daoud, le monde arabo-musulman souffre d’une grave « misère sexuelle » qui afflige les homosexuels autant que les femmes. L’homophobie haineuse propagée par l’islam est responsable de l’attentat d’Orlando, car les préjugés anti-gais que cette religion diffuse ont sans nul doute agi sur l’esprit instable et violent du tueur Omar Mateen.

Les derniers attentats islamistes révèlent que les fondamentalistes musulmans sont en guerre contre les valeurs et les modes de vie des sociétés occidentales modernes et qu’ils cherchent à ramener l’humanité à l’époque moyenâgeuse de Mahomet, qu’ils considèrent comme la plus proche de la volonté d’Allah. Leur rejet de la liberté d’expression les a amenés à assassiner les journalistes de Charlie Hebdo, leur haine pour la liberté des moeurs les a conduits aux massacres du Bataclan et d’Orlando. Les musulmans radicaux jugent dépravées nos sociétés laïques et libres et, au nom d’une pureté morale fantasmée de l’islam, ils désirent les détruire à tout prix pour imposer partout la loi islamique, la charia. Ne pas prendre conscience de cette guerre politico-religieuse, ne pas identifier l’origine du terrorisme actuel, c’est se condamner à l’inertie de l’aveuglement, c’est aller inévitablement vers la catastrophe.
> Lire la suite de l'article sur Le Devoir


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé