Quand la démocratie est gouvernée et instrumentée

Retour sur les fondamentaux de la démocratie

Une conférence filmée qui fera date sur DAILY-MOTION

Chronique de Patrice-Hans Perrier

Dans un contexte de délitement de la démocratie, dite «représentative», un intellectuel français nous invite à revisiter les propositions des pères de la démocratie hellène. Étienne Chouard, titulaire d’une maîtrise en droit à Nanterre et enseignant en économie-gestion et droit fiscal, revient sur les fondamentaux de la démocratie en occident.
Un coup de force
Il prend appui sur le «traité constitutionnel» de 2005 qui fut un véritable coup d’état, imposé par voie parlementaire, pour faire entrer de force la France dans le giron d’un Parlement européen qui est devenu une auberge espagnol. Le principal intéressé parle de «constitution citoyenne», dans un contexte où la population – et plusieurs intervenants sur le débat de la gouvernance – ne veut plus être le dindon de la farce.
Retour sur les fondamentaux

Un clip – mis en ligne par DAILY MOTION – donne la parole à Étienne Chouard dans le cadre d’une conférence qui dépoussière la notion athénienne de démocratie participative, réhabilitant les concepts de libre circulation des informations (open source), de responsabilité des dirigeants (accountability) et de transparence.

Conférence Etienne Chouard Montpellier 22... par Tostain2010

Ground zero de la démocratie
Les citoyens veulent court-circuiter les relais d’une démocratie qui n’en est plus une, n’étant plus qu’un appareillage – un leurre pour les plus sceptiques – au service d’une oligarchie financière qui serait en train de préparer le terrain pour un «ground zero» de la démocratie.

La démocratie athénienne serait un modèle que nous aurions intérêt à revisiter. Le conférencier stipule que la course électorale de la démocratie électorale met l’accent sur la capacité de convaincre des candidats au détriment d’une transparence véritablement démocratique.
Une démocratie tangible
Il affirme que les ÉLUS LOCAUX sont plus intègres que ceux qui gouvernent dans les plus hautes sphères. Le modèle de la Polis (cité gouvernée par la démocratie) hellène fait en sorte d’éviter de donner le pouvoir à des tyrans. Si le pouvoir corrompt, Chouard rappelle que l’«objectif central des Athéniens était l’égalité politique».

La logique de leurs institutions s’articulait autour de ce concept central. Et, de préciser deux sous-objectifs qui fonderaient le concept d’égalité politique: la participation d’«amateurs» (non-professionnels de la politique) et la mise en place d’une rotation des positions (en finir avec le CUMUL des mandats). Il conviendrait donc d’éliminer cette «professionnalisation» de la politique qui neutralise, en définitive, la volonté populaire et le procès d’une démocratie viable. Non pas virtuelle.

Un débat passionnant sur lequel nous reviendront à la suite de notre dossier MIRAGES URBAINS / BLOG CARNETS D'UN PROMENEUR.
LIEN: source: http://patricehansperrier.wordpress.com/2011/09/30/retour-sur-les-fondamentaux-de-la-democratie/#comments

Squared

Patrice-Hans Perrier181 articles

  • 198 299

Patrice-Hans Perrier est un journaliste indépendant qui s’est penché sur les Affaires municipales et le développement urbain durant une bonne quinzaine d’années. De fil en aiguille, il a acquis une maîtrise fine de l’analyse critique et un style littéraire qui se bonifie avec le temps. Disciple des penseurs de la lucidité – à l’instar des Guy Debord ou Hannah Arendt – Perrier se passionne pour l’éthique et tout ce qui concerne la culture étudiée de manière non-réductionniste. Dénonçant le marxisme culturel et ses avatars, Patrice-Hans Perrier s’attaque à produire une critique qui ambitionne de stimuler la pensée critique de ses lecteurs. Passant du journalisme à l’analyse critique, l’auteur québécois fourbit ses armes avant de passer au genre littéraire. De nouvelles avenues s’ouvriront bientôt et, d’ici là, vous pouvez le retrouver sur son propre site : patricehansperrier.wordpress.com





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Pierre Cloutier Répondre

    1 octobre 2011

    Je connais Étienne Chouard depuis longtemps et je suis de près ses activités.
    J'ai intégré dans mon projet de loi sur la nation québécoise, une chambre citoyenne conformément à ses idées.
    N'ayons pas peur des mots : c'est l'élection qui est la source première de la corruption et de la collusion entre les forces abusives du marché et les politiciens professionnels et Chouard l'a très bien compris.
    L'élection débouche sur l'oligarchie et la forme la plus parfaite de la démocratie, c'est le tirage au sort. Les Grecs anciens l'avaient bien compris.
    Mais allez expliquer cela aux péquistes, M. Perrier et ils vont vous traiter de cinglé.
    Pierre Cloutier