Que fait Tasha à Radio-Canada ?

Tribune libre


Le «Téléjournal» de fin de soirée de Radio-Canada, avec Céline Galipeau, a dû engager la chroniqueuse Tasha Kheiriddin pour faire plaisir aux conservateurs, alors au pouvoir.


Mais maintenant qu’ils sont dans l’opposition, pourquoi ne pas la virer? Il fallait la voir hier soir réagir avec mépris aux propos nationalistes de la chroniqueuse Josée Legault et l’interrompre brutalement.


Je ne dis pas, nous pourrions tolérer cette Ontarienne d’adoption si elle connaissait pour la peine la situation politique prévalant au Québec, mais ce n’est pas le cas. Elle donne l’impression de se préparer à la dernière minute et ses opinions sont tout sauf pénétrantes (et je passe sur son français laborieux).


Mme Galipeau, Noël venant à grand pas, faites-nous le cadeau de nous en débarrasser.



Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Pierre-Yves Dubreuil Répondre

    29 novembre 2017

    Je n'aime pas naissairement Tasha, mais elle est loin d'être haut placé dans «l'arbre» des artisans des coupeurs d'ailes de la nation québécoise.



    Radio-Canada est une agence de propagande payée à même les frais des sujets de la Reine que nous sommes. 


  • André Gignac Répondre

    26 novembre 2017

    Monsieur Leblanc



    La première chose à faire lorsque le Québec deviendra indépendant sera de mettre le cadenas dans la boîte de Radio-Canada. Ainsi nous nous débarrasserons de toute cette propagande antiquébécoise véhiculée par des fédéralistes québécois, en plus, tous à la solde du gouvernement fédéral d'Ottawa, le pays des autres. 



    INDÉPENDANCE OU ASSIMILATION!



    André Gignac 26/11/17