Par delà la constitution canadienne

Processus audacieux d'accession à l'indépendance

L'Assemblée nationale devra être à la hauteur

Tribune libre

PROCESSUS AUDACIEUX ET PACIFIQUE POUR PARVENIR À L'INDÉPENDANCE DU QUÉBEC: JUGEZ-EN !
Sitôt qu'il y aura une majorité de députés en faveur de l'indépendance du Québec à l'Assemblée nationale, les législateurs devront aller droit au but et poser, sans plus attendre, les gestes de rupture qui s'imposent.
1- Ce pourrait-être: abolir le poste de lieutenant-gouverneur en toute conscience de l'acte anticonstitutionnel posé.
2- Ou abolir la monarchie, elle-même, au Québec.
3- Ou déclarer unilatéralement l'indépendance du Québec.
4- Ou proclamer la République du Québec.
En même temps, les élus adopteront une constitution québécoise provisoire tout en permettant une mise en place pour la réalisation de la constituante.
En fin de processus sera convoqué un référendum en deux questions:
1- Êtes-vous en faveur de l'indépendance du Québec ? OUI/non.
2- êtes-vous en faveur de la constitution proposée ? OUI/ NON
Dans l'hypothèse que la constitution proposée serait rejetée mais que l'indépendance du Québec serait acceptée à 50% +1 vote, à ce moment-là, l'indépendance serait proclamée unilatéralement par l'Assemblée nationale et l'exercice constitutionnel continuerait avec des amendements pertinents.
La Cour suprême du Canada aura sûrement beaucoup de travail, alors !
Tout ce processus politique s'effectuerait pacifiquement.
Et si le gouvernement canadien décidait d'envoyer l'armée au Québec, les Québécois voudront regarder passer la parade, comme en 1970, et opter pour la désobéissance civile en guise de protestation.
Après des années de recherches et réflexions, il m'apparaît possible et légitime de procéder ainsi. De nombreux nouveaux États libres ont procédé semblablement depuis 1991. Essentiellement il faudra de l'audace !
C'est un premier jet de mes suggestions sur le sujet que je soumets à vos critiques positives.
Bien sûr, d'autres stratégies peuvent exister, mais tâchons d'éviter celles qui seraient encore perdantes.
Qu'en pensez-vous?
Merci de vos commentaires.
( Voyez ceux de la page Déclarationniste:https://scontent-ord1-1.xx.fbcdn.net/…/13627212_91774239502…)

Featured 4b7f53d7d6aaf5dfc55d826cdc1b73a4

Alain Raby118 articles

  • 191 347

Né à Mont Saint Michel, Qc

Bac en pédagogie - Hull

Maîtrise en Relations Internationales.

University of the Americas - Mexique 1971

Scolarité de doctorat en sciences politiques - Université Laval

Enseignant à Saint-Claude, Manitoba

Globetrotter et commerçant-importateur - Art populaire des cing continents à Saint Jean Port-Joli - Les Enfants du Soleil





Laissez un commentaire



8 commentaires

  • Alain Raby Répondre

    20 décembre 2016

    Voici la liste des pays qui ont déclaré unilatéralement l'indépendance nationale avant même la tenue d'un référendum :
    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1735364576691673&set=gm.627531357349381&type=3

  • Gaston Carmichael Répondre

    19 décembre 2016

    «Pourquoi nous, indépendantistes, n’identifions-nous pas un ou deux sujets bien concrets auxquels les gens se rallieraient volontiers ?»
    Avec un canevas de constitution, je doute que vous souleviez une grande vague d'enthousiasme.
    Moi, je suggérerais plutôt la mondialisation, les accords de libre-échange, les paradis fiscaux et les évitements fiscaux.
    Sur ces enjeux, une province est tout à fait impuissante. Pour avoir une possibilité d'y réagir, le statut de pays indépendant est absolument nécessaire. Donc, en faisant campagne sur ces enjeux, on fait campagne pour l'indépendance.
    Le Brexit et l'élection de Trump avaient beaucoup à faire avec ces enjeux. Les québécois commencent aussi à y être de plus en plus sensibles.
    Simon-Pierre Savard-Tremblay nous met sur cette piste dans son livre "L'État Succursale.". À lire absolument.

  • François Ricard Répondre

    19 décembre 2016

    Mahatma Gandhi se s'est jamais battu pour l'indépendance de l'Inde. Pendant des années son combat a consisté à vouloir abolir la taxe britannique sur le sel. Un but concret qui voulait dire quelque chose à tous ses concitoyens. Et qui signifiait énormément pour les Britanniques.Pourquoi nous, indépendantistes, n'identifions-nous pas un ou deux sujets bien concrets auxquels les gens se rallieraient volontiers?
    Un canevas de cosntitution pour une république démocratique? Ce qui serait par le fait même le rejet de la monarchie. Et ce rejet de la monarchie est partagé par la majorité des Québécois.

  • Archives de Vigile Répondre

    18 décembre 2016

    il faudrait aussi une nouvelle chartre des droits et libertés qui protegerait les droits des QUÉBÉCOIS en premier et non ceux d,ethnies avec aménagements raisonnables

  • Alain Raby Répondre

    18 décembre 2016

    On ne peut plus se permettre de perdre le prochain référendum, donc posons une question où les gens diront oui! La monarchie abolie, la république apparaîtra !

  • Archives de Vigile Répondre

    18 décembre 2016

    Le Parti indépendantiste veut participer à votre mouvement. Devenez membre.

  • Alain Raby Répondre

    18 décembre 2016

    L'avantage de commencer par rejeter la monarchie, c'est qu'il y a une forte majorité en faveur et qu'enfin, il est à peu près sûr, que les Québécois se donneraient une victoire avec clarté.
    Par contre les multiples points litigieux d'une constitution ou d'une constituante, après des années de débats, finiraient, possiblement, par faire échouer, encore une fois, l'opération.
    Il faudrait, idéalement, que l'adoption d'une constitution soit dissociée de la déclaration unilatérale de l'indépendance. J'imagine ,donc, le référendum en 2 questions.

  • François Ricard Répondre

    18 décembre 2016

    Pourquoi ne pas proposer une constitution en bonne et due forme qui ferait du Québec une république démocratique.?
    En votant pour cette constitution, on voterait par le fait même pour le rejet de la monarchie actuelle et pour un pays indépendant dûment constitué.