«Plus jamais...»

Géopolitique du Proche-Orient


Je suis député de York-Centre, une circonscription électorale comptant une très importante population juive. Représenter la communauté juive fait partie de mes responsabilités en tant que député. La question est de savoir comment s'y prendre pour le faire de la meilleure façon possible.
En dépit du travail accompli par les gens qui défendent la cause des Juifs avec ferveur depuis longtemps, plusieurs problèmes persistent toujours. C'est pourquoi il faut peut-être tenter une approche différente. Avec les événements auxquels on assiste actuellement au Moyen-Orient, nous avons une autre occasion d'essayer. (...)
Longtemps, j'ai pensé savoir ce que l'Holocauste représente pour les Juifs; mais je crois que je ne le savais pas vraiment. L'Holocauste, ce n'est pas seulement le nombre de Juifs qui ont été tués, ni le fait que les Juifs ont failli être totalement éliminés du continent européen. (...)
« Plus jamais », entend-on souvent au sujet de l'Holocauste. « Plus jamais » signifie que l'on ne devrait plus jamais baisser les bras, afin de veiller à ce que les conditions permettant de s'assurer que de tels événements ne se reproduisent « plus jamais » soient préservées. C'est pourquoi chaque fois qu'une pierre tombale est profanée, qu'il y a allusion à de l'antisémitisme, il faut se battre et répliquer.
Également, « plus jamais » signifie plus que tout qu'il faut avoir un endroit qui vous appartienne. Partout ailleurs au monde, c'est le territoire de quelqu'un d'autre. Avant la création d'Israël, les Juifs devaient dépendre des autres; or, il ne faut jamais dépendre des autres. La leçon d'histoire est claire: l'Holocauste signifie à tout jamais. En tant que Juif, il s'avère nécessaire d'avoir un refuge, un endroit qui soit vôtre, lorsque le pire survient. Parce que c'est incontournable, le pire peut arriver.
C'est pourquoi Israël, cette si petite portion de terre, est devenu le seul avenir des Juifs.
Pour des gens qui ne sont pas Juifs, il est facile d'affirmer que « nous vivons à une époque différente, que nous avons appris et que, peu importe ce que le gouvernement de l'Iran et ce que les partisans du Jihad disent, la communauté internationale ne permettra pas qu'Israël soit détruit ». Des gens qui ne sont pas Juifs et qui constatent que des Juifs jouent des rôles importants et bien en vue un peu partout, que ce soit en droit, en affaires ou dans le gouvernement, et qui remarquent le succès, la richesse et le pouvoir militaire d'un pays comme Israël, se demandent comment les Juifs peuvent se sentir vulnérables. Et les Juifs de leur répondre: « Mais, vous ne comprenez pas. »
« Plus jamais » signifie que plus jamais vous ne pourrez faire confiance. Il arrivera un moment où vous ne pourrez même plus compter sur vos amis. L'Histoire en est la preuve. Vous ne pouvez que vous fier à vous-mêmes. Alors, lorsque les médias et d'autres encouragent Israël à diminuer l'intensité du conflit afin d'encourager l'intervention d'une force internationale, et qu'Israël ne le fait pas, Israël veut vraiment dire: « Quand vous ne pouvez faire confiance à personne, pourquoi est-ce que l'intervention d'une force internationale aurait de l'importance? »
Israël a toujours été le plus grand opprimé mais dans le contexte actuel, de par le monde, on ne perçoit pas Israël comme l'opprimé. Ce sont les Palestiniens qui semblent l'être. Pour la communauté juive, le coup est dûr (sic). (...)
Nous vivons une période difficile, qui pourrait même devenir très dangereuse. C'est peut-être même le début d'un tournant. Peut-être en arrivera-t-on à la conclusion que la force militaire est moins importante qu'on le croyait? Peut-être est-il devenu impossible de vraiment se sentir en sécurité dans n'importe quel pays appartenant à qui que ce soit, où que ce soit sur Terre? Peut-être différentes façons d'interpréter ou d'aborder les problèmes seront-elles nécessaires pour survivre à l'avenir? La voix qui devrait se faire entendre est celle qui manque. C'est pour cette raison que le Canada a de l'importance.
Plus jamais...
Pour survivre dans ce monde, pour survivre à l'avenir, pour que « plus jamais » n'arrive, cela signifiera peut-être qu'à « un certain moment » on devra de nouveau faire confiance.
Mais comment les Juifs peuvent-ils faire confiance? Mais ils doivent faire confiance. Comment pourront-ils y arriver?
* Ex-ministre du Développement social dans le gouvernement Martin et député de la circonscription ontarienne de York-Centre l'auteur est candidat à la direction du Parti libéral du Canada.


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé