Philippe Couillard s'engage à transférer un point de la TVQ aux municipalités

0d629dc23867eb1e22fbcf2c225f9be8

Panique du régime libéral : Couillard se met à promettre n'importe quoi !

Le premier ministre Philippe Couillard s'est engagé jeudi à transférer un point de la TVQ aux municipalités.



Son engagement dépend bien sûr de la réélection des libéraux à l'automne prochain.



M. Couillard a fait cette promesse aux élus municipaux réunis à Gatineau pour les assises de l'Union des municipalités du Québec (UMQ). Mercredi, l'UMQ dénonçait sa dépendance à l'impôt foncier. Selon les municipalités, c'est un système du 19e siècle qui mène à une impasse fiscale.



Le premier ministre Couillard est venu leur dire, jeudi matin, qu'il est d'accord avec leur diagnostic.



Dans un discours qui lui a valu une ovation debout, M. Couillard a dit que la fiscalité municipale a besoin d'un électrochoc. Et il offre donc ce transfert d'un point de la taxe de vente pour augmenter les revenus municipaux à long terme.



« Elle est là la piste pour diminuer votre dépendance à l'impôt foncier », a exposé le premier ministre dont la promesse venait d'être chaudement applaudie par la salle.



Cet éventuel transfert d'un point de la TVQ viendrait remplacer les 3,1 milliards $ transférés annuellement de Québec aux municipalités. M. Couillard calcule que la somme augmenterait « toujours », à moins de récession majeure. Dans un point de presse suivant son discours, le premier ministre n'a pas voulu promettre un plancher puisque, selon lui, les revenus de la TVQ ont peu de risque de diminuer.


> La suite sur Le Devoir.