Un enseignement indirect de la pandémie

Musulmanes voilées, vous voilà confondues

Le couvre-visage a prouvé à tous l'inconfort de porter le voile islamique

B6ec5015e139c7100139c22ce8c6a165

Tribune libre

L'un des rares enseignements positifs de la pandémie mondiale aura été de confondre certaines femmes musulmanes de mauvaise foi qui cherchaient à nous faire croire que le port du voile islamique ne leur causait pas le moindre inconvénient que ce soit.



Tous les Occidentaux qui ont dû porter le couvre-visage (masque) depuis un an attesteront du désagrément de tous les instants qu'il occasionne sous tous les rapports:


1- sensation de chaleur désagréable au niveau du visage


2- difficulté à respirer


3- humidité malsaine si le nez coule le moindrement


4- vapeurs de l'haleine qui finit par le rendre humide


5- mucus s'accumulant lors de la toux


6- microbes et bactéries s'imprègnent et se développent


7- l'impression d'être baillonné comme un otage ligoté sur une chaise


8- complications pour boire et manger


9- élocution entravée


10- libre communication appauvrie. On ne parle qu'au besoin, on limite les échanges au strict minimum


11- difficulté à décoder les expressions faciales de l'interlocuteur


12- inconfort de tous les instants


13- devoir le réajuster constamment


14- la musulmane qui le porte le même voile toute la journée est anti-hygiénique


Musulmanes voilées aux prétentions falsificatrices, vous voilà confondues en 14 points.



Pour ma part, ayant travaillé à des élections municipales avant les Fêtes, j'ai été astreint à porter masque et visière au front 12 heures par jour 2 jours d'affilée. Jamais je ne répéterais un tel supplice! C'était l'enfer!



Les gens qui ne font qu'entrer et sortir d'un commerce retirent leur masque en vitesse aussitôt après avec un soupir de soulagement. Imaginez ce que vivent les pauvres femmes musulmanes assujetties et voilées en tout temps, et c'est sans parler de la tenue intégrale aussi enveloppante qu'avilissante qui entrave les mouvements.



Plus aucune musulmane ne pourra nous faire accroire qu'elle ne ressent aucun inconvénient, aucun désagrément, aucun inconfort à porter en tout temps le voile islamique sous toutes ses formes hideuses et honteuses qui les infériorisent de manière si ostentatoire et nous scandalise à juste titre.



Pour les sauver malgré elles, pour leur faire entendre raison, le port du voile doit être interdit dans l'espace public à la grandeur de tout l'Occident. Cette interdiction générale doit être considérée comme l'une des valeurs occidentales de base, découlant du respect de l'égalité des sexes. Plusieurs formes de voiles sont déjà interdits en Europe. Ils doivent tous l'être, car il n'y a pas de voile "léger". Ils sont tous aussi dégradants les uns que les autres pour la femme.



Celles qui sont trop aveuglées par leurs croyances inégalitaires pour reconnaître le bien-fondé de ce principe universel ne méritent tout simplement pas de vivre en Occident. Et on doit garder à l'esprit que derrière toute femme voilée, se tient le mâle dominant, le mari voileur, prêt à frapper.



Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie580 articles

  • 1 101 898

Réjean Labrie est originaire de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Ses quelque 580 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partagé sa réflexion s'étendant sur une période de plus de 10 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé