ÉCOLE QUÉBÉCOISE

Lettre au ministre de l’Éducation

Tout n’est pas à jeter aux poubelles dans notre société

2305878be10517e072166068a4af5e41

Des écoles modernes, progressistes, IDÉOLOGIQUES et PROPAGANDISTES !

Bonjour, monsieur Roberge.



Votre passé d’enseignant et l’excellent livre que vous avez publié sur l’éducation (Et si on réinventait l’école ?) prouvent que vous avez l’éducation de nos jeunes à cœur. 


Vous voulez brasser la cage de notre système et ça vous honore. 


Puis-je, en tant que citoyen, contribuer à votre réflexion ?


ÉLARGIR LA NOTION DE LAÏCITÉ


Voici ce que j’aimerais voir, dans nos écoles.


► Des profs qui enseignent objectivement des faits. On ne veut pas que nos profs fassent du prosélytisme religieux en classe ? Eh bien, je ne vois pas pourquoi on leur permettrait de faire du prosélytisme politique.


Tu n’es pas là pour recruter de futurs militants pour tel ou tel mouvement. Tu es là pour ENSEIGNER.


Laisse tes signes religieux ET tes opinions politiques dans ton vestiaire. 


Ton rôle est de transmettre des connaissances. Qu’est-ce que le progressisme ? Qu’est-ce que le conservatisme ? 


Tes étudiants se forgeront leurs propres opinions...Appelez ça une « laïcité idéologique ». 


► Vous allez réformer l’horrible cours Éthique et culture religieuse ? Champagne !


Profitez-en, svp, pour mettre sur pied un cours qui aiderait les jeunes à mieux comprendre nos institutions – comme notre système de justice, par exemple.


Qu’est-ce que la présomption d’innocence ? Que veut dire « le fardeau de la preuve » ? Quel est le rôle du DPCP ? 


Pourquoi est-ce à la poursuite de prouver la culpabilité d’un accusé, et non à l’accusé de prouver son innocence ? Pourquoi les dictatures préfèrent toujours la présomption de culpabilité à la présomption d’innocence ?


ÉLARGIR LEUR VISION DU MONDE


► C’est bien beau, encourager les étudiants à poser un regard critique sur leur société. 


Mais il faudrait aussi leur montrer à chérir et apprécier certaines institutions, certaines valeurs, certains droits qui sont le fruit de longs combats menés par nos prédécesseurs pour plus de justice et d’égalité. 


Non, ces institutions ne sont pas parfaites. Mais elles représentent un véritable pas en avant.


Le système de justice. La démocratie. Le gouvernement représentatif. La liberté d’expression. La liberté de création. La séparation entre la religion et l’État. Le respect de la vie privée. La mixité des cultures. 


Tout n’est pas à jeter aux poubelles dans notre société. 


On peut aussi leur enseigner les vertus du patriotisme, leur montrer que l’amour de la patrie ne mène pas automatiquement au nazisme, que c’est aussi par amour de la patrie que les Français se sont soulevés contre Hitler — bref, que patriotisme ne veut pas dire repli sur soi. 


► Parlant de regard critique...


Pourquoi on n’encouragerait pas les étudiants à critiquer TOUTES les sociétés, et pas seulement les sociétés occidentales ?


Critiquer le régime chinois, russe ou iranien n’est pas du racisme. 


Oui, il y a eu des esclaves en Amérique. Mais en Orient aussi. En Afrique. Et dans le monde musulman.


Il y a du racisme en Amérique. Mais au Japon aussi. En Inde. En République dominicaine. Dans la plupart des pays du monde. 


L’Occident n’a pas le monopole des exactions commises contre les droits de la personne !


Les jeunes se disent « citoyens du monde » ? Eh bien, qu’ils jettent un regard critique sur le monde !


Si vous appliquez ces principes, monsieur Roberge, je vais mettre une belle pomme sur votre bureau !