Lettre à la jeunesse québécoise

5bc1a858c3220847378aa86a5d2aac51

« Nous devons tous travailler dans la même direction, comme un seul grand peuple. »


En cette journée de mobilisation pour notre planète, je m’adresse directement à vous, à tous les jeunes du Québec, pour vous tendre la main.


Je veux d’abord vous dire que j’ai entendu votre cri du cœur. Dans la dernière année, vous nous avez poussés à faire face à l’urgence climatique. Vous avez fait preuve d’une passion et d’une mobilisation inégalées dans le monde. Vous avez montré que les jeunes du Québec sont prêts à se battre pour leur avenir. Vous êtes beaux à voir.


Défi colossal


Nous ne pouvons plus ignorer l’ampleur du défi environnemental qui est devant nous. C’est votre avenir qui est en jeu. Comme je l’ai affirmé lors du discours inaugural l’automne dernier, je ne pourrais pas rester les bras croisés et continuer de regarder mes deux fils dans les yeux. Nous devons nous retrousser les manches et passer à l’action­­­, tous ensemble.


Le Québec doit continuer de montrer l’exemple dans la lutte aux changements climatiques. Soyons fiers de le dire : nous sommes aujourd’hui l’endroit en Amérique du Nord qui émet le moins de gaz à effet de serre (GES) par habitant. Mais nous ne pouvons pas nous en contenter. Nous devons viser encore plus haut en misant sur nos atouts.




« Nous devons remplacer les énergies fossiles par notre hydroélectricité dans toute notre économie. C’est le meilleur moyen de réduire nos émissions de ges en nous enrichissant. »



 


Avec ses cours d’eau et ses sols riches, notre territoire nous offre les outils pour mieux le préserver. Nos grandes rivières nous fournissent une énergie propre, abondante et abordable. Nos réserves de lithium nous donnent les moyens de prendre notre place dans le marché mondial des batteries et des véhicules électriques. Nous avons tout ce qu’il faut pour être une référence mondiale en matière d’électrification de l’économie.


Électrifier l’économie


Mais notre atout le plus important, c’est l’audace de notre peuple. Des premières traversées de l’Atlantique jusqu’à la Révolution tranquille, les Québécois ont toujours su se rassembler autour de projets audacieux. Au siècle dernier, nos pères et nos mères se sont fait dire que la construction de grands barrages était impossible, mais ils l’ont fait. Ils avaient la mentalité qui doit aujourd’hui nous guider : celle des grands bâtisseurs, celle des visionnaires. La même mentalité qui est maintenant au cœur de notre plan d’électrifier l’économie du Québec.


Pour relever le défi climatique, nous devons remplacer les énergies fossiles par notre hydro­électricité dans toute notre économie. C’est le meilleur moyen de réduire nos émissions de GES tout en nous enrichissant. Nous devons électrifier nos transports, électrifier nos immeubles et électrifier nos entreprises. Multiplier les projets de transport collectif dans nos grandes villes et faire rouler des voitures électriques dans toutes les régions du Québec.


En ce moment, pour nous déplacer, nous brûlons du pétrole importé. Nous sortons de l’argent de nos poches et nous polluons notre territoire. Mais d’ici quelques années, nous pourrions pomper notre énergie propre dans des batteries produites chez nous. Nous pourrions nous enrichir collectivement à chaque déplacement tout en réduisant notre empreinte écologique. Voilà une vision à laquelle les Québécois voudront se rallier.


Avec notre hydroélectricité, nous avons aussi le potentiel de devenir une superpuissance énergétique. En exportant plus d’électricité chez nos voisins, nous pouvons les aider à délaisser une énergie polluante, comme le charbon, ou une énergie qui produit des déchets dangereux, comme le nucléaire. Nous pouvons devenir la batterie verte du nord-est de l’Amérique. C’est la plus grande contribution que nous puissions faire, à court terme, pour lutter contre les changements climatiques.


Plan d’action


Électrifier notre économie, aider nos voisins à le faire et montrer l’exemple partout dans le monde ; voilà ce que je vous propose. Nous allons réaliser la transition énergétique qui s’impose en remplaçant d’abord le charbon et le mazout par des énergies moins polluantes. Nous allons présenter un plan d’action au début de l’année prochaine qui va nous permettre de respecter nos cibles de réduction de GES pour 2030. Et nous allons le faire en misant sur nos deux plus grandes ressources : la richesse de notre territoire et l’audace de notre peuple.


Mais pour réussir, nous devons rassembler tous les Québécois. Nous devons mettre nos différences de côté, écouter nos concitoyens, comprendre et respecter la réalité propre à chaque région. Nous devons tous travailler dans la même direction, comme un seul grand peuple.


N’ayez pas peur de vos convictions et soyez fiers de votre passion. C’est avec beaucoup d’espoir que je vous regarde marcher pour notre avenir. Et c’est avec une main tendue que je vous propose de nous aider à bâtir un Québec plus prospère, plus vert et par conséquent, plus fier.


Votre premier ministre,

François Legault