Lettre à Denise Bombardier

Tribune libre


La semaine dernière, dans Le Devoir, vous avez publié un texte sur l’Afghanistan. Dans l’ensemble j’apprécie votre franc-parler même si, quelquefois, je suis en total désaccord. Bien sûr, on ne peut pas plaire à tout le monde. Cependant je reste étonné qu’on ne parle pas ou, comme votre texte, qu’en mots couverts des véritables causes de touts ces problèmes liés à notre présence dans ce pays éloigné. Dans Le Devoir de ce matin, lundi, 9 mars, on nous annonçait la mort d'un autre soldat des ‘’Forces'' canadiennes, décédé lors d’une autre mission en Afghanistan. Ça va prendre combien de morts pour qu’on comprenne enfin l’inutilité de tout ça? Croyez-vous sincèrement les prétextes utilisés par Stephen Harper pour transformer nos jeunes homme et jeunes femmes en chair à canon?...pour défendre les femmes en Afghanistan? …construire des écoles et autres services sociaux? Il y a tout de même une limite à la crédulité!
S’est-on penché sur les familles qui voient leurs rejetons revenir en pièces détachées, blessés physiquement et moralement. Des vies brisées, des familles éclatées, des enfants orphelins…tout ça pour quoi? Pour plaire aux va-t-en guerre américains ?...pour remplir les carnets de commande des industries militaro-industrielles?...pour enrichir les banquiers internationaux qui fomentent ces guerres dans le but de s’enrichir davantage en prêtant à haut taux d'intérêt aux belligérants pour l'achat des armes?...ou un peu de tout ca ?
J’allais oublier: instaurer la démocratie. Quelle démocratie ? Celle des financiers occidentaux qui manipulent les crises, les sorties de crise, qui contrôlent les gouvernements par le biais de l’endettement ? Qui imposent comme la Banque Mondiale, le FMI (le Fonds Monétaire International), l’OMC, toutes ces organisations criminelles, au service du capital dominateur, qui ont transformé l’Afrique en un vaste champs de mines, en une innommable boucherie?...tout ça pour quoi ?...leur voler leur pétrole, leur or et autre minéraux précieux en "esclavagisant" les populations et en engraissant outrageusement les petits potentats locaux qui n’ont plus rien d’un être humain. Dans cette panoplie de compagnies criminelles, plusieurs sont canadiennes. Stephen Harper n'en a cure. Vraiment, elle est belle la démocratie. Les Grecs anciens, qui l’ont inventée, doivent se retourner dans leur tombe en voyant ce que nous en avons faite.
C’est curieux que ceux qui semblent avoir droit de parole, comme vous d’ailleurs, se taisent devant ces sujets. Y a-t-il obligation de suivre une ligne éditoriale rigide, surtout si l’on considère que la plupart des média sont la propriété de ces mêmes financiers ? Peut-être aussi que la crainte des représailles tétanisent les phalanges des journalistes.
Quoi qu’il en soit, il faut tout de même admettre que Le Devoir me semble un peu plus "libre" que les journaux de Gesca (La Presse) où la propagande est tellement évidente que ça en devient indécent. Comment les Pratte et Dubuc peuvent-ils, sans honte, raconter de telles âneries déformées par la plate soumission au capital Desmarais.
Vos interventions dans le Devoir sont en général pertinentes et documentées mais on apprécierait venant d’une personne de votre calibre, d’aller un peu plus au fond des choses, de ne plus voguer en superficialités véhiculées par la grosse Presse propagandiste. On pourrait peut-être de cette façon sauver de jeunes vies envoyées dans l’enfer de l’Afghanistan du revers de la main par les Stephen Harper de ce monde.
Ivan Parent


Featured a3e971571ab3c25a01e01d56d6b9d9d3

Ivan Parent403 articles

  • 348 488

Pianiste pendant une trentaine d'années, j'ai commencé
à temps partiel d'abord à faire du film industriel, de la vidéo et j'ai
fondé ma compagnie "Les Productions du LOTUS" Les détails seront visibles sur mon site web.
Site web : prolotus.net





Laissez un commentaire



6 commentaires

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre Répondre

    11 mars 2009

    Monsieur Ivan,
    Selon votre habitude, vous revenez vite à de meilleurs sentiments. Je vous en remercie. D'ailleurs, comme vous semblez avoir pris un grand coup d'actualité québécoise ces jours-ci, je vous ramène ce message que je laissais récemment sous le le texte de M. Jean-Louis Pérez: "...Autre saccage annoncé..."
    9 mars 2009, par O
    Ce salaud d’une autre famille hybride canadian a renoncé temporairement au prestigieux poste de PM du Canada moyennant ce "pont d’or" que Patrick Bourgeois dénonça le premier, au prix du financement perdu pour son seul journal indépendant au Qc, LeQuébécois. Le même mercenaire à la pensée unilingue anglo aura finalement réussi sur toute la ligne, dans sa mission de canadianisation du peuple québécois. Minorisé la langue et la population de descendance de Nouvelle-France, par le saccage de la 101 et par l’immigration non francisée. Déplacement de la Bourse, de la Caisse de Dépôt, des industries porteuses d’emploi, du système d’éducation national puis, de l’Hydro...
    Salaud pour nous, mais pour l’Impérialiste Canada, héros ! Plus grand unificateur que Trudeau, bien que petit homme de main d’un Desmarais héritier de Lord Durham. Ce dernier, qui voulut nous sauver du déshonneur en nous assimilant au Grand Empire, paraît qu’il savait aussi très bien manipuler notre langue...
    J'admire ceux qui luttent encore ardemment, Luc A., Barberis-G. et j'en passe: Vigile en est plein!

  • Archives de Vigile Répondre

    11 mars 2009

    Bonjour …..probablement « O »,
    Vous avez sans doute raison sur l’anonymat de ce blogue. Mais vous rendez-vous compte de ce que vous m’avez écrit ? Dans ce beau Québec où il pourrait être tellement agréable de vivre, lentement mais sûrement, grâce à des traîtrises politiques effrontées et évidentes, nous sommes en train de sombrer dans un état policier, véritablement un pays du tiers-monde. Nous perdons une à une nos libertés et nous devenons identifiés, fichés, surveillés comme dans le bon vieux temps du communisme soviétique. Comme je l’ai expliqué dans mon dernier texte, nous nous faisons littéralement voler par ceux que nous avons élus pour la troisième fois ?!?!?! On nous vend aux requins de tout acabit, ces financiers sans foi ni lois à l’appétit insatiable, ces puissants cancrelats de notre société.
    À 67 ans, je vais signer mon nom, je n’ai plus grand-chose à perdre, mon avenir est derrière moi, mes enfants sont grands, ils peuvent se débrouiller. Si je dérange trop on peut m’éliminer. Ce n’est pas très grave. Vous m’avez fait faire une prise de conscience : je me croyais encore dans un pays libre. On a pas fini d’en voir des vertes et des pas mûres. Le « nouvel ordre mondial », où le monde sera conduit à vivre et souvent crever au profit d’une poignée de super riches profiteurs est en nette progression. Fini les avantages sociaux, fini le temps où les instances gouvernementales étaient là pour justement empêcher ces débordements, les fraudes colossales comme à la Caisse de Dépôt. Tout ce que le gouvernement Lévesque, inspiré par Jacques Parizeau et autres bâtisseurs a érigé, est en train de se dissoudre lentement. La S.G.F. a les mains liées, elle laisse les compagnies dans lesquelles elle avait des parts, fermer les unes après les autres sans même lever le petit doigt. (ex : Pétromont) On vient de se faire voler des dizaines milliards dans un organisme voué à l’épanouissement du Québec. Son ex-président quitte le navire en train de sombrer (c’était sans doute l’ordre qu’il avait reçu…on le saura peut-être un jour) et s’en va chez l’ennemi, celui qui a déjà acheté passablement de premiers ministres, de haut fonctionnaires et qui possède déjà une bonne partie du Québec et qui fait décorer son principal pion prénommé Charest à l’étranger.
    Mon cher « O » , compte tenu de tout ça, si vous avez une famille à protéger et vous-même bien sûr, continuez à garder l’anonymat et je vous fais mes plates excuses de ne pas l’avoir compris avant. Merci de me lire.
    Ivan Parent
    PS : Immédiatement après avoir écrit le texte ci-haut, j’ai lu le deuxième courriel de vous. Je connais maintenant votre « véritable » pseudonyme.

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre Répondre

    10 mars 2009

    Monsieur Ivan,
    Le seul fait de participer régulièrement à un site indépendantiste vous inscrit sur une liste de citoyens suspects dans les cahiers de la police fédérale comme provinciale et municipale à Québec. Si vous croyez posséder encore votre pleine liberté, observez comment on traite Patrick Bourgeois dans cette belle démocratie canadienne. Présentez-vous à l'improviste aux portes du Château de Sagard pour voir la réception qu'on vous réservera, dans ce beau comté de Charlevoix au Québec de vos ancêtres.
    Le pseudonyme ne me met pas à l'abri de ces tracasseries de la politique partisane, mais il protège en première ligne les membres de ma famille qui portent malgré eux le même nom que moi.

  • Archives de Vigile Répondre

    9 mars 2009

    Bonjour "O",
    Il y a du vrai dans ce que vous dites mais alors pourquoi vous cachez-vous derrière "O". Quand j'écris des textes je signe toujours mon nom. Ça m'a attiré quelquefois des insultes et des inepties mais j'assume ce que j'écris. Cela m'a aussi mis en contact avec des gens merveilleux. La journée où je serai obligé de ma cacher derrière une lettre anonyme c'est que ma liberté immédiate sera menacée, ce qui n'est pas du tout le cas présentement. Ça pourrait par contre venir assez rapidement si nous n'y prenons pas garde. Sans rancune "O".

    Ivan Parent

  • Archives de Vigile Répondre

    9 mars 2009

    Bonjours M.Parent. A la guerre me conduit ma nécessité; si j'avais de l'argent, je n'irai pas, en vérité. Cervantes. don quichotte de la Manche.

  • Archives de Vigile Répondre

    9 mars 2009

    Retenons un mot de Foglia à ce sujet: Nos soldats meurent-ils pour rien? Pourquoi meurent nos soldats? PARCE QU'ILS SONT SOLDATS ! Les soldats des Forces Canadiennes sont volontaires! Sans doute y vont-ils pour palier leur condition économique rendue insupportable par l'incurie du gouv canadian mais en fin de compte, ils n'y sont pas forcés et connaissent les risques. S'ils mouraient sur la route, durant une beuverie comme ça arrive tant, en ferions-nous cas? Bon, c'est bête de mourir en bénévole, mais c'est le lot du soldat. Ce qu'il faut plutôt dénoncer, c'est la motivation hypocrite des grandes puissances. Et le Canada en profite pour nous canadianiser, comme sans doute, la France le fit jadis pour franciser les peuples d'Oc, d'Oil, les Bretons, les Alsaciens, les Basques... pour que naissent de grands ensembles, des petits se font leurrer puis disparaissent...