Les PPP, Petits Poissons Populaires de Charest

Tribune libre

Les PPP, Petits Poissons Populaires de Charest
Encore aujourd'hui, dans Le devoir du 12 février, on pouvait lire que la formule PPP venait encore une fois au secours du pauvre gouvernement de Jean Charest. Avant de continuer, revoyons un peu l'histoire. Dans les années 50, à l'école de la finance de Chicago, un certain Milton Friedman professait un capitalisme extrême, qu'il appelait le capitalisme du désastre, c'est-à-dire qu'il préconisait pour les gros capitalistes, les financiers de prendre de l'expansion dans les endroits ou il y avait un désastre naturel de prendre contrôle de l'économie de cet endroit au moment où la population est perdue, paniquée et incapable de réagir. S'il n'y avait pas de catastrophe naturelle, rien ne les empêchait d'en provoquer une: crise économique, soulèvements populaires, guerres civiles, etc. Une fois qu'on avait pris le contrôle d'une région, d'un pays, il fallait éliminer tous les lois des banques et les règlements qui régissaient le monde des affaires afin de laisser les capitalistes totalement libres de leurs actes. Ce système a, jusqu'à maintenant, été appliqué dans beaucoup de pays à travers le monde. Le pays test fut le Chili. La CIA, experte dans le meurtre politique des opposants aux capitalistes rapaces et très talentueuse dans l'art de fomenter des révolutions, a, comme je le disais, créé de toutes pièces la révolution dans ce pays, a assassiné Allende, le président élu de ce pays et est parvenue à ses fins à une date assez extraordinaire, le 11 septembre......1973. Ceci s'est passé parce que certaines multinationales américaines dont ITT voulaient s'installer dans le pays et en prendre le contrôle et que M. Allende s'y est opposé. Résultat des centaines de milliers de morts, et beaucoup d'expatriés dont plusieurs sont venus ici au Québec. En Indonésie des horreurs semblables se sont produites. Pourquoi est-ce que je vous parle de ça?...et quel est le rapport avec le Québec et Jean Charest?
J'ai dit ici, sur Vigile, à plusieurs reprises que Jean Charest avait été envoyé d'Ottawa pour réduire le Québec et le vendre à la pièce. J'ai aussi parlé à plusieurs reprises du Grand Requin, l'âme damnée du Québec qui, sous-marinement, tente de contrôler notre société, entre autre, par un homme de paille comme Jean Charest. Selon toute évidence, ce Grand Requin, tente d'appliquer les politiques de l'école de Chicago, celle de Friedman, c'est-à-dire détruire pour contrôler. Vous en doutez? Rappelez-vous les trois principes de Friedman, 1- créer le mécontentement, la panique, 2- réduire sinon détruire le filet social et finalement, 3- en prendre le contrôle, la privatisation.
Regardez ce qui se passe depuis que Jean Charest est au pouvoir. On sème la pagaille dans les services publics (santé, immigration, sécurité sociale, éducation, culture, etc.) et lentement on propose à la place des PPP, partenariat public privé. C'est une grossière leurre. PPP veut dire en réalité beaucoup plus: PPP= Profit Pour le Privé et PPP= Perte Pour le Public. Ce n'est pas qu'un jeu de mots c'est réel. C'est-à-dire que quand ça va payer le privé empoche sauf que s'il y a perte c'est le public qui paye. Le privé est là pour faire de l'argent, peu importe comment. Il n'est pas besoin d'être un excellent homme ou femme d'affaire pour comprendre qu'on tente de nous avoir: ÇA NE MARCHE PAS! Vous pensez que je charrie? On nous vante depuis quelques années qu'il serait bon de privatiser la santé, n'est-ce pas? ( allez voir aux USA comment ça marche) Il y a un tollé de médecins et d'experts contre ce principe. Mais tout se continue en douce. Qui croyez-vous va être nommé au conseil d'administration du CHUM? Je vous le donne en mille...Hélène Desmarais. Ce nom vous dit quelque chose? Elle est présidente du conseil d'administration de l'Institut Économique de Montréal, une organisation de droite qui préconise la privatisation de la santé et, comme par hasard, elle est aussi l'épouse de Paul Desmarais fils. Ce nom vous dit aussi quelque chose? On voit encore planer l'ombre du Grand Requin, le prédateur des Petits Poisson Populaires.
Allez fouiller dans toutes les actions du gouvernement Charest et vous trouverez plein de petites e grandes surprises désagréables, réalisées en douce. Personne ici ne voulait Rabaska mais le Grand Requin lui le voulait. Le Québec français?...pour Charest c'est risible. On arrive pas à intégrer les immigrants et Charest coupe dans les budgets de l'Immigration et veut augmenter considérablement la venue de nouveaux arrivants qui vont, comme beaucoup d'autres, se foutre complètement de la langue française. Ils vont nous noyer sous le nombre. C'est en train de se réaliser. À Montréal nous sommes déjà minoritaires et à Québec, ce n'est pas nécessaire, les gens se pendent tout seuls! (les récents événements nous ont montré ad nauseam le nationalisme canadian des Québécois (la ville)).
Vous aimez jouer le rôle de petits poissons à qui on peut faire croire n'importe quoi et qui se laissent avaler tout rond? Si oui, continuons à élire le tapis de Paul Desmarais, Jean Charest, récemment décoré de la légion du déshonneur.
Ivan Parent

Featured a3e971571ab3c25a01e01d56d6b9d9d3

Ivan Parent403 articles

  • 348 520

Pianiste pendant une trentaine d'années, j'ai commencé
à temps partiel d'abord à faire du film industriel, de la vidéo et j'ai
fondé ma compagnie "Les Productions du LOTUS" Les détails seront visibles sur mon site web.
Site web : prolotus.net





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Archives de Vigile Répondre

    13 février 2009

    C’est une bonne raison de se réjouir,pour les libéraux,bien sûr,mais aussi pour la nation provinciale québécoise qui s'est donnée le 8déc.2008 un gouvernement compétent et solide, toujours respectueux de ses promesses et capable de la protéger contre les méchants syndicats responsables du chômage et donner, aux excellentes chambres de commerces ,aux amis et formidables chefs d’entreprises,exemptions fiscales, subventions,lois et règlements afin que par leur généreux et saint mécénat ils enrichissent chacun des citoyens employés.
    Avec le PLQ il n’y aura plus de pauvreté pour personne.
    Le 8 novembre 2008, les membres les plus fervents du parti Libéral du Québec célébraient l’enracinement du Québec dans son statut de province minoritaire dans la fédération monarchique du Canada et leur réaction épidermique aux conservateurs adéquiste et socialistes péquistes,des séparatistes réactionnaires et incompétents refusant le plan économique génial et miraculeux du chef du PLQ,M.Jean Charest en cadeau de Noël.Heureusement que la majorité de la nation québécoise à foi en un homme au lieu d’une femme.Lui il est en contrôle des émotions des citoyens silencieux.
    Vive le paradis sur la terre Québec grâce à la partielle souveraineté du Québec et son association avec le Canada.
    Jean Charest et les fédérastes y voient les premiers pas d’une marche maotique victorieuse vers le «nouveau pays Alain Dubuc».
    OUI ils sont PRÊTS depuis 6 ans .Bon rêve! Dormez bien!