Les municipalités de la FQM appuient le projet de loi 21

4efc725031a48e3c8491796f25156745

Les municipalités soutiennent le projet de loi 21


La Fédération québécoise des municipalités (FQM) n’anticipe aucune difficulté dans l’application du projet de loi sur la laïcité de l’État, même pour la réception des services à visage découvert. C’est ce que fera valoir la préfète de la MRC de La Vallée-de-la-Gatineau, Chantal Lamarche, qui représentera l’organisme en commission parlementaire mardi.


« Je pense qu’il faut que ça soit encadré, a-t-elle dit en faisant référence au port par des femmes de vêtements qui couvrent leur visage, comme le niqab. Dans les régions, on en voit moins. » « On est quand même chanceux parce que ça va être encadré, a-t-elle ajouté. Éventuellement, dans le futur, on va en voir de plus en plus, mais la règle va être là. »


Le projet de loi 21 stipule qu’une personne « doit avoir le visage découvert lorsque cela est nécessaire pour permettre la vérification de son identité ou pour des motifs de sécurité ».


Cette disposition s’appliquerait dans le cas où une personne qui prendrait le transport en commun aurait à s’identifier pour pouvoir utiliser sa carte d’autobus. « C’est sûr qu’il va falloir que tout le monde s’habitue, a concédé Mme Lamarche. Chaque région va y aller à sa façon. »


La position de la FQM a été adoptée le 11 avril après une longue réunion où chacun des 43 membres du conseil d’administration a pu s’exprimer. La FQM représente 1000 municipalités et MRC hors des grands centres. Certaines tentent d’attirer des immigrants pour combler les besoins causés par la pénurie de main-d’oeuvre.



On ne brime pas [les immigrants] dans rien, c’est seulement pour les personnes en position d’autorité




Mme Lamarche ne craint pas que la prise de position de la FQM pour l’interdiction du port de signes religieux chez les employés de l’État en position coercitive, comme les agents de la paix, nuise à ces efforts.


« Pas du tout, s’est-elle exclamée en entrevue. On va les accueillir à bras ouverts. On fait tout ce qui est possible pour les attirer. On a le Carrefour jeunesse emploi […], on fait des salons de l’emploi, on va à Montréal un peu partout pour les attirer. On ne les brime pas dans rien, c’est seulement pour les personnes en position d’autorité. »


Plusieurs organismes ont fait valoir en commission parlementaire la semaine dernière que le projet de loi envoyait le message contraire. « Le message inévitablement reçu par les musulmans, hommes ou femmes, pratiquants ou non, femmes portant le hidjab ou non, c’est qu’ils ne sont pas les bienvenus au Québec », a écrit l'organisme Communication, ouverture et rapprochement interculturel (C.O.R.), qui se définit comme un organisme à but non lucratif pour la communication, l’ouverture et le rapprochement interculturel.


Agents de protection de la faune


Le Syndicat des agents de protection de la faune du Québec soutient également le projet de loi sur la laïcité de l’État, qui s’appliquera à ses membres.


« Que ce soit lors d’une patrouille régulière, lors d’une comparution à la cour ou tout simplement en lien avec les saisons, l’uniforme doit être porté tel qu’il est décrit et demandé, et ce, sans ajouter aucune autre pièce d’équipement, peut-on lire dans le mémoire qui sera présenté en commission parlementaire mardi. Le fait d’y ajouter une autre pièce d’équipement ou un signe religieux, viendrait en « contravention » avec ce qui nous est demandé en lien avec l’uniforme. »


Deux autres témoignages seront attendus lors de la reprise des consultations mardi, soit celui de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, qui s’est déjà prononcée contre le projet de loi, et du sociologue Guy Rocher, qui est pour.









LE COURRIER DE LA COLLINE


Nouvelle infolettre


Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!













En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.