CHRISTIANISME

Les dieux

Aef02facab4ae771e7b221ba74a8c306

Tribune libre

C’est un privilège de l’âge d’avoir assez vécu pour pouvoir revisiter les croyances, les faits et les valeurs qui ont parsemé son «cursus vitae». C’est étonnant de constater, par exemple, que dans l’Histoire, même les dieux meurent. Le croiriez-vous ? Qui prie encore Thor et Odin en Scandinavie ? Zeus et son panthéon en Grèce ? Jupiter, Junon à Rome ? Amon-Rê, Seth Osiris ou Isis en Égypte, pays aujourd’hui musulman à près de 90 %, la plupart des non-Musulmans étant chrétiens, dont la majorité appartient à l'Église copte orthodoxe ?


Le Dieu unique, atemporel et éternel a supplanté ses multiples rivaux. Qui est ce Dieu unique ? Les hommes ont parlé de Dieu, mais Dieu s’est révélé lui-même dans la Bible : « Je suis qui Je suis », exode 3 : 14. « Je suis le premier et le dernier, il n’y a pas d’autre Dieu que moi », Isaïe 44 : 6. « C’est  moi qui ait fait l’univers et tout est à moi déclare le Seigneur », Isaïe 66 : 2. « Aucun Dieu n’a été formé avant moi, et il n’y en aura point après moi. C’est moi, c’est moi qui suis le Seigneur, il n’y a pas d’autre Sauveur que moi », Isaïe 43 : 10-11. « Or la vie éternelle consiste en ce qu’ils te connaissent, Toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ », Jean 17 : 3.


Les chrétiens reconnaissent trois personnes en Dieu promulgué par le concile de Nicée en 325. Or, la prière enseignée pas Jésus, le Notre père, ne fait pas référence à cette notion : « Notre Père qui est aux cieux que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel…», Mathieu 6 : 9.  Le Coran récuse fermement cette référence à la Trinité : « Le messie Jésus fils de Marie n’est que l’apôtre de Dieu, sa parole jetée à Marie et un esprit de lui. Croyez en Dieu et ses apôtres. Ne dites pas : Trois. Cessez, cela vaudra mieux. Dieu est un dieu unique, c’est tout. Gloire à lui. Quel enfant aurait-il ? À lui sont les êtres des cieux et de la terre », sourate IV : 171.


Depuis deux millénaires, de Noël à Pâques, les chrétiens jouent et rejouent la naissance et la mort par crucifixion de Jésus, dieu fait homme au cœur de leur foi. Mais pour quels motifs a-t-il été crucifié ? Sans doutes pour des raisons politiques et religieuses, selon les évangélistes Marc, Mathieu, Luc et Jean. Politiques d’abord, pour le motif inscrit sur sa croix : « Jésus de Nazareth roi des juifs », Jean 19 : 19. Or Jésus n’a jamais eu la moindre prétention à quelque royauté terrestre que ce soit : « Mon royaume n’est pas de ce monde…», Jean 18 : 36. Il ne représentait donc aucune menace pour l’autorité de Rome, ce que le procurateur romain Ponce Pilate avait reconnu : « Qu’a-t-il donc fait de mal ? Je n’ai rien trouvé en lui qui mérite la mort », Luc 23 : 22. Reste le motif religieux : « Nous avons une Loi. Selon cette Loi, il doit mourir, parce qu’il se fait passer pour Fils de Dieu », Jean 19 : 7. Pourtant, au regard de la prière du Notre Père, ne sommes-nous pas d’office fils et filles de Dieu ? La Genèse 1 : 27 affirmait déjà la même réalité  « Dieu créa l’homme à son image ; à l’image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa. Dieu les bénit…». Devant ces faits, Jésus le nazaréen dit le Christ méritait-il la mort par crucifixion ? Sinon, quand Justice lui sera-t-elle rendue ?


Chrétiens d’obédience catholique


Pour pouvoir s’établir en Nouvelle-France, les colons français ou de d’autres origines devaient professer la foi catholique, tout comme la langue française était la langue commune et la langue d’État. La conclusion néfaste de la guerre de sept ans (1756-1763) n’a pas inversé immédiatement ces deux pôles d’identité majeurs qui ont perduré tant bien que mal jusqu’à aujourd’hui. On pourrait croire que la détestation de la foi catholique des dernières décennies au Québec a sonné le glas du christianisme. En réalité, l’altruisme, la compassion et l’empathie dont font preuve des milliers de bénévoles ou de proches aidants à l’égard de leur prochain aux prises avec de multiples et complexes problématiques sociales ou de santé démontrent que l’authentique foi des premières communautés chrétiennes est bien vivante.


Pour autant, cette foi n’a jamais imposé, pour se déployer pleinement, d’ériger une cathédrale dans chaque paroisse, chaque ville ou village : « Quand tu veux prier, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père dans le secret, et ton Père qui voit dans le secret, te le rendra », Mathieu 6 : 6. Ni d’ailleurs de se subordonner à une quelconque monarchie théocratique et élitiste établie à Rome : « Ne vous faites pas nommer guides : car vous n’avez qu’un seul Guide, le Christ. Le plus grand parmi vous sera votre serviteur », Mathieu 23 : 10-11. Et encore : « En vérité, en vérité je vous le déclare, il n’y a pas de serviteur supérieur à son maître, pas de messager supérieur à celui qui l’a envoyé », Jean 13 : 16.


L’Esprit souffle où il veut. Tant que son souffle balaiera la terre, chacun pourra y trouver sens et réconfort à sa quête de spiritualité. Et un jour viendra où la science et la foi vont se croiser et s’unir dans une même finale eschatologique de la Vie sur notre terre : « En ce jour-là, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés seront dissociés et la terre consumée avec les ouvrages qu’elle contient », 2è épitre de Simon-Pierre 3 : 10. Selon la science, le soleil sera devenu, en ces jours encore lointains, dans trois milliards années (?), une géante rouge qui  gobera et détruira toute vie sur terre. « Mais nous, selon sa promesse, nous attendons de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où habitera la justice », 2è épitre de Simon-Pierre 3 : 13.  


Avant que la promesse ne se réalise, il faudra être patient : «… c’est qu’aux yeux du Seigneur, un jour est comme mille années, et mille années comme un jour », 2è épitre de Simon-Pierre 3 : 8. Nos descendants n’attendront pas passivement ces jours heureux. À cette échelle démesurée du temps, ils auront, soit colonisé la moitié de notre galaxie, soit complètement disparu.



Yvonnick Roy, Québec


Squared

Yvonnick Roy49 articles

  • 53 901







Author extra bg

Les dieux


Author extra bg
Author extra bg

Second regard sur l'actualité


Author extra bg

Souvenirs de voyage à Haïti



Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé