Le temps est venu de nommer le mal par son nom

Le terroriste de Strasbourg était tout sauf Français

Il était arabe, maghrébin, musulman, islamiste, terroriste fou

71b2e37b3d2a3e0ee3979fe6f7fd7d2d

Tribune libre

Non, le terroriste de Strasbourg n’était pas Français; il ne l’a jamais été, et ne le sera jamais.


Peu importe l’endroit où il est né, Il était arabe, maghrébin, musulman, islamiste, terroriste , et le sera toujours et à jamais. Il était Chérif Chekatt.


Cessons de tergiverser, d’avoir peur d'appeler un chat un chat, un terroriste fou un terroriste fou.


Le temps est venu de nommer le mal par son nom.


Que les médias cessent de chercher à amoindrir l’identité d’un vil scélérat, d’une honte à l’humanité. Qu’ils cessent hypocritement de chercher à les excuser, voire de les justifier.


Les médias font fausse route en taisant le nom des terroristes. Il faut les nommer de leur plein nom à consonance étrangère, il faut étaler au grand jour le mal tel qu’il se présente.


Si l'origine du mal est arabe, maghrébin, musulman, islamiste, terroriste, nommons-le ainsi par son nom, clairement et sans détour.


Que les médias ne se montrent plus complices de la loi du silence telle que voulue par le grand islamisateur universel.


Chérif Chekatt, ton nom est terroriste.


De par son acte immonde, ce perpétreur abject a démérité de toute dignité humaine, comme tous les autres terroristes du même acabit et méritait amplement son sort expéditif.


C’est un scandale impardonnable que les autorités aient cherché à taire son nom, en poussant l'impudence jusqu'à répéter que l’acte odieux avait été commis par un « Français », comme si vous et moi aurions pu en faire autant.


Les 3 policiers qui l’ont éliminé sont des héros de la patrie qui ont rendu justice au nom des vrais Français et au nom de tous les êtres humains dignes de ce nom.


Ce criminel mériterait d'être symboliquement déchu de la nationalité française de façon posthume, comme on devrait du reste le faire pour tous les terroristes. Sa dépouille devrait être expulsée aux confins de l'Islamie.


L’ennemi juré du monde occidental change de nom à chaque crime; il en porte plusieurs, interchangeables, qui se succèdent. Cette fois-ci, c’est Chérif Chekatt. Un avatar dégénéré de l’hydre à sept têtes hideuses, possédé par Belzébuth.


Notes sur l'attenteur :


Chérif Chekatt est né le 4 février 1989 à Strasbourg dans une famille d'origine maghrébine.


Fiché S pour radicalisation depuis 2016, il est connu des services de police comme « délinquant multirécidiviste depuis son plus jeune âge ». Il compte 67 antécédents judiciaires, dont 27 condamnations en France, en Allemagne et en Suisse pour des faits de droit commun.


Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Fusillade_du_11_d%C3%A9cembre_2018_%C3%A0_Strasbourg#Auteur


Avec de tels antécédents, comparables à bons nombres de ses congénères fanatiques radicalisés, il aurait dû être rétrocédé au pays d'origine de ses ancêtres depuis longtemps, dès la seconde des 67 offenses. Pour la protection de la nation, les lois nationales et internationales doivent être modifiées pour permettre de se débarrasser de tels êtres nés nuisibles par l’expulsion expéditive et définitive.


Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie513 articles

  • 970 066

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait carrière dans la fonction publique à l’aide sociale. Il est fier d’être un enraciné de la 10ème génération en sol natal.Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique. L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé