Le «Je me souviens»

Jacques Chagnon a-t-il induit la Chambre en erreur?

L'âme des peuples se trouve dans leur histoire


Québec — Jacques Chagnon, qui a été élu président de l'Assemblée nationale mardi, aurait-il induit la Chambre en erreur le surlendemain? De surcroît à propos d'une phrase capitale, la devise du Québec «Je me souviens»? C'est du moins ce que lui reproche Gaston Deschênes, historien qui a travaillé lui aussi à l'Assemblée nationale, pendant 30 ans.
Jeudi, au terme d'un débat sur une motion soulignant les 125 ans de l'hôtel du Parlement, M. Chagnon a affirmé, au sujet de la devise gravée au-dessus de sa porte centrale: «"Je me souviens... d'être né sous le lys et d'avoir grandi sous la rose", c'était exactement l'expression qu'Eugène-Étienne Taché [l'architecte du parlement] avait prise [...] Nous avons conservé le "Je me souviens".»
«Faux!» se fâche Gaston Deschênes. En affirmant que les «lys et les roses» formeraient une partie cachée de la devise, M. Chagnon a propagé, du trône du salon bleu, une légende tenace au sujet de l'origine de cette phrase énigmatique, sans complément, devenue devise nationale en 1939. Elle remplaça le «La Belle Province» au bas de nos plaques minéralogiques en 1978. Deschênes est formel: «La devise n'a jamais compris que trois mots», par lesquels Taché souhaitait décrire la fonction de sa façade: un panthéon des grands personnages de notre histoire.
«Née dans les lis, je croîs dans les roses» est une devise distincte, conçue effectivement par Taché, mais bien plus tard, vers 1900, et recyclée sur une médaille du tricentenaire de Québec. Taché n'a jamais mis les deux phrases bout à bout, a conclu M. Deschênes au terme de plusieurs années de recherche. L'historien a écrit au président Chagnon, jeudi, pour le lui rappeler. Ce dernier, du reste, n'a pas rappelé Le Devoir hier. M. Deschênes soutient que Jean Charest a repris la même légende du «Je me souviens» «fleuri» au Japon en 2005 et devant le président français Nicolas Sarkozy en 2008.


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé