Le crime de Duceppe

Manifestation pour la paix au Liban



[L'ambassadeur d'Israël fustige Gilles Duceppe->1565] pour sa participation à la marche de la paix. Qu'en est-il des ambassadeurs des pays arabes? Accusent-ils aussi Duceppe d'association à des terroristes pour avoir marché pour l'arrêt de cette guerre injuste, destructrice et cruelle envers le Liban?
La terreur qu'Israël a semée au Liban pendant plus d'un mois ne fait-elle pas d'eux aussi des terroristes, et encore pire, vu le nombre des victimes et l'ampleur des dégâts?
Si le Hezbollah s'est transformé en héros chez les sympathisants à la cause arabe, c'est la faute des Israéliens qui sont entrés dans des actes de guerre démesurés qui leur donnent maintenant (ou amplifient) l'image d'oppresseurs des pays pauvres qui les entourent.
Qu'est-ce donc que cette nouvelle exigence de devoir marcher pour une cause seulement après s'être assuré que personne dans la même foule n'arbore de signes qui contredisent les valeurs largement acceptées?
À ce titre, n'importe qui pourrait faire dérailler la moindre manifestation et toute personnalité connue l'éviterait de peur d'être associée aux valeurs qu'un seul ou une poignée de marcheurs véhiculeraient. Comment réagir dans une marche pour la paix?
S'attaquer avec violence aux manifestants qui arborent des drapeaux qui contredisent nos valeurs? Quand on s'exprime en masse contre la guerre, on ne crée pas un parti politique et on n'a pas à partir de débat ni à se mettre tous d'accord à priori sur les solutions de rechange.
Mais il semble que les défenseurs de cette guerre injuste ont trouvé cet os qu'ils essaient de gruger jusqu'à la moelle.
Jean Lachance


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé