Le Barreau de l'Ontario révoque sa règle de promotion de la diversité

95461a24f30a13cdda70cfff9d3495ec

Revers contre les quotas ethniques en Ontario


Les cabinets d'avocats en Ontario n'auront plus l'obligation d'avoir une politique pour lutter contre la discrimination et promouvoir la diversité.




C'est ce qu'ont décidé mercredi les membres du conseil d'administration du Barreau de l'Ontario lors d'un vote partagé (28 contre 20; 2 autres membres se sont abstenus et 3 étaient absents).


Une autre motion, qui aurait rendu volontaire l'adhésion à la règle sur l'inclusion, a été défaite.


Le débat sur la question faisait rage depuis des mois parmi les membres du Barreau de l'Ontario.


Le Barreau avait adopté cette déclaration de principes en 2017 pour sensibiliser les firmes d'avocats à la lutte contre la discrimination à l'emploi et le racisme, afin que les rangs de la profession reflètent mieux le multiculturalisme de la société ontarienne.


Toutefois, les opposants à cette politique soutenaient qu'il s'agissait d'une obligation anticonstitutionnelle et que le Barreau outrepassait ses pouvoirs.


Un débat déchirant la profession


Nombre des nouveaux membres du conseil d'administration du Barreau s'étaient fait élire le printemps dernier en promettant d'abolir la règle s'ils étaient choisis par leurs pairs.


Le conseil d'administration précédent avait étudié la question pendant quatre ans, commandant des rapports et organisant des consultations publiques à Toronto, à Ottawa et à London, avant d'en arriver à sa politique d'inclusion.


Avec des renseignements fournis par Jean-Philippe Nadeau