La chaloupe

3505209a277b899a15935416347cfe76

La reprivatisation de l'espace public québécois au profit des amis du régime libéral

Avec sa discrète décision de donner l’exclusivité de la pêche sur les rivières du Nord-du-Québec à des pourvoyeurs ayant une clientèle privilégiée, le gouvernement libéral a l’air d’un poisson qui frétille dans le fond d’une chaloupe.


Le ministre responsable Luc Blanchette glisse, comme le soulignait le député caquiste Mathieu Lemay. S’il évoquait initialement la protection du saumon pour justifier sa décision, il s’en est par la suite remis à la volonté des Inuits de voir la convention de la baie James appliquée, pour maintenant plaider la réalité géographique du territoire nordique.


Les gueux


« Vous savez, le Grand Nord, c’est pas une clientèle de Walmart, là. C’est vraiment une clientèle triée sur le volet. » Ce sont les termes qu’utilisait Luc Blanchette pour décrire les pêcheurs issus de la haute finance internationale qui auraient encore l’opportunité de taquiner le saumon sur la rivière George.


Ils éviteront enfin de croiser ces quelques gueux qui étaient prêts à dormir dans une tente pour pouvoir sortir quelques dizaines de poissons par année...


Le ministre invite également les « autres Québécois » à se rendre sur les rivières du sud du Québec. Plutôt discret jusqu’ici, il se magasine une entrée aussi spectaculaire que négative dans les prochains bilans de fin de session.


Reclubage en douce


Lucien Lessard — celui qui, comme ministre, a aboli les clubs privés sur les rivières à saumon — avait donc raison de dénoncer ce que tout le monde voit, mais qu’on n’admet pas encore du côté du gouvernement. Il s’agit d’une nouvelle tentative de « reclubage » en douce, une privation des espaces sauvages et de la ressource faunique qui risque bien de ne pas s’arrêter au Nord-du-Québec.


Pour toutes ces raisons et suivant une défense aussi maladroite, le gouvernement n’a plus d’autre choix que de reculer devant ce qu’on a raison de considérer comme un scandale qui vient chercher tous les Québécois qui aiment la pêche. Surtout ceux qui ne sont pas invités dans la chaloupe de Philippe Couillard et Alexandre Taillefer.


Featured 9c815ec71af61853ddb55725d4feb1f8

Claude Villeneuve132 articles

  • 29 140

L’auteur est blogueur au Journal de Montréal et au Journal de Québec. Il a été président du Comité national des jeunes du Parti Québécois de 2005 à 2006 et rédacteur des discours de la première ministre Pauline Marois de 2008 à 2014.