C'est là que leurs aspirations à la canadianisation se réaliseront le mieux

L'Ontario: Terre promise des allophones non intégrables au Québec?

Voilà le message à faire comprendre

Tribune libre

N'étant pas politicien, je n'ai pas à être parfait bilingue dans la langue de bois et peux me permettre d'exprimer mon point de vue en tant qu'honnête citoyen, au risque de froisser certaines susceptibilités mal fondées.

Cet article ne concerne pas les immigrants qui accomplissent diligemment leur devoir d'intégration à la société québécoise, mais les autres.

Célébration coranique ontarienne
Le Québec est aux prises avec le problème grandissant des allophones qui ont décidé irrévocablement de ne pas devenir Québécois, mais bien de devenir pleinement canadiens, anglophones, et de pratiquer le multiculturalisme qui est tout à l'opposé du devoir d'intégration, l'annulant tout simplement dans les faits. De plus, les nationalistes sont bien conscients du fait que ces gens-là viennent grossir massivement les forces du Non à l'indépendance par le poids du nombre.


Célébration sikh torontoise
Peut-être que l'opinion publique pourrait commencer à faire circuler l'idée que ces gens qui amoindrissent notre tissu social devraient contempler la possibilité de se relocaliser d'eux-mêmes en Ontario où le communautarisme bat son plein et fait un malheur (et dont nous pouvons bien nous passer ici).


Communauté chinoise ontarienne
Le Québec a besoin d'un certain nombre d'immigrants, soit, mais pas autant que les fédéralistes assimilateurs cherchent à nous le faire croire. De meilleurs critères de sélection permettraient d'accueillir ceux qui possèdent à la base le désir de renforcer notre identité commune et qui partagent nos aspirations nationales, ainsi que la même conception de la cohésion sociale, ce qui en général est réalisable avec les nouveaux venus occidentaux, semblables à nous et compatibles sur tous les plans.


Banlieue torontoise
La solution suisse à l'immigration:
http://www.vigile.net/La-solution-suisse-aux-problemes

L’allophone non intégrable en tant qu'obstacle naturel à l’indépendance:
http://www.vigile.net/Sur-Vigile-pas-de-donateurs
Réjean Labrie, de Québec, capitale nationale.

Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie851 articles

  • 1 469 245

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance vertueuse, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le bon peuple.

Plus de 850 articles publiés en ligne ont été lus un million 465 000 fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période dépassant 15 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Archives de Vigile Répondre

    28 novembre 2010

    A ne pas manquer cette semaine aux Francs-tireurs une interview avec Christian Rioux (que j'aime bien) sur le sujet
    ---
    Un bon texte hier de Claude Picher sur la démographie. Il écrit ce que je dis depuis toujours à savoir que si l'on fond dans le Canada ce n'est pas parce qu'on vieillit ou qu'on fait moins d'enfants mais parce qu'on nous noie sous l'immigration.
    http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/opinions/chroniques/claude-picher/201011/26/01-4346833-le-declin-demographique-du-quebec-sous-la-loupe.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B40_chroniqueurs_379112_accueil_POS1