L'Iran célèbre les 40 ans de la révolution islamique

71ad3ef7c46289208b2f566ad7f6052f

40 ans de tyrannie islamiste : vivement le retour du Shah !


Chants à la gloire de l'islam et de la nation iranienne, slogans antiaméricains ou contre la dynastie saoudienne : l'Iran a lancé vendredi les cérémonies marquant le 40e anniversaire de la révolution islamique.




Drapeaux vert, blanc et rouge à la main, des milliers de personnes se sont rassemblées au mausolée de l'Imam-Khomeiny à Téhéran à l'appel des autorités, ont constaté des journalistes de l'AFP.


Comme chaque année, les célébrations ont commencé à 9 h 33, heure de l'arrivée à Téhéran, le 1er février 1979, de l'avion d'Air France ayant ramené d'un exil de plus de 14 ans l'ayatollah Rouhollah Khomeiny, père de la révolution et premier guide de la République islamique d'Iran.


Habituellement, la « cloche de la révolution » sonne à cette heure dans toutes les écoles du pays chaque 1er février. Cette année, elle sonnera samedi, vendredi étant le jour de repos hebdomadaire en Iran.



Parlant de célébrations dans tout le pays, l'agence de presse Isna a diffusé une vidéo montrant des bateaux faisant retentir leurs sirènes dans la rade du port de Bandar-Abbas à 9 h 33.


En Iran, le 1er février marque le premier jour de la « décade de l'Aube », la période de dix jours entre le retour de Khomeiny et la victoire finale de la révolution, le 11 février 1979.


Depuis plusieurs semaines, la télévision d'État multiplie les émissions consacrées à la révolution et aux 40 ans d'histoire de la République islamique.


Guirlandes lumineuses et affiches commémoratives ont fleuri à Téhéran.


Au carrefour « Parkway », dans le nord de la ville, les fresques murales à la gloire des « martyrs » de la révolution et de la guerre Iran-Irak (1980-1988), ont été rafraîchies et agrémentées de nouvelles décorations géométriques.


Deux expositions organisées par les Forces armées ont ouvert dans la capitale pour montrer toutes les armes conçues par l'Iran depuis 40 ans.


Attaquée par l'Irak en 1980 et mise au ban des nations, la jeune République islamique avait été contrainte de mettre sur pied rapidement une industrie de défense nationale qui fait aujourd'hui la fierté des autorités.


Le 40e anniversaire de la révolution survient dans une période de difficultés économiques pour l'Iran.


Les retombées commerciales et financières espérées de l'accord sur le nucléaire signé en 2015 avec la communauté internationale ne se sont guère concrétisées, et le pays souffre du rétablissement des sanctions américaines consécutif au retrait unilatéral des États-Unis de ce pacte en 2018.