EXPLORATION PÉTROLIÈRE SUR ANTICOSTI

L’étude environnementale pourrait ne pas inclure les forages avec fracturation

61a344a2abb456b9975b4f182120c284

Le gouvernement Couillard cherche à nous en passer une

Même si les travaux d’exploration pétrolière qu’il finance sur Anticosti seront plus longs que prévu, le gouvernement du Québec refuse de s’engager à prolonger les travaux de l’évaluation environnementale stratégique (EES) spécifique à l’île, et ce, de façon à s’assurer d’inclure les opérations de fracturation.

Les 18 premiers forages exploratoires, qui devaient être achevés en 2014, seront finalement terminés cette année, selon le calendrier révisé des travaux. Cela signifie que les trois forages avec fracturation seront finalement réalisés en 2016, soit une année plus tard que prévu dans le plan de match initial.

L’EES lancée par Québec spécifiquement pour Anticosti doit normalement rendre compte de toutes ces étapes dans son rapport final au gouvernement. Or, selon le calendrier de réalisation de l’EES, les travaux du comité doivent être terminés à l’automne 2015.

Pour le moment, le gouvernement refuse toutefois de préciser si l’échéancier des travaux de l’EES sera ajusté pour tenir compte du retard dans les forages sur Anticosti. « Il est trop tôt pour dire si les travaux de l’EES spécifique à Anticosti se prolongeront au-delà de 2015. Il faut attendre les résultats des sondages stratigraphiques qui seront réalisés d’ici l’été », a répondu le cabinet du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand.

C’est effectivement une fois qu’auront été analysées les données des 18 sondages stratigraphiques que seront déterminés les sites des forages avec fracturation. Sur son site, l’opérateur des travaux sur l’île, Pétrolia, souligne d’ailleurs clairement que les forages qui doivent être achevés en 2015 serviront à « localiser les forages pétroliers qui seront réalisés en 2016 ». Trois forages « horizontaux avec fracturation » seront alors réalisés.

Cette méthode de forage suscite une controverse certaine, et ce, depuis quelques années déjà. Dans le cas de l’île d’Anticosti, il n’y a jamais eu de forages avec fracturation. En fait, cette méthode n’a jamais été employée au Québec dans le cadre de la recherche de pétrole.

Le cabinet du ministre Arcand n’a par ailleurs pas voulu préciser mardi si le dépôt du projet de loi sur les hydrocarbures, prévu cette année, pourrait être reporté. Son bureau a simplement réitéré le lancement, en mai dernier, d’une EES « globale » sur les hydrocarbures au Québec.

« Les travaux de l’EES globale se poursuivent tel qu’annoncé », a-t-on ajouté. En théorie, ceux-ci doivent être terminés à l’automne. « L’objectif du gouvernement est de déposer, en 2015, un projet de loi complet et intégré sur les hydrocarbures », a-t-on réitéré par courriel.


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé