L'anglais, langue de travail

2000

Heureusement que les historiens existent. Dans son texte paru dans la page «Idées» du 19 juin, Denis Vaugeois nous rappelle que si la grande majorité de la communauté juive de Montréal - on parle ici, en fait, des Azhkenazes - s'est anglicisée depuis longtemps, ce n'est pas seulement parce qu'elle aurait été empêchée de fréquenter les écoles franco-catholiques par une ou plusieurs lois.
Comme le précise M. Vaugeois, ce choix de l'anglais, comme chez tant d'autres immigrants à l'époque, s'explique par le fait que cette langue était ici la véritable langue de travail et donc, d'ascension sociale.
Pour ceux qui douteraient encore de cette réalité nettement plus nuancée que celle des légendes que l'on nous raconte à satiété sur le présumé antisémitisme virulent des Canadiens français d'avant la Révolution tranquille, je citerai Mordecai Richler, que l'on ne peut surtout par soupçonner de sympathies indues envers le nationalisme québécois.
Voici ce qu'il en dit dans son livre Oh Canada! Oh Quebec! (p. 98):
«For years now many sophisticated French Canadians have maintained that their Jewish problem stems from the fact that we integrated long ago into the province's Anglophone minority - insofar as this was tolerated - rather than its French majority. The standard Jewish response to this complaint is that we were not welcome in the French Catholic School system. An answer that is certainly true, but also disingenuous. We would have identified with the English-speaking community in any event. We were the progeny of hardworking, sometimes even driven, immigrants, who were counting on us, the first Canadian-born generation, to catapult them into a better life, and the glory road to self-improvement was clearly paved with English, French an obvious cul-de-sac. Look at it this way, back there on St. Urbain Street, during World War II, we were poor, but the French were poorer.»
Josée Legault
_ Montréal, 20 juin 2000
Lettre publiée dans LeDevoir du 28 juin 2000


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé