Justin Trudeau, le chef libéral attendu

Le sondage a toutefois été réalisé auprès de la population générale et non pas auprès des militants libéraux qui ont le droit de vote lors des courses au leadership

17. Actualité archives 2007

Ottawa -- Justin Trudeau n'a toujours pas été élu à la Chambre des communes et il est plutôt effacé depuis quelques semaines, lui qui s'occupe de son nouveau-né. Mais qu'à cela ne tienne, il est le favori pour diriger éventuellement le Parti libéral du Canada, même au Québec.

Selon un sondage paru discrètement dans le Globe and Mail au début de la semaine, le fils de l'ancien premier ministre Pierre Elliott Trudeau est perçu comme le prochain chef du PLC dans toutes les régions du pays, devant les figures de proue de la dernière course au leadership que sont Michael Ignatieff, Bob Rae et Gerard Kennedy.
La question posée était: «Qui voudriez-vous voir devenir le prochain chef du Parti libéral du Canada». Globalement, Justin Trudeau, qui se présente comme candidat dans la circonscription montréalaise de Papineau, est le favori de 40 % des Canadiens, contre 25 % pour Michael Ignatieff, qui est actuellement le chef adjoint du PLC. Bob Rae recueille 23 %, alors que Gerard Kennedy est le favori de 11 % des répondants.
Au Québec, Justin Trudeau domine avec 42 %, contre 36 % pour Michael Ignatieff, 20 % pour Bob Rae et à peine 2 % pour Gerard Kennedy. En Ontario, la province forte des libéraux, Justin Trudeau est aussi le favori, avec 33 %, contre 26 % pour Bob Rae, 24 % pour Michael Ignatieff et 17 % pour Gerard Kennedy, qui a été ministre dans cette province.
Dans l'Ouest du pays, la domination de Justin Trudeau est importante, alors qu'il est le prochain chef dans la tête de 47 % des répondants, suivi de 24 % pour Bob Rae, 15 % pour Gerard Kennedy et 14 % pour Michael Ignatieff.
Ce coup de sonde montre à quel point le nom Trudeau demeure un symbole important de la politique canadienne. Le sondage a toutefois été réalisé auprès de la population générale et non pas auprès des militants libéraux qui ont le droit de vote lors des courses au leadership. La firme de sondage Strategic Counsel précise d'ailleurs dans son étude que la population en générale est légèrement plus favorable à Justin Trudeau que les sympathisants libéraux.
Dans le même coup de sonde, 36 % des répondants estiment que remplacer Stéphane Dion est une bonne idée, contre 18 % qui s'y opposent. Près de 32 % des personnes sondées n'ont aucune opinion sur le sujet.


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé