Des dons illicites à l’insu de Christian Paradis?

C01da8d15020ad660857e36e87d636ee

Et ensuite ils viennent nous parler d’austérité

Ottawa — Le ministre québécois Christian Paradis s’est retrouvé sur la sellette, après que le réseau CTV eut rapporté qu’il aurait profité de dons de dirigeants de SNC-Lavalin par la suite détournés vers son association de circonscription. Dix hauts placés de l’entreprise de même que leurs épouses auraient versé en 2009 un total de 25 000 $ aux circonscriptions de Laurier–Sainte-Marie et Portneuf–Jacques-Cartier. Selon CTV, 30 000 $ auraient ensuite été transférés à l’association de la circonscription de M. Paradis. L’opposition a demandé des comptes au ministre lundi, en rappelant que SNC a reconnu avoir utilisé des prête-noms sur la scène provinciale.
En voyage à l’étranger, le ministre du Développement international n’a pas voulu commenter. Le porte-parole du Parti conservateur a indiqué que ni M. Paradis ni son association de circonscription « n’avaient de raison de croire » que ces dons n’étaient pas des dons légaux de la part d’individus. « Il semble que SNC ait délibérément caché les présumés actes répréhensibles aux cibles de leurs gestes […] Tout méfait est entièrement la responsabilité, et l’unique responsabilité, de SNC », a rétorqué Cory Hann.


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé