Cuba est en danger

Cuba toujours soupçonné de terrorisme

Tribune libre

Depuis l’attentat déjoué sur le vol Amsterdam-Détroit du 25 décembre 2009, quatorze pays sont visés par le nouveau code de sécurité américain. Il s’agit, selon les termes des autorités américaines, de pays "supporters du terrorisme" (Cuba, l’Iran, le Soudan et la Syrie) et des pays "sensibles" (comme l’Afghanistan, l’Algérie, le Liban, la Libye, l’Irak, le Nigeria, le Pakistan, l’Arabie Saoudite, la Somalie et le Yémen). Imaginez comment peuvent se sentir les populations de ces différents pays, plus particulièrement le Pakistan, l’Irak, l’Afghanistan qui subissent le terrorisme militaire américain?
Aujourd’hui les États-Unis font fi du Droit international et de la Charte des droits humains de l’ONU. En imposant leur code de sécurité au monde, ils font de la discrimination raciale et du profilage géopolitique de pays potentiellement dangereux. Pensez-vous que les supposés terroristes vont provenir de ces pays-là? Les terroristes sont des gens intelligents et non stupides, à ce que je sache? Le Canada se sent obligé d’emboîter le pas. Tous nos aéroports vont être équipés de numériseurs individuels à millions pièces. N’oublions pas que la plus grande sécurité est encore la vigilance humaine. D’ailleurs les passagers du vol Amsterdam-Détroit avaient remarqué les attitudes louches de cet individu sans bagage à main…
Au nom de leur combat contre le terrorisme, les États-Unis s’arrogent le droit d’intervenir partout dans le monde, de traquer, de tuer, d’assassiner, de détenir des prisonniers, de piller, de déclarer la guerre et d’envahir des pays souverains, etc. Et aujourd’hui, ce qui est préoccupant est l’invasion possible de Cuba. Les États-Unis savent très bien que Cuba ne représente plus un danger pour eux. Cependant ils sont en train de perdre leur hégémonie en Amérique Latine, excepté le Mexique et la Colombie. Comme ils ne peuvent pas s’imposer constitutionnellement, en respectant les lois internationales, ils seront tentés d’intervenir militairement par la force envahissant Cuba et ultérieurement le Venezuela. Je ne serais pas surpris, qu’en 2010, on entende la nouvelle d’un attentat terroriste en provenant de Cuba, et qu’Obama (qui n’a toujours pas levé l’embargo contre Cuba) décider, au nom de la sécurité nationale, de traquer sur le terrain les supposés terroristes cubains. Il est un jeu d’enfant, pour la CIA de choisir un Cubain dans les grands centres hispanophones de Miami et de l’accuser de terroriste. Devant l’opinion internationale, ils seraient justifiés de se défendre et d’envahir ce petit pays souverain, distant d’à peine deux cents kilomètres des côtes étasuniennes.
Marius Morin
mariusmorin@sympatico.ca

Featured 8c0f59ed26d0671347255ad7ccf3e7ea

Marius Morin130 articles

  • 120 764

Citoyen du Québec, Laval, Formation universitaire, Retraité toujours
interpellé par l'actualité socio-politique

Laval





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé