Lettre à Daniel Ratthé, député de Blainville, et à François Legault, chef de la CAQ

Ci-gît la CAQ...

Votre chant des sirènes, M. Legault, dit en substance : « Renonçons à la moitié de notre coffre à outils puisque les fédéraux ne veulent pas nous le laisser » et, ainsi mal outillés, « reconstruisons le Québec ». Beau programme ! Bien d’autres s’y sont cassé les dents avant vous.

Tribune libre

Ce n’est pas d’indépendance que les Québécois ne veulent plus entendre parler, Messieurs Ratthé et Legault. Ce dont ils ont soupé et qui les épuise, c’est d'une succession de tentatives vaines d’obtenir plus de pouvoirs d’Ottawa à laquelle ils ont consacré depuis 50 ans toutes leurs énergies vives. Ils sont las des échecs répétés et humiliants contre des forces fédéralistes qui sont allées jusqu’à tricher, à abuser de leur confiance et à leur faire de fausses promesses pour les battre; pas de l’idée de souveraineté elle-même !
Votre chant des sirènes, M. Legault, dit en substance : « Renonçons à la moitié de notre coffre à outils puisque les fédéraux ne veulent pas nous le laisser » et, ainsi mal outillés, « reconstruisons le Québec ». Beau programme ! Bien d’autres s’y sont cassé les dents avant vous.
La machine canadienne, remarquablement bien rodée, a résisté à tous nos assauts depuis 144 ans. Et ces échecs nous coûtent cher : chaque fois que nous remuons de désespoir, la camisole de force canadienne resserre son étreinte d’un cran. Les fédéraux en profitent alors pour huiler et réajuster chaînes et cadenas; on en entend le pénible cliquetis jusqu’à Québec. Et le Québécois ainsi enchaîné, affaibli et démoralisé doit par surcroît souffrir les lubies monarchistes de ses geôliers, qui lui imposent en permanence comme uniques pitances le portrait de la reine d’Angleterre et le drapeau canadien…
« Le Canada sera le tombeau de la race canadienne-française »…Vous devriez, M. Ratthé, méditer ces paroles prophétiques que Wilfrid Laurier a prononcées en 1867 avant d’aller vous allonger pour de bon aux côtés de M. Legault au fond du tombeau de la nation québécoise. Pensez-y bien avant de refermer définitivement le couvercle portant l’inscription : « Ci-gît la CAQ, morte d’avoir elle-même enfoncé le dernier clou au cercueil des aspirations québécoises les plus légitimes ».
La nation québécoise ne s’épanouira que quand elle décidera de cesser de vivre dans des paramètres et des structures définis par d’autres et, par conséquent, nuisibles à sa cohésion nationale. Et non pas en se muselant elle-même pendant 10 longues années. Depuis quand gagne-t-on à tourner le dos à un adversaire en guerre ouverte contre nous ? Comme Jean Charest, vous auriez tous deux avantage à vous inspirer des sages enseignements de L’Art de la guerre, de Sun Tzu.

Featured 22fbb88912f1dbce87e719bb999b55c4

Jean-François Vallée91 articles

  • 82 161

Jean-François Vallée est professeur de littérature québécoise et française au niveau collégial depuis 1995. Son ambition de pédagogue consiste à rendre les étudiants non seulement informés mais objectivement fiers de la culture dans laquelle ils vivent. Il souhaite aussi contribuer à les libérer de la relation aliénante d'amour-haine envers leur propre culture dont ils ont hérité de leurs ancêtres Canadiens français. Il a écrit dans le journal Le Québécois, est porte-parole du Mouvement Quiébec français dans le Bas-Saint-Laurent et milite organise, avec la Société d'action nationale de Rivière-du-Loup, les activités de la Journée nationale des patriotes et du Jour du drapeau.





Laissez un commentaire



7 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    28 novembre 2011

    Ratthé est un cas. Il se dit toujours souverainiste! Mais prêt à joindre la CAQ pour poursuivre peinard sa petite carrière politique au sein d'un parti fédéraliste. Daniel Ratthé. La bassesse a un nom. Est-ce qu'un traître mérite plus de respect?

  • Archives de Vigile Répondre

    27 novembre 2011

    Nous avons deux chefs de parti qui veulent faire la même
    chose,c'est à dire gouverner une province du Canada.
    Les Québécoises et les Québécois veulent du changement.
    Qui vous pensez va gagner la dessus?

  • Pierre Charbonneau Répondre

    27 novembre 2011

    « Les peuples ne disparaissent pas parce qu'ils sont vaincus ou conquis, mais parce qu'ils se suicident. » - Albert Brie
    Et j'ajouterai que leur petite élite locale essaie toujours d'en tirer profit.

  • Archives de Vigile Répondre

    27 novembre 2011

    Le macaque ne trouve jamais que son petit est laid.
    Jacques Roumain, Le gouverneur de la rosée

  • Archives de Vigile Répondre

    27 novembre 2011

    J'ai toujours pensé qu'il fallait d'abord être un patriote pour vouloir siéger à titre de député qui représente un parti souverainiste à l'Assemblée nationale.
    Un patriote est quelqu'un qui aime sa patrie. Et quelqu'un qui aime sa patrie et désire la servir et la libérer de la tutelle de la couronne britano-canadienne; c'est d'avoir un minimum de connaissances historiques.
    Nous avons élu malheureusement trop d'incultes et d'ignorants, d'opportunistes et de carriéristes au PQ, qui ne savent même pas que nous sommes en guerre présentement contre un système colonial qui nous vole et nous dépouille.
    Ratthé est l'un de cette race qui a induit en erreur les compatriotes de son propre comté en faisant semblant qu'il voulait un pays.
    Rappelons-lui la phrase de Laurier afin qu'il comprenne bien qu'avec le maCAQ de Legault, il ne sera rien d'autre qu'un collabo.

  • Marie-Eve Doré Répondre

    27 novembre 2011

    J'abonde tout à fait dans ce sens. Merci de mettre en mots ce que nous sommes nombreux à penser...

  • Archives de Vigile Répondre

    27 novembre 2011

    Salut Jean-François!
    LeHir a écrit dans Vigile, un article fantastique qui ne laisse aucun doute. Legault est la marionnette du système qui assure sa pérennité.
    Sarko,Desmarais,Beaudoin,Sirois-CIBC,Legault, même combat! Ils vont nous trouver sur leur chemin!