Politique et Environnement

À quand des ministres seniors à l'Environnement?

L'Environnement, pourtant un enjeu stratégique de premier plan pour nos gouvernements

E21d68bf33b6af4304c8a5c7517a68b6

Tribune libre

La démotion de la ministre de l'Environnement MarieChantal Chassé par le premier-ministre Legault n'a surpris personne. Les journalistes avaient les crocs à ses mollets depuis ses premiers pas vacillants et, comme avec un animal blessé, ceux-ci ont miné sa crédibilité et son autorité morale au sein de son gouvernement jusqu'à sa chute. Je ne porte pas de jugement sur les compétences de Mme Chassé, je sais seulement que si j'avais moi-même été dans sa situation en début de mandat, j'aurais perdu une grande partie de mes moyens et de mon assurance et que j'aurais moins bien performé. Je suis convaincu que M. Legault comprenait trop bien la situation, s'étant lui-même mis dans l'embarras en répondant de manière vague et confuse aux journalistes sur la mécanique de l'immigration au Canada et sur le statut bilingue du Nouveau-Brunswick. Il avait cependant un vécu médiatique précédent qui lui a permis de se défaire des crocs qui avaient tout de même pris de lui une petite bouchée. La politique est un sport dangereux, souhaitons que Mme Chassé pourra servir à nouveau dans un contexte qui lui permettra, cette fois, de construire sur ses succès au lieu de ses échecs.


Même s'il a candidement avoué son erreur, ce qui est tout à son honneur, M. Legault doit quand même se rendre compte qu'il est resté dans les sentiers battus des précédents gouvernements en termes d'Environnement et que c'est probablement la principale cause de cette situation malheureuse. En effet, dans la hiérarchie officieuse du Conseil des Ministres, le poste de "Ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques" se situe terriblement au bas de l'échelle. En fait, ce serait le poste dont personne ne veut que je ne serais pas surpris. Le ou la Ministre de l'Environnement est un peu "l'empêcheur de tourner en rond" et le trouble-fête au Conseil des Ministres, la personne qui s'oppose plus souvent qu'autrement aux velléités des autres ministres en termes de grands projets. En défendant le volet "durable" de tout projet de "développement" pour en faire un ensemble cohérent qu'on pourra qualifier de "développement durable", le ou la Ministre de l'Environnement ne fait généralement qu'y ajouter des délais et des coûts et ses exigences en termes d'acceptabilité sociale et de protection de l'Environnement sont plus souvent qu'autrement vues comme des bâtons dans les roues. Un ou une Ministre de l'Environnement doit souvent se battre contre ses collègues ministres, à un point où les difergences débordent parfois du huis-clos du Conseil des Ministres pour venir à l'oreille des journalistes qui peuvent alors s'en délecter. Les exemples de telles situations ne manquent pas dans l'histoire récente du Québec.


Dans un tel contexte, une personnalité forte, disposant d'un certain aval sur les autres ministres est selon moi nécessaire pour qu'un ministre de l'Environnement joue son rôle et ne se fasse pas manger la laine sur le dos par les autres ténors du gouvernement. Je ne sais pas si M. Charette, nommé en remplacement de Mme Chassé aura ce qu'il faut, lui qui prend le siège pour ainsi dire "par défaut" depuis son poste de simple député. On verra. Si j'avais été Premier Ministre à la place de M. Legault, j'aurait peut-être profité de l'occasion pour rehausser le statut hiérarchique du Ministre de l'Environnement au sein du Conseil des Ministres, en attribuant ce poste à la Vice-Première Ministre Geneviève Guilbault ou au Président du Conseil du Trésor Christian Dubé mais je comprends que la somme de leurs responsabilités respectives est déjà passablement élevée. Disons que ça aurait fait changement et je suis certain que le message à la population et aux analystes politiques aurait été on ne peut plus clair à l'effet que l'Environnement est devenu un enjeu prioritaire au sein de ce gouvernement et que la population, les journalistes et les autres ministres doivent respect au Ministre de l'Environnement.


Le Mininstre de l'Environnement ne devrait jamais marcher sur des oeufs, il devrait au contraire parler d'autorité.


Featured 2ccef7d68eddffd8a474d98e29cacd96

André Verville10 articles

  • 1 560

Géomaticien et expert en technologies géospatiales et en imagerie aérienne, André Verville a une réflexion scientifique sur plusieurs enjeux de société. Publiés à l'occasion dans le journal Le Soleil depuis quelques années, ses textes d'opinion surprennent parfois parce qu'ils amènent un point de vue qui sort souvent des sentiers battus, un peu comme la photographie aérienne nous permet de mieux comprendre la géographie du territoire. À la fois souverainiste et écologiste convaincu, il est par contre réaliste et il tente par son approche logique des enjeux politiques de notre société d'amener ses concitoyens à remettre en question certaines croyances et principes à courte vue qui à son avis sont contre-productifs pour l'avancement de ces causes. Le changement du point de vue est parfois essentiel pour mieux comprendre les choses...





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé