À Noël, en mon for intérieur, JE suis un autre

Je suis solidaire d’une autre personne sur la planète

Tribune libre

________________________________________
Lundi
Je suis un jeune enfant parmi ces « gamines » de Bogotá qui traîne du matin au soir dans les rues, avec mes vêtements sales, le regard perdu, sniffant une bouteille de colle, lavant les voitures ou vendant des bonbons. Les ordures et les odeurs sont mon quotidien, personne ne fait attention à moi, je vis seul mais en groupe, je suis un de ces objets jetables, tout comme les itinérants et les prostituées.
________________________________________
Mardi
Dans les rizières chinoises, je suis une femme, qui travaille depuis 3 heures déjà sous le soleil brulant. J’ai mal au dos comme tous les jours, mais aujourd’hui, j’ai du mal à me redresser. Mes pieds et mes mains sont lacérés et saignent. Je ne sais pas si je vais terminer ma journée. Mes deux enfants comptent sur moi pour manger et vivre.
________________________________________
Mercredi

Je suis une jeune institutrice péruvienne qui revient de l’école. Je dois m’arrêter au marché pour acheter de quoi nourrir mes quatre enfants. Je remplis mon sac que je charge sur mon dos.
Je parcours deux kilomètres, par un sentier rocailleux à flanc de montagne. À tout instant je peux manquer le pied et dévaler le ravin.
________________________________________
Jeudi
Je suis un palestinien de la Cisjordanie. Dans mon village on n’a pas d’eau courante ni d’égout. Je suis mécanicien et tous les jours je dois traverser les barrages israéliens avec les mêmes questions et les mêmes fouilles.
Je suis toujours un étranger et une menace pour mes voisins, les juifs. Est-ce que je vais mourir avant de connaître la paix et d’avoir un vrai pays ?
________________________________________
Vendredi
J’ai 15 ans et je vis au Cameroun. Je viens d’apprendre que j’ai attrapé le Sida. Après un accident de vélo, on m’a conduit à la clinique la plus proche. Les analyses de sang ont révélé mon état de santé. Le médecin n’a pas été gentil avec moi.
Cette nouvelle m’est arrivée comme un coup de massue dans le front. Ma vie vient de s’arrêter net… pourquoi?...Pourquoi?
________________________________________
Samedi
Je suis un grand-père Inuit du Canada. Toute ma vie j’ai respecté la Terre, la Nature. J’ai confié tous mes secrets au Grand Esprit. Depuis qu’on a introduit la motoneige, fait entrer les téléviseurs par satellite, ma vie de mes enfants et de mes petits-enfants a complètement changé. Ils ont perdu leurs valeurs ancestrales. Je suis seul dans mon igloo, sous le soleil couchant, et là je médite sur tout cela.
________________________________________
Dimanche
Après l’ouragan, j’ai perdu ma maison, je suis en colère, mon atelier où je travaillais a disparu. J’ai perdu mon travail, ma femme et mon bébé de 4 ans. Je suis là, je cherche, j’attends, j’espère avec mes deux fille de 7 et 11 ans des jours meilleurs. Parfois je déprime, que faire à 49 ans? Quel avenir pour moi et mes deux filles ?
________________________________________
Je suis là en train de vous écrire. Durant quelques instants, chaque jour, je suis un « autre ». Cela m’aide à vivre « l’autre » même si ça me dérange et me désinstalle.
Je ne suis jamais seul dans ce grand voyage quotidien. Je suis solidaire du travailleur, de l’étudiant, du voisin de bureau, de la femme dans l’autobus ou le métro, des grands-parents à la retraite, du commis voyageur, du sans-abri, du chômeur, de l’itinérant, du marginalisé et de l’exclus de la société, etc.
Que penser à tous ceux et celles qui n’ont pas les soins médicaux de base, un travail décent et qui souffrent de la faim? Que penser de tous ces nouveaux riches américains, européens, russes et chinois qui jouent avec le sort de l’humanité, en contrôlant le système monétaire international?
- On prend Dieu et on le manipule,
- On prend la Terre et on la ruine,
- On prend l'Homme et on l’exploite.
Marius MORIN

mariusmorin@sympatico.ca

Featured 8c0f59ed26d0671347255ad7ccf3e7ea

Marius Morin130 articles

  • 120 463

Citoyen du Québec, Laval, Formation universitaire, Retraité toujours
interpellé par l'actualité socio-politique

Laval





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Archives de Vigile Répondre

    19 décembre 2009

    Méditation qui témoigne du fait que l'humanité peut nous habiter et nous emporter vers les frontières où elle nous interpelle toujours plus et toujours plus profondément. Ue manière de communier à cette conscience toujours plus universelle qui nous renvoie à nos racine en nous révélant l'humanité dans toutes ses conditions.
    Merci M. Morin