Québec, destination par excellence pour le profitable tourisme religieux

De Compostelle à Sainte-Anne-de-Beaupré, il n'y a qu'un pas

Da89b4446d64a2a4da3496e0e761089a

Tribune libre

De Compostelle à Québec, et de Québec à Sainte-Anne-de-Beaupré, il n'y a qu'un pas (mettons quelques-uns de plus), pouvant être allègrement parcourus par les pèlerins et touristes en quête de destinations de voyage à composante spirituelle.

C'est dans l'air du temps: il y a un engouement indéniable pour entreprendre des pèlerinages de ressourcement, de recentrage du soi, de remise en question de l'orientation de sa vie, de recherche du sens profond de l'existence, et dans le cas de ceux qui ont la foi, pour se rapprocher de Dieu ou pour faire des demandes précises.

Qui ne connaît pas quelqu'un qui est allé faire [ le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle->Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle — Wikipédia], de la France à l'Espagne et qui en est revenu transformé? Beaucoup gens se questionnent sur la société de consommation et désirent se défaire du superficiel afin d'accéder à l'essentiel.

D'autres endroits saints comme le Mont Saint-Michel en Bretagne sont très courus et fréquentés. Et qui ne s'arrête pas à Notre-Dame en passant par Paris?

Plusieurs d'entre nous commencent à se rendre compte que le rejet subit de la religion (qui était au fond plus le rejet de l'institution qui semblait trop contrôlante) a entraîné beaucoup de vacuité spirituelle dans l'existence des gens, un vide que le matérialisme et la quête des plaisirs n'ont pu combler qu'un temps. On dirait qu'il est en train de se produire un juste retour de balancier dans l'esprit des gens qui ont l'espoir de retrouver l'équilibre perdu, le juste milieu.

C'est pour toutes ces raisons que [le tourisme religieux prend de l'ampleur->Une très bonne année pour le tourisme religieux à Québec | ICI.Radio-Canada.ca] d'année en année à travers le monde. Les gens désirent plus de contenu, de substance et moins d'emballage creux et de jetable après usage.

De nombreuses destinations voyage se voient retenues en fonction de cette quête renouvelée du sens de la vie en tant que traversée temporelle et cheminement continu.

Dans la région de Québec, à 35 km à peine à l'est de la capitale se dresse la majestueuse basilique Sainte-Anne-de-Beaupré, dédiée à la mère de la Vierge Marie, à quelques enjambées du fleuve Saint-Laurent. Elle attire déjà plus d'un million et demi de croyants chaque année de partout dans le monde.

À une époque où les grands-parents vivent de plus en plus vieux et où les petits-enfants ont la chance de les connaître et de profiter de leur présence, un endroit consacré à la grand-mère de Jésus prend un sens beaucoup plus grand et rassembleur que jamais, permettant de réunir 3 générations d'une même famille ensemble.

Alors, pourquoi ne pas mettre sur pied un pèlerinage d'envergure internationale qui pourrait s'appeler le Chemin de la bonne Sainte-Anne? Voyons à quoi cela pourrait ressembler.

On pourrait organiser un trajet complet partant de la basilique de Québec jusqu'à celle de Sainte-Anne préparé en fonction des voyageurs, touristes, pèlerins, sportifs qui en feraient l'aller-retour à pied, à vélo, voire en raquettes ou en ski de fond l'hiver pour ajouter du pittoresque au goût des étrangers.

Le point de départ du périple aurait lieu à la basilique de Québec, avec une messe du pèlerin suivie d'une bénédiction pour ceux qui le désirent. On y ajouterait le passage symbolique par [ la Porte sainte->Porte Sainte — Wikipédia], la seule en dehors de l'Europe. C'est à cet endroit qu'on se procurerait un plan détaillé du trajet ainsi qu'un carnet de route comme à Saint-Jacques.

Il existe déjà une piste cyclable asphaltée bien entretenue qui longe le fleuve. Alors, on y ajoute un corridor réservé aux marcheurs. On organise un réseau de gîtes avec ceux déjà existant sur le parcours, on installe des panneaux explicatifs ici et là, quelques croix de chemin et chapelles de procession pour donner un cachet d'époque, des petits parcs avec tables à pique-nique, wi-fi et toilettes.

On placerait des haltes avec belvédère tout le long des attraits comme les magnifiques Chutes Montmorency, l'Île d'Orléans ou le Moulin du Petit-Pré, les églises anciennes à visiter, les innombrables maisons historiques plus que centenaires sur l'avenue Royale.

Selon le rythme de chacun, cela pourrait prendre entre 1 ou 2 semaines pour effectuer l'aller-retour, ce qui représente une production appréciable de revenus pour chaque voyageur. Multipliez cette somme par 25 000 personnes par année, et c'est toute une région qui bénéficiera de ces retombées.

Compte tenu des installations déjà en place, c'est un investissement minimal pour un rendement maximal à long-terme. Tout le secteur de la côte de Beaupré sera revitalisé économiquement par l'afflux de touristes venant de partout dans le monde pour entreprendre le Chemin de la bonne Sainte-Anne.

Le Québec peut être fier de son héritage religieux qui a contribué à le rendre distinctif et à traverser vaillamment bien des épreuves durant sa longue histoire mouvementée.

Souhaitons que ce patrimoine puisse plus que jamais être partagé avec les nombreux visiteurs venant du monde entier et faire de Québec une destination de choix dans le domaine du tourisme religieux.

Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie691 articles

  • 1 218 957

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Près de 700 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 12 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



3 commentaires

  • Réjean Labrie Répondre

    3 juillet 2022

    Le tourisme religieux s'avère lucratif pour les villes concernées ayant des attraits particuliers à offrir. On prévoit que la venue prochaine du Saint-Père le pape François à Saint-Anne-de-Beaupré attirera plus de 75 000 fidèles de partout convergeant vers la basilique. Les hôtels des environs affichent complets pendant plusieurs jours, sans compter les autres de la région de Québec qui profitent de la manne. La plupart des pèlerins passeront plusieurs jours dans la région, pour le plus grand bénéfice de tous


    .


    Le pape François se rendra à Sainte-Anne-de-Beaupré où il célébrera la messe dans un des lieux de pèlerinage les plus anciens et les plus populaires en Amérique du Nord, qui attire annuellement plus d’un million de visiteurs (y compris des pèlerinages autochtones annuels). Les organisateurs prévoient qu’entre 10 000 et 15 000 personnes pourront y assister avec de l’espace pour les invités à l’intérieur et à l’extérieur de la basilique. Une diffusion de la messe sera également offerte (sans billet requis) sur les Plaines d’Abraham à Québec.


    Source: Le pape François


    Visite du pape François au Québec


  • Réjean Labrie Répondre

    29 décembre 2015

    Merci à M. Pérez-Martel pour son commentaire bien senti et combien vrai.
    Je donne ici les liens qui ne semblent pas fonctionner plus haut:
    Sur le tourisme religieux:
    http://ici.radio-canada.ca/regions/quebec/2014/12/29/002-tourisme-religieux-quebec-bilan-annee-2014.shtml
    Sur la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré:
    http://www.patrimoine-religieux.com/fr/nos-eglises/basilique-sainte-anne-de-beaupre-/
    Sur la Porte sainte:
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Porte_Sainte

  • Jean-Louis Pérez-Martel Répondre

    29 décembre 2015

    Monsieur Labrie,
    Comme vous le savez, la finalité des Chemins de pèlerinages est et sera de réveil et d’affirmation nationaliste et patriote. Tous les peuples qui ont voulu se donner du Pouvoir se sont donné leur propre religion, ceux qui l’ont bannie ou marginalisée (par des politiques laïcistes ou par opportunisme partisan) de leur culture nationale sont disparus ou sont en voie de disparaître. Plus ils renoncent à leurs faits historiques d’identité nationale, plus cet espace de déni sociétale sera occupé par d’autres cultures contraires à leurs intérêts nationaux, comme l’on peut le constater en Occident par l’imposition de l’expansionnisme musulman.
    Un peu d’Histoire pour en saisir la portée de l’objectif social, spirituel, politique, économique et culturel des Chemins de pèlerinages :
    Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle
    https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A8lerinage_de_Saint-Jacques-de-Compostelle
    ***
    Le Voyage à La Mecque. Un pèlerinage mondial en terre d’Islam
    https://lectures.revues.org/17802?lang=es
    ***
    JLPM
    ___________________
    P.S. : N’ayant pas la possibilité d’obtenir l’information donnée par M. Labrie dans son pertinent texte référant le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, je me permets de l’en faciliter.