Le pays du Québec est en route

41 pays devenus indépendants depuis le premier référendum de 1980

41 pays et 41 ans plus tard, notre tour serait-il enfin venu?

6e61844edeaa5a208429073e5a8db4d5

Tribune libre

Il y a eu 41 nouveaux pays qui ont acquis leur indépendance et se sont constitués depuis le premier référendum québécois de 1980, et 10 depuis celui de 1995. Serions-nous parmi les prochains à enrichir cette liste?



L'ONU est passée de 154 pays en 1980 à 197 en 2021, soit une augmentation du tiers. 41 pays créés en 41 ans, ce n'est pas rien.



On voit bien que c'est une tendance universelle, un vecteur de libération dont la direction est à sens unique, régi par la poussée en avant qu'est le droit à l'auto-détermination des peuples.



De plus, il est à noter qu'aucun pays devenu souverain n'est encore revenu sur sa décision. Cela prouve hors de tout doute que le jeu en vaut la chandelle. Que le beau pari mérite d'être relevé, pour paraphraser Blaise Pascal.



À peu près toutes les objections à l'idée de l'indépendance du Québec ont été aplanies au fil des années et des débats, qu'elles soient de nature économique, ou simplement portant sur la capacité de la nation québécoise à se gouverner elle-même, à prendre en main les rennes de sa destinée.



L'idée même que nous soyons en mesure d'accomplir ensemble notre projet collectif et que ce n'est plus qu'une question de temps a fait son chemin dans les esprits; elle se voit maintenant généralement acceptée par la grande majorité d'entre nous. Il ne reste encore à convaincre que quelques hésitants de nature anxieuse et autres procrastinateurs.



C'est pourquoi il importe de la nourrir, de la diffuser, d'en entretenir l'actualité et la pertinence sur toutes les tribunes.



Si un pays minuscule mais si plein de vitalité comme l'Islande (pop.: 363 000) arrive à bien s'en tirer, à se gouverner et à fonctionner viablement, à plus forte raison celui de la nation québécoise!



Les opposants au Brexit promettaient le pire à la Grande-Bretagne qui s'est pourtant retirée avec succès de l'Union européenne. Et elle ne s'en porte que mieux.



Une nation par pays, un pays pour chaque nation. Chacun chez soi. C'est simple comme bonjour. Cela semble d'une telle évidence.



L'idée mobilisatrice continue de faire son chemin, quoique certains en disent. Continuez de la faire valoir.



41 pays et 41 ans plus tard, notre tour serait-il enfin venu?



Il n'en tient qu'à nous de ne pas rater le prochain train vers l'indépendance du Québec!



Faisons de notre beau grand rêve une réalité prochaine.



C'est un rendez-vous!



Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie606 articles

  • 1 128 406

Réjean Labrie est originaire de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Ses 600 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 12 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé