If you burn a flag in Quebec, it had better be a Maple Leaf

7 octobre 2006


Madame Jan Wong,
Globe and Mail

Ni hao ma?

Plusieurs francophones hors Québec se sont suicidés!

Plusieurs francophones hors Québec se sont suicidés, par désespoir, à cause du sort de le Canada réservait à leur population, à cause de l'assimilation linguistique et culturel de leur population, à cause du mensonge de Trudeau, auquel ils avaient raison de ne pas y croire. La preuve de ce mensonge est malheureusement là aujourd'hui!

Il y en a un que j'ai très bien connu. Nous avons fait notre secondaire ensemble. Ce franco-ontarien s'est suicidé. Il y a de cela trente ans. Il avait à peine trente ans. La fleur de l'âge. Plusieurs de ses pièces furent publiées chez l'éditeur Prise de Parole. Son désespoir et son mal pour sa communauté sont bien documentés dans ses pièces.

Je vous laisse juger avec ce passage de la pièce «LAVALLÉVILLE» :

«Oui Je sens que mon pays
Ne vivra plus, plus tellement longtemps
Oui Mon pays démuni
Je l'ai connu
Je l'ai connu longtemps
Et quand je pense à tous les bons moments
J'ai envie d'y rester
Mais quand je pense à tous ce temps perdu
Je dois m'en aller

Oui je sens que mon pays
Ne vivra plus, plus tellement longtemps»

par André Paiement

Huijian!

Laurent Desbois
Longueuil (Québec)

Fier Québécois, Ex-francophone hors-Québec.

Je suis aussi Canadian... sur papiers seulement