Lévesque et l’holocauste

Avant il y a eu le colonialisme

Tribune libre

Lévesque et l’holocauste
http://jflisee.org/levesque-et-lholocauste/
Ce que Jean-François Lisée ne publie pas sur son blogue !
Mon père, qui était aussi un fier gaspésien d’origine acadienne et qui était tout près de René Lévesque durant ces tristes moments de l’histoire de l’humanité, m’a rapporté les mêmes observations, mais il m’a surtout parlé du génocide des nôtres!
Le génocide des Acadiens!!!!
En 1755, plus de 12 500 de mes ancêtres Acadiens, sur une population de près de 15 000 habitants, furent brutalement déportés par le pouvoir colonial britannique. En conséquence de cet exil ou en essayant d’y échapper, 7500 à 9000 moururent. Un tiers mourront de typhoïde et de fièvre jaune ! Des vies furent détruites, des femmes violées, des terres et des maisons volées.
Un dérangement??? Tout un euphémisme par les révisionnistes Canadians!!!!!
Bernard Landry, premier ministre québécois d’origine acadienne, appelle cela un « crime contre l’humanité ».
Voir Vigile Salut, Salam, Shalom !
Moi, j’appelle cela un génocide !!!
http://www.vigile.net/Salut-Salam-Shalom

Featured 2985a9f8ba1f3c6f4f8cd1587cd591cb

Laurent Desbois92 articles

  • 64 489

Ex-franco-hors Québec, d’origines métis et acadienne, fier Québécois depuis plus de quarante ans, et canadian… par la force des choses et temporairement …. sur papiers seulement!





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    14 avril 2013

    Il y a beaucoup de détails que JF Lisée laisse en plan.
    Parler d'une vision d'Holocauste pour la libération de Dachau est trompeur.
    René Lévesque n'avait pas le choix de parler selon un script.
    Il est maintenant reconnu que Dachau n'était pas un camp d'extermination, mais simplement un camp de concentration.
    Les amoncellements de cadavres provenaient des réfugiés d'Auschwitz évacués avant que l'Armée Rouge s'en empare. Ils ont subi une marche forcée en dépit des épidémies de typhus ou de dysenterie.
    Une meilleure gestion d'un système d'extermination aurait dû laisser les masses concentrés sur place pour qu'ils contaminent l'arrière des lignes de l'Armée Rouge et occupent les ressources alimentaires soviétiques.
    Mais la Convention de Genève oblige les signataires à évacuer les prisonniers des zones de combats.
    Pour parer aux propagations des épidémies, les détenus restèrent concentrés un certain temps. Par contre, des exécutions sans procès des gardes du camp par les Américains ont eu lieu. Une soixantaine selon la version officielle. Les révisionnistes parlent de 500 à 600 exécutés.

    Une situation similaire au camp de Bergen-Belsen libéré par les Anglo-Canadiens. Les détenus ont continué à mourir en masse malgré l'administration alliée pour des causes de famine prolongée. Le camp fut évacué et brûlé pour couper court aux épidémies de typhus.
    Il reste à voir la situation dans les villes allemandes en ruines pour cause de bombardement massifs. Les infrastructures ravagées, les piles de cadavres provenant des victimes des bombardements. La situation sanitaire devait être un désastre. Sauf que les vainqueurs en étaient directement responsables. Ce qu'un correspondant de guerre ne saurait rapporter.

  • Archives de Vigile Répondre

    11 avril 2013

    Comme dirait Harper, " Vous n'êtes pas en train de faire revivre des vieilles chicanes" mais pour sa guerre de 1812, là Harper met le paquet en dépensant notre argent et personne ne semble s'en offusquer au Québec. Avez-vous entendu un politicien dire que le fédéral dépense notre argent pour rien? Est-ce que le PQ se lève pour attaquer le fédéral sur son pouvoir de dépenser? Non. Au moins Bourassa le faisait et il n'était pas indépendantiste.
    "Je me souviens" mais de quoi? De rien. Mauvaise devise pour un peuple comme le nôtre qui a abandonné sa culture et son histoire. Malheureusement ce n'est pas encourageant. Où sont nos intellectuels , nos historiens? Cependant je sais où sont les humoristes et ils vivent pour plusieurs au Québec, le pays de l'humour et de l'ignorance.
    Je commence à être un peu pessimiste car depuis que Marois est élue, la gouvernance souverainiste a peur de tout et des médias je suppose. C'est ça lorsqu'on n'a pas mis les priorités au bon endroit depuis 50 ans de militantisme indépendantiste: aucun souverainiste propriétaire d'un média de propagande important au Québec et qui s'en sert pour répondre. Ne me parlez pas du Devoir que personne ne lit.