Henri Marineau

  • Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

    Henri Marineau1356 articles

    • 1 134 290

    Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com




Quelques conditions essentielles à la survie du PQ

Supposons que!...

En attendant, je demeure fidèle à mes dernières positions...

Des États généraux sur l'indépendance

L'art de gagner du temps

Le débat est clos...oui ou non?

Un sondage place Legault à la tête d'un gouvernement majoritaire

Le mythe du changement

Vers une véritable voie de changement

Réaction aux articles de Jacques Noël

Lettre ouverte à Gilles Duceppe

À propos de la divulgation du dossier médical de Jack Layton

Réaction à l'article de Pierrette St-Onge

Pourquoi ne pas "lâcher" une stratégie vouée à l'échec?

Réaction à l'article de L'engagé

Appel aux tribuns!

Faire de la politique autrement

Au lendemain du rassemblement du NMQ

À l'heure de la pause

Une proposition de démarche vers l'indépendance

Patience M. Julien... et tous les autres!

Il est long le chemin!

Il me semble voir apparaître un éclairci encourageant

Le micmac du MICC

Le leurre de la francisation des immigrants

Réaction à l'article de Caroline Moreno

Le nécessaire changement d'attitude et de mentalité

Hommage à Raymond Lévesque

Bozo-les-culottes mur à mur

Le débat Cloutier/Savard - Comment mettre le feu aux poudres

Le PQ, un cheval fringant

Êtes-vous bien en selle, Mme Marois?

une attitude aussi désinvolte de la part de Mme Marois devant l’évidence d’un mouvement des forces indépendantistes hors-PQ me laisse présumer qu’elle est « désarçonnée » du cheval fringant

Panser nos stigmates de colonisés

Découvrir et entretenir notre dignité