Documentaire de Nathalie Petrowski

Une fumisterie dangereuse et divisive

L'appropriation culturelle

2c07cc5674ae8f2496538e3f57e6be6d

Tribune libre

Nathalie Petrowski, maintenant retraitée du journalisme écrit, mais toujours active. Nous pourrons voir son documentaire sur l'appropriation culturelle à Télé-Québec en janvier. De quoi il en retourne? Des militants identitaires, revanchards et inquisiteurs. Des identitaires, LGBTQ, féministes radicales, noirs, autochtones, immigrants, etc... Ils ne l'ont pas toujours eu facile, mais le Québec n'est pas L'Iran ou L'Alabama, loin de là! Ils sont très actifs, très visibles, on leur donne très souvent raison, sans les contredire. Pour eux, toutes les identités sont bonnes, sauf la blanche francophone, surtout masculine.


 


Nous, je suis un blanc francophone de souche et fier de l'être, gai aussi, sommes détenteurs du privilège blanc, nous devrions donc nous taire. J'ai eu une carrière de petit fonctionnaire, au bas de l'échelle, le plus bas salaire, pas valorisé, avec peu d'autonomie dans la boîte, sans sécurité d'emploi, avant l'âge de 58 ans, à contrats. Je serais donc détenteur du privilège blanc, par rapport à un prof d'université de couleur, à haut salaire, qui a accès à toutes les tribunes avec son diplôme, peu importe la qualité de son message, expliquez moi ça! Prenez 2 textes identiques, un signé X fonctionnaire et l'autre X professeur d'université, lequel sera publié dans un journal, lequel sera discriminé? Celui du prof sera publié, privilège de classe. Non je ne suis pas un marxiste, cependant, si la couleur de peau existe, il y a aussi des classes sociales et il existe une telle chose que la nation québécoise avec des gens de toutes couleurs et classes sociales.


 


Les cultures voyagent, s'interpénètrent et s'influencent, surtout à l'ère de l'immigration, des voyages et d'internet. Il faudrait s'isoler, mettre des barrières. La création des idées, les livres, les essais, les romans, le théâtre et les arts en général ne sauraient être régis par la règle de l'appropriation culturelle sans que les penseurs et les créateurs ne soient censurés. Tout le monde ne serait pas autorisé à parler de tout, à jouer tous les rôles. Vous le faites, vous êtes lapidé. Ça c'est de la censure et ce n'est pas acceptable en démocratie.


 


Pierre Boucher


Fonctionnaire retraité


Québec


Featured 6ca6264a2e4f0ca5983e274ea8b25eb5

Pierre Boucher35 articles

  • 46 298

Retraité de 64  ans, agent de bureau fonction publique du Québec, originaire et domicilié à Québec. Mon travail m'obligeait à un devoir de réserve. Maintenant je peux m'exprimer sans retenue, sauf celle que me dicte le bon-sens!





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé